MONDE

Conditionnement des Occidentaux à l'extermination du Tiers-Monde.



dakarmichel@yahoo.fr
Mercredi 16 Mai 2007

La préparation médiatique à l'anéantissement programmé des peuples du Tiers-monde a commencé.



La propagande du régime totalitaire racialiste occidental qui domine la planète lance une opération de conditionnement de sa propre population privilégiée, afin qu’elle s’habitue et admette comme juste et légitime, l'anéantissement programmé des populations dominées, dites du Tiers-monde




C’est le sens qu’il faut donner à l’apparition du livre américain « The World without us » (Le monde sans nous), traduit en français par « Homo disparitus », paru chez Flammarion, qui sous le masque de traiter de la disparition possible de toute l’humanité, alors que la détermination centrale du système de domination occidental est de durer à tout prix, envisage la planète sans hommes. Il suffit de remplacer le titre de l’article du Parisien du samedi 12 mai 2007 « Si l’homme disparaît » par celui de « Si le Tiers-monde disparaît », pour le comprendre. On retrouve dans quasiment tous les principaux médias français, tant écrits que sur l’Internet, l’annonce de ce livre américain, qui décrit ce que sera la planète sans l’homme.



Le régime racialiste occidental est en effet entrain d’organiser l’assassinat de masse des populations du Tiers-monde, pour s’approprier toutes ses terres cultivables, dans le but de remplacer les cultures alimentaires en cultures vouées à la production de « bio-carburants », pour remplacer le pétrole qui est en voie rapide d’épuisement, ce qui aura pour effet de priver d’alimentation la totalité des populations du Tiers-monde. Ne seront conservées de ces populations, que la partie qui servira comme esclaves dans les plantations et cultures utiles à la production de bio-carburants.



Il faut savoir que les bio-carburants sont produits à partir des plantes à huiles telles le colza, et le palmier à huile, toutes les céréales (blé, orge, seigle …), les plantes sucrières telles la betterave et la canne à sucre, et l’herbe et le bois, et le maïs. Pour le moment, il paraît inutile d’utiliser les pommes de terres et les autres racines, et le riz, ce qui serait aussi envisageable.



Ainsi, la caste au pouvoir du régime racialiste occidental considère comme normal de réduire à la famine tout le Tiers-monde, d’éteindre plusieurs milliards d’humains, cela dans le seul but de continuer à remplir les précieux réservoirs des véhicules automobiles des régions dites développées, du nord de la planète, là où cette caste possède ses bases. Il s’agit bien d’une civilisation vampire, et cela revient à mettre du sang dans des machines.



Toute l’industrie pétrolière qui est dans la nécessité de s’adapter à la disparition prochaine du pétrole investi dans la production de bio-carburants, comme toute l’industrie chimique, qui pourra écouler sans gènes l’ensemble de ses poisons : pesticides, insecticides et herbicides, et l’industrie agro-alimentaire ses semences monstrueuses génétiquement modifiés (OGM).



Ce qu’il reste à savoir est que les terres du sud déjà utilisées pour produire ce liquide de mort que sont les bio-carburants deviennent stériles définitivement (il faudra plusieurs milliers d’années pour les reconstituer), au bout de quelques années de cet usage empoisonné et intensif (environ 5 ans), et pour finir, que même si toutes les terres arables de la planète étaient dédiées à la production de ce liquide de mort, cela remplacerait seulement une trentaine de pour cent de la quantité de pétrole consommée actuellement.



Ce qu’il faut savoir aussi, est que l’ensemble des terres arables est déjà entrain de disparaître, et à grande vitesse, et que cette opération de stérilisation par le liquide de mort dit bio-carburant, ne fait qu’accélérer ce processus.

Tout cela sans tenir compte des effets du réchauffement, et des sécheresses qui commencent à devenir généraux partout dans le monde.



Pour ceux qui voudraient, pour se rassurer, en se plaisant à croire que la production des carburants de mort ne sont que pour demain, qu'ils sachent que déjà 20% des cultures aux USA leurs sont consacrés, que le Brésil, tenu par un factotum trotskiste, a pour ambition de devenir le premier production mondial de carburant de mort, et qu'au Mexique, le prix du maïs, qui est l'aliment de base de la population modeste, à déjà triplé, provoquant une situation de malnutrition chronique populaire. En France, le Parisien, qui est considéré comme le plus révélateur organe de propagande du régime racialiste occidental hégémonique mondial, a commencé une campagne de sensibilisation des consommateurs, pour qu'ils aillent se ravitailler en carburant de mort, dans les premières stations service mise en place (avec publication d'une carte de la France situant ces stations service).



Nous sommes face à l’aboutissement de cette anti-civilisation, de cette anti-culture, dénommées « judéo-chrétienne », dont le principe jusque là enfoui, apparaît enfin au jour, soit une incapacité à l’existence, une invalidité des individus issus de cette culture à être, incapacité, invalidité palliées par la recherche de puissance, d'accaparement, de la domination, et l'incapacité et l'invalidité à aborder la vie, palliée par une détermination à détruire toute vie, en assujettissant, exploitant, possédant, toute vie.



C’est le message jusqu'alors caché des religions chrétienne et juive, enfin révélé à tous, qui enfin s’inscrit en lettre géantes, impossibles à ne pas voir, et impossible à empêcher de voir, sur le ciel de notre planète.



Mais l'anéantissement de la population du Tiers-monde n'est que le très bref prélude à notre propre disparition. Ce n'est qu'un infime instant de répit gagné pour notre propre survie. On ne fait qu'hypothèquer ce qui reste à hypothéquer. Après le sacrifice de la population du Tiers-monde, la caste du pouvoir racialiste occidentale sacrifiera sa propre population dominée privilégiée, puis cette caste disparaîtra elle-même, sans aucun doute après s'être entredéchirée.



Nous devons maintenant apprendre à vivre, à réfléchir, à faire des projets, à concevoir, dans ce qui est un état d’agonie. Nous sommes à l’agonie. Nous sommes des cadavres en sursis.



Michel Dakar, site Internet aredam.net, 16 mai 2007.



Mercredi 16 Mai 2007


Commentaires

1.Posté par Gilles COUTURIER le 10/07/2007 04:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faire disparaître la forêt Amazonienne ne gène pas l'industrie pharmaceutique qui a déjà bréveté suffisamment du vivant (pense-t-elle ?).
Tout comme voir disparaître les derniers singes d'Affrique ne gène nullement l'Eglise catholique qui verrait de ce fait brévetée son origine de l'homme.

2.Posté par changuiti le 18/10/2007 12:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est incroyable!!! ils se font memes només "les savents et intelo"(de notre epoque).incroyable, incroyable le temps qu'ils ont a perdre a raconté autant de conneries, ou vont ils cherchers tout ca....mais, il y a des lecteurs de ce genr de livres.enfin, je penses que les iditos ds mon genre avons encore de beauxxxx jours devant nous.al hamdoulilah, Dieu existe et ca, n'est qu'une preuve parmis tant d'autresss

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires