EUROPE

Commentaires sur la Proposition de Résolution Commune sur l'opération militaire israélienne contre la flottille humanitaire et le blocus de Gaza déposée au Parlement Européen le 16 juin 2010 par un groupe de députés européens


Dans la même rubrique:
< >


ISM-France
Mercredi 23 Juin 2010

Commentaires sur la Proposition de Résolution Commune sur l'opération militaire israélienne contre la flottille humanitaire et le blocus de Gaza déposée au Parlement Européen le 16 juin 2010 par un groupe de députés européens
Croyant vraisemblablement faire œuvre de justice et exprimer leur condamnation des attaques israéliennes contre la flottille et du blocus de Gaza en termes forts, un groupe de députés européens, dont les Verts, viennent de rédiger et de signer un projet de résolution commune qui suscite l’indignation, et qui comporte certains articles que même les responsables du gouvernement sioniste ne renieraient pas.
Un document tendancieux, truffé d’inexactitudes, voire de mensonges, reflet de l’alignement européen sur le mantra habituel : « Faisons semblant de condamner l’Etat israélien quand un soutien inconditionnel n’est plus tenable, mais protégeons-le malgré tout, temporisons, gagnons du temps, et exigeons des Palestiniens toujours plus de concessions. »

Ci-dessous une critique des articles qui nous semblent les plus inacceptables :

Point B

Non, le Hamas n’a pas pris militairement le pouvoir. Le Hamas a été démocratiquement élu par le peuple palestinien en janvier 2006, lors d’élections parfaitement transparentes. Ce sont les milices du gouvernement Abbas qui ont tenté un coup d’Etat à Gaza en juin 2006, avec les armes livrées par les Etats-Unis et Israël, que le Hamas a déjoué.

Point G

Pourquoi ne demandez-vous pas aux Palestiniens de s’exprimer sur la solution à Un ou à Deux Etats ? Ce paragraphe a des relents de néocolonialisme inacceptables. De plus, puisque vous prônez la solution à deux Etats, pourquoi évitez-vous de préciser qu’un « Etat palestinien viable » implique l’expulsion des 500.000 colons installés illégalement en Cisjordanie, le démantèlement du mur, le retrait de tout l’appareil militaire israélien (bases militaires, troupes, checkpoints etc.), en bref la fin de l’occupation, mot qui n’est pas cité une seule fois dans votre résolution.

Point H

Ce paragraphe est une insulte au peuple palestinien, au parti qu’il a élu, doublée d’un mensonge sidérant. Le Hamas a toujours accueilli les flottilles humanitaires et leurs cargaisons avec enthousiasme. Pour ce qui concerne les cargaisons de la dernière flottille, le fait que le Hamas refuse, entre autres, des fauteuils roulants auxquels Israël a enlevé tous les éléments électroniques vous semble si étrange que ça ? Les Palestiniens ne demandent pas la charité, qui plus est de la main de l’occupant. Ils demandent l’ouverture des portes de leur prison, sans condition, et des relations, commerciales et autres, normales avec le monde extérieur.

Point H4

Non. Même si il y a « radicalisation croissante », là n’est pas la source de l’insécurité pour la région, et les députés le savent très bien. La source de l’insécurité, c’est l’occupation, la criminalité et l’impunité de l’Etat d’Israël, dont la sécurité semble être leur principal souci.

Point H5

Pendant la dernière guerre, les députés signataires auraient-ils demandé à la Résistance française de cesser toute attaque contre l’occupant allemand ? Et quid des attaques quotidiennes de l’armée israélienne contre les fermiers et les pêcheurs palestiniens de Gaza, qui ont fait des dizaines de morts et de blessés au cours de ces derniers mois, et qui sont systématiquement passés sous silence ?

Point H6/H7

Nous prenons acte de votre invitation à assurer l’ouverture durable de tous les points de passage de Gaza. Mais ce qui est plus que troublant, c’est la demande d’un « contrôle international adéquat de l’utilisation finale ». Des Palestiniens libres à Gaza, oui, mais sous contrôle ! Ce qui revient à remplacer un « blocus allégé » israélien par un système néocolonial de contrôle européen qui décidera de ce qui entre et de ce qui n’entre pas. Et toujours ce souci de la sécurité de l’occupant qui prime sur celle de l’occupé…

Point H12

Il est intéressant de voir que non contents de donner aux Palestiniens des leçons de conduite, les députés européens en donnent aussi à la Turquie…

Point H14

Les quelques 11.000 civils Palestiniens peuvent croupir dans les prisons israéliennes, l’important est de libérer le soldat Gilad Shalit, pris les armes à la main dans une opération transfrontalière…. (et dont nous apprenons aujourd’hui par Guysen News International qu’il « suit les matches de la Coupe du Monde de Football sur la télévision Al-Aqsa depuis l’endroit où il est emprisonné. »).

Point H15

Inviter le Conseil à prendre des mesures pour convoquer le Conseil d’Association UE-Israël pour discuter de la situation actuelle… Difficile de faire plus hypocrite. Les députés n’ont même pas la dignité de demander la dénonciation de cet Accord d’Association honteux… Une nouvelle tentative pour gagner du temps et laisser Israël poursuivre à grande allure sa colonisation et sa politique criminelle en toute impunité.

-------

Cette résolution est le révélateur frappant au mieux du niveau d'ignorance des élus européens signataires, ce qui est grave à leur poste, au pire de leur servilité et complicité à l'égard d’un Etat dont ils savent que toute la hiérarchie, au plus haut niveau, fait l’objet d’une plainte devant la Cour Pénale Internationale pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Avec des amis pareils, les Palestiniens n’ont pas besoin d’ennemis.



Les signataires de la Résolution commune, qu'on peut lire ICI dans son intégralité :

- Ioannis Kasoulides, Jose Ignacio Salafranca Sanchez-Neyra, Elmar Brok, Vito Bonsignore, Hans-Gert Pottering, Dominique Baudis, Mario David, Tokia Saifi, Tunne Kelam, Michele Striffler, Dominique Vlasto, Lena Kolarska-Bobińska, Elena Băsescu
au nom du groupe PPE (Parti Populaire Européen - démocrates-chrétiens)

- Veronique De Keyser, Adrian Severin, Richard Howitt, Pier Antonio Panzeri, Proinsias De Rossa
au nom du groupe S&D (Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates)

- Niccolo Rinaldi, Annemie Neyts-Uyttebroeck, Marielle De Sarnez, Ivo Vajgl
au nom du groupe ADLE (Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe)

- Daniel Cohn-Bendit, Eva Joly, Nicole Kiil-Nielsen, Helene Flautre, Margrete Auken, Malika Benarab-Attou, Reinhard Butikofer, Ulrike Lunacek, Isabelle Durant, Raul Romeva i Rueda, Yannick Jadot, Jean Lambert, Judith Sargentini, Keith Taylor, Bart Staes, Rebecca Harms, Catherine Greze
au nom du groupe Verts/ALE (Verts/Alliance Libre Européenne)

- Lothar Bisky, Patrick Le Hyaric, Marisa Matias, Eva-Britt Svensson, Bairbre de Brun, Helmut Scholz, Cornelis de Jong et Marie-Christine Vergiat
au nom du groupe GUE/NGL (Gauche Unitaire Europépenne/Gauche Verte Nordique)

http://ism-france.org/news/article.php?id=14024&type=analyse&lesujet=Collabos http://ism-france.org/news/article.php?id=14024&type=analyse&lesujet=Collabos



Mercredi 23 Juin 2010


Commentaires

1.Posté par dik le 23/06/2010 13:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il s'agit de représentants de l'entité sioniste.

2.Posté par Jeanne le 24/06/2010 00:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LA bonne blague ! Ils incitent Israël à couvrir ces méfaits et quand ils sont commis ils sont couverts !

Aucune partialité ! Que des mensonges et manipulation afin de tromper le petit peuple

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires