Propagande médiatique, politique, idéologique

Comment on insulte les militants des droits de l'homme et ceux qui se battent pour la Palestine par le journal local de Reims!



aissaouiali@orange.fr
Jeudi 30 Avril 2009

Comment on insulte les militants des droits de l'homme et ceux qui se battent pour la Palestine par le journal local de Reims!
Comment on insulte les militants des droits de l'homme et ceux qui se battent pour la Palestine par le journal local de Reims!!! Bien sûr aucun des faits cités par le" journaliste" ne sont véridiques et il ne couvrait pas la manifestation.C'est le texte de la LDH "l'appel aux consciences" qui servait de cadre à la manifestation organisée par le collectif Palestine Marne ou figuraient : PC,NPA,LO,Verts, CGT ,ATMF,LDH,AFPS, des associations locales et des personnalités de la société civile. Il faut en finir avec cette volonté nauséabonde de nous interdire de soutenir le peuple Palestinien et de crier à l'antisémitisme lorsque l'état d'Israël est critiqué pour les crimes qu'il commet depuis si longtemps. Ecrire à ce "journaliste" et à son rédacteur en chef pour protester.

Article paru dans "L'union" Journal local de Reims, du 26 avril 2009 voici le lien

http://www.lunion.presse.fr/index.php/cms/194/forum/actu287802/



"Comme un remugle de bête immonde…


"Pouaah !!!! Ca sent mauvais. Un relent de vieilles haines recuites et racornies, de bêtise rance, d'infâme mal écrasé… Ca pue, à Genève où l'aspirant Hitler, Mahmoud Ahmadinejad, a vomi une fois de plus à la face du monde, sa haine d'Israël, des Juifs, de l'Occident, de tout ce qui n'est pas dans l'orthodoxie imbécile de son monde de Mollahs obtus et fanatiques. Ahmadinejad, qui prône l'extermination d'Israël, c'est le patron des assassins du Hamas et du Hezbollah, l'ami de tous les antisémites de France et de Navarre, d'extrême droite et d'extrême gauche… Parce qu'en France aussi, ça sent mauvais le racisme ordinaire et revendiqué, en métropole et outre-mer. Les bonnes âmes, comme Kouchner, expliquent qu'il faut discuter avec les Ahmadinejad pour leur faire entendre raison. Ils disaient la même chose en 1939 encore, les prédécesseurs mous du brillant Kouchner, des pacifistes bêlants, ancêtres des altermondialistes… En la matière, pourtant, il n'y a pas de quoi ergoter. Il n'y a pas de bons et de mauvais racistes. Pas de distinguo possible. Pourtant, Mme Hazan vient d'interdire « à Monsieur Dieudonné M'Bala M'Bala de présenter un spectacle sur le territoire de la Ville de Reims ». Pas question pour elle que des propos négationnistes soient tenus à Reims, ville marquée par une histoire douloureuse. Dont acte. Que n'a-t-elle interdit, le samedi 10 janvier dernier, la manifestation organisée par plusieurs associations dont la Ligue des Droits de l'Homme, pour apporter un soutien aux victimes des bombardements de Gaza, place d'Erlon. Car en fait de soutien aux victimes palestiniennes, il s'agissait surtout de procéder au lynchage symbolique des Israëliens. On a pendu une effigie en chiffon, des enfants - que faisaient-ils donc là ? - ont distribué des tracts appelant au boycott des entreprises sionistes, des commerces « juifs »… Tout ça avec la complicité du très engagé Ali Aissaoui, adjoint au maire de Reims, chargé de la démocratie locale…"

Philippe Le Claire


Jeudi 30 Avril 2009


Commentaires

1.Posté par polytriiique le 30/04/2009 21:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DU LECHAGE DE CUL A EN AVOIR LA LANGUE MARRON...

dans un autre article, l'Union a fait preuve d'honneteté par rapport aux évenements survenus lors du passage de Dieudonné à Reims:

http://www.lunion.presse.fr/index.php/cms/13/article/288327/Les_policiers_remontes_contre_les_anti_Dieudo#

alors que penser du journal "L'UNION"?

une hypotèse: ce journal est sur une ligne politique de doite (sûrement très à droite) et "pseudo-indépendante". il dénonce l'attitude des "anti-dieudo" car ce sont des gauchistes appuyés par la maire de Reims socialiste qui avait tenté de faire interdire le spectacle (décision annulée par le tribunal suite à la plainte de Dieudo). Cette dénonciation n'est qu'une "gué-guerre" politicienne car la mairie était aux mains de la droite locale depuis tès longtemps et ce journal aurait fait le contraire si la même tentative d'interdiction avait été faite par un maire de Reims UMP. Pour la stigmatisation des militants pro-palestinien et du président Iranien, même si la "gué-guerre" joue (en particulier au sujet de l'adjoint au maire), il sagit là de la défense de l'identité dites "européennes" qui serait menacé par le fascisme islamiste antisémite (...) et dont les premiéres victimes seraient les Israëlien qui défendent leur identité. Fantasmant l'idée de pouvoir faire la même chose pour défendre l'identité "europpéenne" (en réalité "non bazanée), ils se montrent très zélé pour stigmatiser les adversaires désignés d'Israël ( et donc plus pro-sioniste qu'un sioniste).

2.Posté par nikonekro le 01/05/2009 01:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je n'aurai qu'une chose à dire: "Pouaah !!!! Ca sent mauvais. Un relent de vieilles haines recuites et racornies, de bêtise rance, d'infâme mal écrasé… Ca pue"

3.Posté par dictat le 05/05/2009 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je ne crois plus en cette chère liberté d'expression brandie par nos compatriotes occidentaux puisqu'elle est toujours au service des sanguinaires dirigeants sionistes et de leurs complices ... vive la révolution

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires