Proche et Moyen-Orient

Comment les sionistes ont propagé l’épidémie des cancers en Cisjordanie?


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:29 THERESE MAY ET LES ROITELETS DU C.C.G



Jeudi 18 Février 2010

Comment les sionistes ont propagé l’épidémie des cancers en Cisjordanie?
A la suite des opérations suspectes des sionistes près du village Al-Baraj en Cisjordanie, le cancer s'est rapidement transformé en une épidémie parmi les habitants de ce village. Pour les villageois, les déchets nucléaires enterrés dans les hauteurs près du village en est responsable. A ce propos, selon le chef du conseil municipal, depuis que le régime sioniste a commencé en 2004 une série d'opérations suspectes d’excavation dans les hauteurs près du village, le cancer est devenu une épidémie. Abd al-Jalil Al-Talahemah estime anormal l’épidémie du cancer avant d’ajouter que les enfants touchés par des cancers rares comme les cancers de l’œil, de la langue, de la mâchoire et de l’oreille renforcent la probabilité de l’existence des déchets nucléaires. Selon lui, les médecins estiment que les facteurs particuliers comme les matières radioactives et nucléaires sont des causes de la atteinte des cancers rares. Une organisation juridique en Jordanie a déposé une plainte contre les effets létaux des activités de la centrale nucléaire de Dimona, responsable de la mort des habitants de ses alentours, emportés par le cancer. Amjad Shammout, chef du centre jordanien pour le développement et les droits de l’Homme a déclaré que plus de 100 avocats jordaniens et internationaux poursuivent la plainte contre Israël. Il a émis l’espoir que la justice jordanienne examine cette plainte, élaborée conformément à la constitution et les lois internationales. En évoquant les crimes que commet sciemment et systématiquement Israël contre les citoyens jordaniens, Shammout a souligné que les inquiétudes dues à la pollution en gaz toxiques par les radiations nucléaires de la centrale de Dimona ne se limitent pas aux seuls Jordaniens mais aussi aux Israéliens eux-mêmes. Ces dernières années de nombreux rapports ont été diffusés sur la fuite des matières radioactives des centrales du régime sioniste dont Dimona. Cette centrale vétuste a été construite en 1963 en collaboration avec les Etats-Unis et la France, et sa période de fonctionnalité a été évaluée au maximum 30 ans ; par conséquent elle aurait dû être fermée en 1993, en plus elle produit annuellement plusieurs tonnes de déchets nucléaires qui sont enterrés secrètement dans différentes régions de la Palestine et le monde entier, sans oublier bien sûr leurs effets nocifs

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Jeudi 18 Février 2010


Commentaires

1.Posté par voixlibre le 18/02/2010 17:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon Dieu! C est à peine si on peut voir cette photo! Qui dénonce ces crimes en Occident? Où sont les organismes, les associations des droits de l homme? Le silence est aussi criminel que l acte lui même. Trouvons les moyens de dire NON! STOP! c est notre humanité à tous qui est en danger!

2.Posté par isa le 18/02/2010 17:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(centrale nucléaire de Dimona)
Pourquoi la communauté internationale n'en parle jamais ! Bande de lâches.
Ce n'est en tout cas pas la faute de l'Iran avec sa pseudo bombe qui provoque l'insupportable.

3.Posté par Boulid le 18/02/2010 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J ai tellement honte de moi,a me plaindre pour un rien, et cette photo là,comment envisager une vie simple?
Comment les aider d'où nous sommes? Connaissez vous des sites sérieux où l'on peut faire des dons?
La seul chose qui peux apaiser ma haine face à ces monstres que beaucoup voient comme des héros,c'est qu'après la mort,il y a Jugement.

4.Posté par farinoor le 18/02/2010 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mon dieu , rien ne leur aura ete epargne .
@boulid : je te recommande " islamic relief " . tu mets dans la communication du virement : palestine .
voici leur compte ccp:000-0001221-57
iban:BE09 0000 0012 2157
le site : info@islamic-relief.be

5.Posté par AS le 18/02/2010 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

hasboun Allah wa ni3ma el wakil

6.Posté par ilham le 19/02/2010 10:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
On ne peut commenter de telles horreurs! Rester inactif, c'est consentir.
Le boycott c'est le minimum qu'on puisse faire .

7.Posté par Le Modeste le 19/02/2010 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout les crimes qu'ils commettent sont d'une atrocité telle qu'il n y 'a pas eu pire dans l'histoire humaine!!!.Ils sont d'une d'une lâcheté déconcertante.S'en prendre à un peuple sans défense et sous embargo depuis maintenant 4 années.Que cette entité usurpatrice ne respecte aucune résolution de l'ONU et la soit disant communauté internationale au lieu de passé son temps à accusé l'IRAN de quelque chose qui n'existe que dans leurs tête, ils feraient mieux de s'occuper de leurs affaires et de condamner l'inacceptable!!!

8.Posté par ROGSIM le 19/02/2010 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comment pouvez-vous gober de telles sornettes ?
et pour info, Dimona se trouve en Israël: ce sont les Israéliens qui auraient du être le plus touchés !
désinfo et propagande mensongère pour esprits faibles

9.Posté par dan le 19/02/2010 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


ce n'est pas de la France que des voix officielles s'élèveront pour la bonne raison que nous avons un président de la république qui d'origine juive et un ministre des affaires étrangères qui est juif

le PS attend DSK comme un sauveur - il est aussi juif

vous pouvez constater que toutes les finances sont entre leurs mains et les postes clés aussi

si un jour nous descendons dans la rue nous aurons en répression immédiate la EUROGENDFOR qui je le rappelle la troupe policière de l'Union Européenne imaginée en 2004 par Alliot Marie, dont le traité a été ratifié le 3 février dernier et dont l'exa

10.Posté par dan le 19/02/2010 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je continue

l'examen est prévu le 24 février

peu de gens en connaissent l'existence et c'est pourtant ce qui nous privera de la liberté de manifester
il y a un article sur Alter info du 12 février

il est urgent de savoir que cette force de répression existe et faites le savoir autour de vous

11.Posté par Hijack le 19/02/2010 12:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette photo que j'ai du mal à regarder ne dit rien d'autre que :

Actuellement en France c'est :

Tout faire pour soutenir Israël, toujours taire ses crimes ...

12.Posté par Quasi Modo le 19/02/2010 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ROGSIM @ LES DECHETS RADIOACTIFS SONT ENTERRES DANS DIFFERENTES REGIONS DE LA PALESTINE. MAIS LA CENTRALE DE DIMONA REPRESENTE MALGRE TOUT UN DANGER POUR TOUS LES VOISINS PROCHE..

13.Posté par gwen le 19/02/2010 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ ROGSIM

et la photo elle est trafiquée peut etre?

14.Posté par soravardi le 19/02/2010 13:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les palestiniens vivaient tranquillement avant la création de ce cancer qui donne le cancer .Pas de doute qu'il faudra une bonne chimio pour guérir.

15.Posté par anti sioniste le 19/02/2010 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

audieux , horrible . qu' ALLAH détruisent c'est voleurs d'oganes .
La Palestine sera libre qui vivras veras . LA ROUE TOURNE .

n'acordez pas d'importance au sioniste du haut

il aboie pour rien

16.Posté par Larguet le 19/02/2010 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C’est leur habitude de semer de ci et de là du poison.

Pour faire fuir les palestiniens de leurs terres, ils ont empoisonnés tous les puits.

Maintenant c’est les déchets de leur usine de merde qu’ils enterrent du côté des palestiniens. Tout est possibles avec eux.

Il y a quelques années de ça ils ont effectué une expérience sur leurs propres enfants juifs.

Cette maladie s’est traduite par une maladie genre gale ou quelque chose de similaire

17.Posté par malis le 19/02/2010 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il y a plus d arabes qui tu des arabes sur terre que de maladies
les musulments eux meme sont des maladies pour eux meme la preuve
sunite chiit ........alors qu il se..........entre eux
une chose est sur il y a aucun antidote pour se poison
dans c est cas etre sous la terre est mieu pour eux que dessu

18.Posté par Larguet le 20/02/2010 20:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


A certains il faut que l’évidence soit en face de leurs yeux.
Ils sont tellement obnubilés par ces sionistes qu’ils perdent toute réalité



Teigne et radiations par Barry Chamish :

LE PIRE DES SECRETS MAINTENUS PAR LES FONDATEURS DU PARTI TRAVAILLISTE ISRAELIEN.

Teigne et radiationspar Barry Chamishon Israelinsider.com,

19.08.2004http://web.israelinsider.com/

Le 14 courant, à 9 heures du soir, la dixième chaîne télévisée israélienne Channel Ten a présenté un documentaire révélant le pire des secrets maintenus par les fondateurs du parti travailliste israélien : l'exposition délibérée aux radiations de la quasi-totalité des jeunes d'une génération de juifs séfarades.>

« Les enfants de la teigne » [« The Ringworm Children »]

(dont le titre, en hébreu, signifie littéralement « 100 000 rayons »), mis en scène par David Belhassen et Asher Hemias, a remporté récemment le prix du meilleur documentaire au Festival International de Cinéma de Haïfa. Depuis plusieurs années, il a figuré au programme de tous les festivals de cinéma juif et israélien dans le monde entier. Mais il n'avait encore jamais été présenté à la télévision, en Israël. Il a pour sujet l'irradiation massive de centaines de milliers de jeunes immigrants en Israël, provenant de pays du Maghreb et du Moyen-Orient - des Séfaradese.

En voici le synopsis :

En 1951, le directeur général du ministère israélien de la Santé, le Dr. Chaim Sheba, a pris l'avion pour l'Amérique, d'où il a ramené sept appareils de radiographie (à rayons X), que l'armée américaine lui avait cédés.


Ces appareils de radiographie furent utilisés pour une expérience nucléaire massive, une génération complète de jeunes Séfarades étant utilisés en guise de cobayes. Chaque enfant séfarade allait recevoir 35 000 fois la dose maximale de rayons X, dans la tête. A cette fin, le gouvernement américain versa annuellement au gouvernement israélien 300 millions de livres israéliennes. A l'époque, le budget global du ministère israélien de la Santé ne s'élevait, quant à lui, qu'à 60 millions de livres. Les fonds versés par les Américains correspondraient, de nos jours, à deux milliards de dollars.

Afin de circonvenir les parents des victimes, les enfants furent emmenés en « voyage scolaire », et on dira plus tard aux parents que les rayons X étaient un traitement contre une épidémie de teigne. 6 000 des enfants cobayes décédèrent peu après leur irradiation, beaucoup des survivants développant des cancers qui emportèrent des milliers d'entre eux, au fil des années, et qui continuent à tuer certains d'entre eux, encore actuellement. Durant leurs années d'interminable agonie, les victimes souffrirent d' affections telles l'épilepsie, l'amnésie, la maladie d'Alzheimer, des céphalées chroniques et des psychoses.


Voilà, dit très froidement, quel est le sujet de ce documentaire. Voir les victimes, à l'écran, c'est bien autre chose.

Voir, par exemple, cette dame marocaine décrivant ce que c'est, que recevoir 35 000 fois la dose autorisée de rayons X dans son crâne: « Je hurlais : Enlevez-moi ce mal de tête horrible ! Enlevez-moi ce mal de tête horrible ! Enlevez-moi ce mal de tête atroce ! Mais le mal de tête n'est jamais parti de ma tête ! »

Ou encore, regarder cet homme, barbu, qui descend une rue, tout voûté : « J' ai la cinquantaine, et tout le monde croit que j'ai au moins soixante-dix ans. Je dois presque me casser en deux, quand je marche, pour ne pas tomber. Avec leurs maudits rayons X, ils m'ont volé ma jeunesse. »

Voir, aussi, cette vieille dame qui a administré les doses mortelles de rayons X à des milliers d'enfants : « On faisait mettre les enfants en rang. Tout d'abord, on leur rasait la tête, et on leur oignait le crâne d'un gel qui les piquait terriblement. Ensuite, on leur mettait un ballon entre les jambes, et on leur donnait l'ordre de ne pas le laisser s'échapper, afin d' être sûrs qu'ils ne bougeraient pas. Les enfants n'avaient pas le reste de leur corps protégé. On ne leur mettait pas de tuniques de plomb. On me disait que cela était excellent pour traiter leur teigne. Si j'avais su les dangers auxquels on exposait ces malheureux enfants, jamais je n'aurais participé à ce travail ! Jamais de la vie ! »

La totalité de leur organisme ayant été exposé aux rayons, le génome des enfants a souvent été altéré, affectant leur descendance. Nous voyons maintenant à l'écran une dame au visage ravagé, qui nous explique : « Mes trois enfants - tous mes enfants. - ont les mêmes cancers dont ma famille a souffert. Allez-vous me dire que c'est une pure coïncidence ? »

La majorité des victimes furent (ou sont) d'origine marocaine, car les juifs marocains représentaient la majorité des immigrants séfarades. La génération empoisonnée devint la classe irrémédiablement pauvre et délinquante du pays. C'était totalement absurde. Les juifs marocains qui s'étaient réfugiés en France sont aujourd'hui prospères et souvent hautement spécialisés. L’explication la plus répandue consiste à dire que la France a accueilli les riches, parmi eux, ou les plus doués. La véritable explication, c'est qu' aucun des enfants juifs marocains immigrés en France n'a eu les cellules cérébrales grillées aux rayons gamma.

Le film démontre que cette opération n'eut rien d'accidentel. Les dangers des rayons X sont étaient connus, à l'époque, depuis plus de quarante ans. Dans un manuel officiel d'utilisation des rayons X datant de 1952, nous lisons que la dose maximale à ne pas dépasser, pour un enfant, était en Israël de 5 Rad. Aucune erreur n'a été commise. Les enfants ont été délibérément irradiés. Il s'agissait d'un empoisonnement volontaire.

David Deri insiste sur le fait que, seuls, des enfants séfarades ont été soumis aux rayons X : « J'étais à l'école, et des types sont venus nous chercher pour une promenade. Ils nous ont demandé comment nous nous appelions : les enfants portant des noms ashkénazes se virent ordonner de se rasseoir. Les gamins basanés, eux, se retrouvèrent dans l'autobus. »

Le film présente ensuite un historien, qui commence par donner une histoire condensée du mouvement eugéniste. Changeant de ton, il déclare que l' opération « teigne » était en réalité un programme eugéniste, visant en réalité à éradiquer ce qui était perçu comme les maillons faibles de la société (israélienne). La dame marocaine est de retour, à l'écran : « C' était un Holocauste.


Un Holocauste séfarade ! Et ce que je voudrais savoir, c'est pourquoi personne n'a rien fait pour l'empêcher ! »

David Deri apparaît dans le documentaire, cette fois comme participant à un forum, il fait part de la frustration qui fut la sienne lorsqu'il tenta de retrouver son dossier médical d'enfant. « Tout ce qu'il m'importait de savoir, c'était ce qu'ils m'avaient fait. Je voulait savoir qui avait autorisé ce « traitement ». Je voulais remonter la chaîne des commandements. Mais le ministère de la Santé m'a dit que mon dossier avait disparu. » Boaz Lev, porte-parole du ministère de la Santé intervient alors : « Presque tous les dossiers ont disparu, brûlés dans un incendie ».

On nous dit qu'à la fin des années 1940, une loi américaine mit un terme à des expérimentations humaines consistant à soumettre des prisonniers, des handicapés mentaux, et d'autres cobayes, à des radiations. Le programme nucléaire américain devait donc trouver une nouvelle source de cobayes humains : le gouvernement israélien fut d'accord pour le lui fournir.

Voici la composition du cabinet israélien, à l'époque où furent perpétrées les atrocités du « traitement de la teigne » :

Premier ministre : David Ben Gourion ; ministre des Finances : Eliezer Kaplan ; ministre des implantations : Levi Eshkol ; ministre des Affaires Etrangères : Moshe Sharett ; ministre de la Santé : Yosef Burg ; ministre du Travail : Golda Meir ; ministre de l'Intérieur : Amos Ben Gurion.Le plus haut poste non-ministériel était tenu par le Directeur général du ministère de la Défense : Shimon Peres. (Dire que ce crétin est prix Nobel de la Paix)

Qu'un programme impliquant un budget de milliards de dollars de fonds fournis par le gouvernement américain ait pu demeurer ignoré du Premier ministre d'un Israël qui avait le plus grand mal à joindre les deux bouts, voilà qui est totalement ridicule. Ben Gourion aurait dû être impliqué dans ces horreurs, c'est sans doute la raison pour laquelle il avait choisi son fils pour occuper le poste de ministre de la Police (Intérieur), au cas où quiconque s'aviserait de mettre son nez dans leurs magouilles.
Le ministre des Finances Eliezer Kaplan reçut une reconnaissance éternelle, son nom étant donné à un hôpital situé près de Rehovot. Mais il n'est pas seul à avoir eu cet insigne honneur. Chaim Sheba, qui dirigeait la société Ringworm Incorporated (Teigne & Co), a vu un grand complexe médical porter son nom. Inutile de préciser que, s'il existe une once de décence dans la profession médicale israélienne, ces hôpitaux devront être débaptisés au plus vite

Après la fin du film, il y eut un débat télévisé, auquel prirent part un chanteur marocain, David Edri, directeur du Comité de Compensation aux Victimes du traitement de la Teigne aux Rayons X, ainsi que Boaz Lev, porte-parole du ministère de la Santé.

Le présentateur Dan Margalit essaya de se redonner une contenance, après les horreurs qu'il venait de voir. Il expliqua humblement que «l'Etat était pauvre. On vivait une sorte de survie, au jour le jour. » Puis il s'arrêta : il savait qu'il ne saurait y avoir d'excuse aux atrocités subies par les enfants séfarades.

Mais c'est encore le chanteur marocain qui sut, mieux que tous les autres, résumer cette expérience éprouvante : « Je vais faire très mal. Mais il faut dire la vérité. Sinon, jamais les plaies ne se cicatriseront : il y a une personne, encore en vie aujourd'hui, qui sait absolument tout ce qui s'est passé. Cet homme, c'est Shimon Peres. La seule manière de savoir la vérité et de commencer le travail de deuil et de cicatrisation, c'est d'enquêter sur le rôle qui fut le sien dans l'empoisonnement de masse de plus de 100. 000 enfants et adolescents séfarades. »

Mais cela n'aura pas lieu, et voici pourquoi : le film a été diffusé en même temps que le plus grand show télé de l'année, la finale du show de sélection des talents d'Israël : « Une Etoile est née ». Le lendemain, la photo de l' étoile israélienne nouveau-née occupait la moitié des premières pages des journaux.

Pas un mot, au sujet « Des enfants de la teigne », dans aucun quotidien. Ni sur Internet. Rien.

Jusqu'à tout récemment.




19.Posté par Larguet le 20/02/2010 20:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

VOICI LEURS PLANS DIABOLIQUES ENVERS LES PALESTINIENS


Un article de "NOVOSTI Israel" : castrons les Arabes"Et pourquoi ne pas castrer les Arabes israéliens ?Le quotidien israélien russophone Novosti vient de publier un article appelant à castrer les Arabes israéliens et à offrir une récompense financière aux jeunes Arabes qui accepteraient d'être stérilisés de leur plein gré, paru sous le titre : "Comment les forcer à partir ?", MarianBelenki, l'une des principales plumes de Novosti, prône "la castration des prisonniers arabes incarcérés pour activisme anti-israélien".

L'auteur ajoute que, "vu la mentalité arabe, la castration serait un moyen psychologique puissant pour semer dans la population arabe une panique susceptible de l'encourager à fuir le pays."Pour limiter la natalité arabe, Belenki suggère de s'inspirer de l'expérience de la Chine, où les pères de plus d'un enfant sont stérilisés et privés de droits sociaux et d'emploi, et où les enfants sont séparés de leurs parents. L'auteur propose également de mettre sur pied un vaste programme d'adoption d'enfants arabes pour les transférer dans les pays arabes voisins.

le 5.2.2002



Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires