ANALYSES

Comment les hommes d’Al-Qaida sont arrivés au pouvoir en Libye


Le Réseau Voltaire a reçu de nombreux courriers de lecteurs comportant des questions sur Al-Qaida en Libye. Afin de leur répondre, Thierry Meyssan a rassemblé les principaux éléments connus de ce dossier. Ces faits confirment son analyse, développée depuis le 11-Septembre, selon laquelle Al-Qaida est un milieu de mercenaires utilisé par les États-Unis pour combattre en Afghanistan, en Bosnie-Herzégovine, en Tchétchénie, au Kosovo, en Irak, et maintenant en Libye, en Syrie et au Yémen.


Thierry Meyssan
Mercredi 7 Septembre 2011

Chef historique d’Al-Qaida en Libye, Abdelhakim Belhadj, est devenu gouverneur militaire de Tripoli « libérée » et a été chargé d’organiser l’armée de la « nouvelle Libye ».
Chef historique d’Al-Qaida en Libye, Abdelhakim Belhadj, est devenu gouverneur militaire de Tripoli « libérée » et a été chargé d’organiser l’armée de la « nouvelle Libye ».

Dans les années 80, la CIA incite Awatha al-Zuwawi à créer une officine en Libye pour recruter des mercenaires et les envoyer au jihad en Afghanistan contre les Soviétiques. À partir de 1986 les recrues libyennes sont formées au camp de Salman al-Farisi (Pakistan), sous l’autorité du milliardaire anti-communiste Oussama Ben Laden.
Lorsque Ben Laden se déplace au Soudan, les jihadistes libyens l’y suivent. Ils y sont regroupés dans leur propre compound. À partir de 1994, Oussama Ben Laden dépêche des jihadistes libyens dans leur pays pour tuer Mouammar Kadhafi et renverser la Jamahiriya populaire et socialiste.
Le 18 octobre 1995, le groupe se structure sous la dénomination Groupe islamique combattant en Libye (GICL). Durant les trois années qui suivent, le GICL tente par quatre fois d’assassiner Mouammar Kadhafi et d’instaurer une guérilla dans les montagnes du Sud. À la suite de ces opérations, l’armée libyenne —sous le commandement du général Abdel Fattah Younés— mène une campagne d’éradication de la guérilla, et la Justice libyenne lance un mandat d’arrêt contre Oussama Ben Laden, diffusé à partir de 1998 par Interpol.
Selon l’agent du contrespionnage britannique David Shayler, le dévelopment du GICL et la première tentative d’assassinat de Mouammar Kadhafi par Al-Qaida sont financés à hauteur de 100 000 livres par le MI6 britannique [[1]url:http://www.voltairenet.org/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont#nb1 ].
À l’époque, la Libye est le seul État au monde à rechercher Oussama Ben Laden, lequel dispose encore officiellement de soutiens politiques aux États-Unis bien qu’il se soit opposé à l’opération « Tempête du désert ».
Sous la pression de Tripoli, Hassan el-Tourabi expulse les jihadistes libyens du Soudan. Ils déménagent leurs infrastructures en Afghanistan où ils installent le camp de Shaheed Shaykh Abu Yahya (juste au nord de Kaboul). Cette installation fonctionne jusqu’à l’été 2001, lorsque les négociations de Berlin entre les États-Unis et les Talibans à propos du pipe-line transafghan échouent. À ce moment-là, le mollah Omar, qui se prépare à l’invasion anglo-saxonne, exige que le camp passe sous son contrôle direct.
Le 6 octobre 2001 le GICL est inscrit sur la liste établie par le Comité d’application de la résolution 1267 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Il y figure toujours. Le 8 décembre 2004, le GICL est inscrit sur la liste des organisations terroristes établie par le département d’État des États-Unis. Il y figure toujours. Le 10 octobre 2005, le ministère britannique de l’Intérieur interdit le GICL sur son territoire. Cette mesure est toujours valide. Le 7 février 2006, le Comité des Nations Unies prend des sanctions à l’égard de 5 membres du GICL et de 4 sociétés qui leurs sont liées, qui continuent impunément à opérer sur le territoire du Royaume-Uni sous protection du MI6.
Durant la « Guerre contre la terreur », la mouvance jihadiste s’organise. L’expression « Al-Qaida », qui désignait au départ une vaste base de données dans laquelle Oussama Ben Laden choisissait les mercenaires dont il avait besoin pour des missions ponctuelles, devient progressivement un groupuscule. Sa taille diminue au fur et à mesure de sa structuration.
Le 6 mars 2004, le nouveau chef du GICL, Abdelhakim Belhadj, qui s’est battu en Afghanistan aux côtés d’Oussama Ben Laden [[2]url:http://www.voltairenet.org/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont#nb2 ] et en Irak, est arrêté en Malaisie, puis transféré dans une prison secrète de la CIA en Thaïlande où il est soumis au sérum de vérité et torturé. À la suite d’un accord entre les États-Unis et la Libye, il est renvoyé en Libye où il est torturé, mais par des agents britanniques cette fois, à la prison d’Abou Salim.
Le 26 juin 2005, les services secrets occidentaux organisent à Londres une rencontre d’opposants libyens. Ils constituent la « Conférence nationale de l’opposition libyenne » en unissant trois factions islamiques : les Frères musulmans, la confrérie des Sénoussi, et le GICL. Leur manifeste fixe trois objectifs :
- renverser Mouammar Kadhafi ;
- exercer le pouvoir pour un an (sous le nom de « Conseil national de transition ») ;
- rétablir la monarchie constitutionnelle dans sa forme de 1951 et faire de l’islam la religion d’État.
En juillet 2005, Abu al-Laith al-Liby parvient contre toute vraisemblance à s’échapper de la prison de haute sécurité de Bagram (Afghanistan) et devient l’un des chefs d’Al-Qaida. Il appelle les jihadistes du GICL qui ne l’ont pas encore fait à rejoindre Al-Qaida en Irak. Les Libyens deviennent majoritaires parmi les kamikazes d’Al-Qaida en Irak [[3]url:http://www.voltairenet.org/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont#nb3 ]. En février 2007, al-Liby conduit une attaque spectaculaire contre la base de Bagram alors que le vice-président Dick Cheney s’apprête à la visiter. En novembre 2007, Ayman al-Zawahiri et Abu al-Laith al-Liby annoncent la fusion du GICL avec Al-Qaida.
Abu al-Laith al-Liby devient l’adjoint d’Ayman al-Zawahiri, et à ce titre le numéro 2 d’Al-Qaida puisque l’on est sans nouvelles d’Oussama Ben Laden. Il est tué par un drone de la CIA au Waziristan, fin janvier 2008.
Durant la période 2008-2010, Saif el-Islam Kadhafi négocie une trêve entre la Jamahiriya et le GICL. Celui-ci publie un long document, Les Etudes correctrices, dans lequel il admet avoir commis une erreur en appelant au jihad contre des coreligionnaires dans un pays musulman. En trois vagues successives, tous les membres d’Al-Qaida sont amnistiés et libérés à la seule condition qu’ils renoncent par écrit à la violence. Sur 1 800 jihadistes, plus d’une centaine refuse cet accord et préfère rester en prison.
Dès sa libération, Abdelhakim Belhadj quitte la Libye et s’installe au Qatar.
Début 2011, le prince Bandar Bin Sultan entreprend une série de voyages pour relancer Al-Qaida en élargissant son recrutement, jusqu’ici presque exclusivement arabe, aux musulmans d’Asie centrale et du Sud-Est. Des bureaux de recrutement sont ouverts jusqu’en Malaisie [[4]url:http://www.voltairenet.org/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont#nb4 ]. Le meilleur résultat est obtenu à Mazar-i-Sharif, où plus de 1 500 Afghans s’engagent pour le jihad en Libye, en Syrie et au Yémen [[5]url:http://www.voltairenet.org/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont#nb5 ]. En quelques semaines, Al-Qaida, qui n’était plus qu’un groupuscule moribond, peut aligner plus de 10 000 hommes. Ce recrutement est d’autant plus facile que les jihadistes sont les mercenaires les moins chers du marché.
Le 17 février 2011, la « Conférence nationale de l’opposition libyenne » organise la « journée de la colère » à Benghazi, qui marque le début de la guerre.
Le 23 février, l’imam Abdelkarim Al-Hasadi proclame la création d’un Émirat islamique à Derna, la ville la plus intégriste de Libye dont sont originaires la majorité des jihadistes devenus kamikazes d’Al-Qaida en Irak. Al-Hasadi est un membre du GICL de longue date qui a été torturé par les États-Unis à Guantanamo [[6]url:http://www.voltairenet.org/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont#nb6 ]. La burqa devient obligatoire et les châtiments corporels sont rétablis. L’émir Al-Hasidi organise sa propre armée, qui débute avec quelques dizaines de jihadistes et en regroupe bientôt plus d’un millier.
Le général Carter Ham, commandant de l’Africom, chargé de coordonner l’opération alliée en Libye, exprime ses interrogations quant à la présence parmi les rebelles qu’on lui demande de défendre des jihadistes d’Al-Qaida qui ont tué des GI’s en Afghanistan et en Irak. Il est relevé de sa mission qui est transmise à l’OTAN.
Un peu partout en Cyrénaïque « libérée », les hommes d’Al-Qaida sèment la terreur, pratiquant massacres et tortures. Ils se font une spécialité d’égorger les kadhafistes et de leur arracher un œil, et de couper les seins des femmes impudiques. L’avocat de la Jamahiriya, Me Marcel Ceccaldi, accuse l’OTAN de « complicité de crimes de guerre ».
Le 1er mai 2011, Barack Obama annonce qu’à Abbottabad (Pakistan), le commando 6 des Navy Seals a éliminé Oussama Ben Laden dont on était sans nouvelles crédibles depuis presque 10 ans. Cette annonce permet de clore le dossier Al-Qaida et de relooker les jihadistes pour en refaire des alliés des États-Unis comme au bon vieux temps des guerres d’Afghanistan, de Bosnie-Herzégovine, de Tchétchénie et du Kosovo [[7]url:http://www.voltairenet.org/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont#nb7 ]. Le 6 août, tous les membres du commando 6 des Navy Seals meurent dans la chute de leur hélicoptère.
Abdelhakim Belhadj revient dans son pays dans un avion militaire qatariote au début de l’intervention de l’OTAN. Il prend le commandement des hommes d’Al-Qaida dans les montagnes du Djebel Néfoussa. Selon le fils du général Abdel Fattah Younés, c’est lui qui commandite le 28 juillet 2011 l’assassinat de son vieil ennemi qui était devenu le chef militaire du Conseil national de transition. Après la chute de Tripoli, Abdelhakim Belhadj ouvre les portes de la prison d’Abou Salim et libère les derniers jihadistes d’Al-Qaida qui y étaient détenus. Il est nommé gouverneur militaire de Tripoli. Il exige des excuses de la CIA et du MI6 pour le traitement qu’ils lui ont fait subir par le passé [[8]url:http://www.voltairenet.org/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont#nb8 ]. Le Conseil national de transition lui confie la charge de former l’armée de la Libye nouvelle.

[Thierry Meyssan]url:http://www.voltairenet.org/_Thierry-Meyssan_?lang=fr

[[1]url:http://www.voltairenet.org/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont#nh1 ] « [David Shayler : “J’ai quitté les services secrets britanniques lorsque le MI6 a décidé de financer des associés d’Oussama Ben Laden“]url:http://www.voltairenet.org/article131197.html  », Réseau Voltaire, 18 novembre 2005.
[[2]url:http://www.voltairenet.org/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont#nh2 ] « [Libya’s Powerful Islamist Leader]url:http://www.thedailybeast.com/articles/2011/09/02/abdul-hakim-belhaj-libya-s-powerful-islamist-leader.html  », par Babak Dehghanpisheh, The Daily Beast, 2 septembre 2011.
[[3]url:http://www.voltairenet.org/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont#nh3 ] « [Ennemis de l’OTAN en Irak et en Afghanistan, alliés en Libye]url:http://www.voltairenet.org/article169989.html  », par Webster G. Tarpley, Réseau Voltaire, 21 mai 2011.
[[4]url:http://www.voltairenet.org/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont#nh4 ] « [La Contre-révolution au Proche-Orient]url:http://www.voltairenet.org/article169815.html  », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 11 mai 2011.
[[5]url:http://www.voltairenet.org/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont#nh5 ] « [CIA recruits 1,500 from Mazar-e-Sharif to fight in Libya]url:http://www.nation.com.pk/pakistan-news-newspaper-daily-english-online/Politics/31-Aug-2011/CIA-recruits-1500-from-MazareSharif-to-fight-in-Libya  », par Azhar Masood, The Nation (Pakistan), 31 août 2011.
[[6]url:http://www.voltairenet.org/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont#nh6 ] « [Noi ribelli, islamici e tolleranti]url:http://www.ilsole24ore.com/art/notizie/2011-03-21/reportage-ribelli-islamici-tolleranti-231527_PRN.shtml  », reportage de Roberto Bongiorni, Il Sole 24 Ore, 22 mars 2011.
[[7]url:http://www.voltairenet.org/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont#nh7 ] « [Réflexions sur l’annonce officielle de la mort d’Oussama Ben Laden]url:http://www.voltairenet.org/article169714.html  », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 4 mai 2011.
[[8]url:http://www.voltairenet.org/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont#nh8 ] « [Libyan commander demands apology over MI6 and CIA plot]url:http://www.guardian.co.uk/world/2011/sep/04/libyan-commander-demands-apology  », par Martin Chulov, Nick Hopkins et Richard Norton-Taylor, The Guardian, 4 septembre 2011.


Mercredi 7 Septembre 2011


Commentaires

1.Posté par AS le 07/09/2011 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

al qaeda ca n'existe pas thierry meyssan combien de fois faut le dire... ce sont des mercenaires des reseaux semi-etatiques et semi clandestins des pays comme l france, israel, l'angleterre, les usa, la russie et leurs pays affides comme les pays du maghreb, le qatar, l'arabie saoudite, les emirats, le pakistan... ces reseaux n'ont jamais fait parti de la resistance islamique et ont pour role de detruire les veritables resistances islamiques des peuples musulmans... dire al qaeda c'est du grand n'importe quoi, le gia aqmi ou al qaeda ce sont les outils de l'occupation sioniste....

2.Posté par Aigle le 07/09/2011 17:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il devient bizarre Thierry .....Lui qui etait sequestré dans l'hotel durant plusieurs jours sous la gardes de petits voyous remunerés par la Crapule lâche et sanguinaire ( l'un ne va pas sans l'autre ) et ses sbires et qui a osé declaré sans honte plus tard que lui et les autres journalistes etaient " protegés" par les crapules parce que des "Forces speciales" francaises et anglaises avaient attaqué l'Hotel . Il est fort le Thierry dans cet affaire : comment pouvait il voir ces fameuses forces speciales alors qu'il etait coupé du monde ?

3.Posté par gustav le 07/09/2011 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On ne peut que se réjouir de la libération des quelques journalistes ... par la croix rouge.
Comment la Croix Rouge a pu s'interposer face aux mercenaires de l'Otan pour les empêcher de leur soustraire TM? Ce point dans son récit a attiré toute mon attention. TM doit toujours faire parti des services secrets français.

4.Posté par nanoo13 le 07/09/2011 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Libye : Conférence de presse Ginette Skandrani et Thierry Meyssan

partie 1: http://www.dailymotion.com/video/xkwp6y_libye-conference-de-presse-partie-1_news

5.Posté par Ax Sami le 07/09/2011 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C’est fou ce qui se passe dans ce monde. C’est fou ce qui se passe en Libye. C’est fou, enfin, ce qui se passe au Burkina Faso…le pays des « hommes intègres ». Alors que tout le monde sait très bien, sauf les autistes et ceux qui portent des œillères, que, la Libye et Mouammar Kadhafi sont victimes de la plus grande injustice du siècle.


http://actu.trambwe.com/?ref=monde&art=241&url=http://www.alterinfo.net/Comment-les-hommes-d-Al-Qaida-sont-arrives-au-pouvoir-en-Libye_a63364.html

6.Posté par nanoo13 le 07/09/2011 20:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je reposte le lien: Libye : Conférence de presse Ginette Skandrani et Thierry Meyssan

partie 1: http://www.dailymotion.com/video/xkwp6y_libye-conference-de-presse-partie-1_news

7.Posté par Columbo le 07/09/2011 20:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"""""". À partir de 1994, Oussama Ben Laden dépêche des jihadistes libyens dans leur pays pour tuer Mouammar Kadhafi et renverser la Jamahiriya populaire et socialiste.""""""

Regan ou baBush , n'ont pas fait mieux que Ben Laden .Alors qu'il y avait d'autres chats à fouetter que Kadhafi.
On dépeche , Ben Laden de faire le travail à leur place .

""""rétablir la monarchie constitutionnelle dans sa forme de 1951 et faire de l’islam la religion d’État.""""""

La Lybie est musulmane .Ce qui est nouveau , c'est la royauté .Pour mieux se coucher tel les barils du golfe devant leurs maitres .

8.Posté par MOSSINGUE_MOUTSINGA le 07/09/2011 21:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Twitter
How the men of Al Qaeda came to power in Libya

Voltaire Network has received many letters from readers with questions about al-Qaeda in Libya. To answer them, Thierry Meyssan has gathered the main elements of this issue known. These facts confirm its analysis, developed since the Sept. 11, that Al Qaeda is a medium of mercenaries used by the United States to fight in Afghanistan, Bosnia, Chechnya, Kosovo, Iraq, and now Libya, Syria and Yemen.

9.Posté par dieusait seulcequisepasse le 07/09/2011 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour quelqu'un d'enfermé dans un hôtel i a l'air de savoir beaucoup de chose Thierry Messan. La déolontologie élémentaire consisterait à vérifier ses information concernant les éventuelles exactions commises par des islamistes liées soi disant à Al queda etc etc.; ses propos ressemblent beaucoup à la diabolisation orchestré par les médias occidentaux (qu'il est le premier à critiquer) contre les mouvements se réclamant de l'islam. Thirrey Messan devient de plus en plus obscure dans ses analyses qui sont plutôt des constructions intellectuelles plus que des éléments reflétant la réalité. Comme tout bon occidental l'ennemie reste l'islam sunnite. De plus dire que Ben Laden a été soutenue par la CIA relève de la Légende et semble en contradiction avec le parcours de Ben Ladan. d'autre sources proches de lui infirme cette collaboration.
Il est vrai aussi que des que les Etats Unis et d'autre etats arabe ont pu mettre en place des groupes terroristes pour mieux lutter contre la véritable résistance et éloigner ainsi de plus plus de musulmans de l'islam et justifier aussi des opérations militaires.
on peut à juste titre être contre cette guerre fratricide en Lybie mais il est aussi indéniable que Khadafi était un dictateur avec toutes les conséquences que cela comporte seulement il est vrai aussi qu'il a eu l'intelligence de ne pas affamer son peuple , de lui garantir un certain niveau de vie (mais loin du réel potentiel qu'offre ce pays) pour se garantir d'éventuel soulèvement de masse.
Mais je ne pense pas qu'il réalise le potentiel de développement de son pays. il n'a pu organiser une véritable force militaire capable de résister au force impérialiste. ses derniers discours montrent l'état psychlogique dégradé de sa personne.

10.Posté par Afrik le 07/09/2011 22:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Libye: les forces spéciales britanniques à la maison. Les pertes humaines sont «inacceptables»173 soldats des troupes du 22 régiments des forces spéciales britannique SAS (Special Air Service) vont quitter la Libye et retourner dans quelques jours en Royaume Unis.TEXTE TAILLE‎173 soldats des troupes du 22 régiments des forces spéciales britannique SAS (Special Air Service) vont quitter la Libye et retourner dans quelques jours en Royaume Unis.

Le ministère de la Défense britannique a déclaré que les pertes militaires sont irrecevables.

Selon des déclarations de Peter Beynchli, expert militaire britannique, citant des sources chez les forces spéciales britanniques "SAS" a déclaré pour le journal "Argumentam.ru" que le nombre de soldats tués en Libye n'a pas été divulgué mais selon diverses sources, il est de 21 à 35 soldats.

Selon Beynchli, les forces spéciales britanniques SAS ont subi des pertes lourdes pendant l'assaut sur Tripoli et lorsqu'un de leurs hélicoptères a été abattu par l'armée libyenne à la frontière de la Libye et de l'Algérie.

http://news.argumenti.ru/world/2011/09/123535


11.Posté par Afrik le 07/09/2011 22:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JFBCLike layout=standard show_faces=1 width=450 action=like font=arial colorscheme=light url=http://www.kamayiti.com/kamayiti/201108221402/libye/tripoli-nest-pas-tombe-1402/id-menu-2447.html}
infos du continent des noirs
Muammar Kadhafine se rendrait pas
Muammar Kadhafi a affirmé qu’il ne se rendrait pas et s’est dit prêt à une longue bat...read more...

--------------------------------------------------------------------------------

Le camp de Kadhafi envoie des messages contradictoires aux rebelles
Dans un message audio diffusé mercredi par la chaîne de télévision syrienne, l'un des fils du di...read more...

--------------------------------------------------------------------------------

UNE DE VOIES, UN VRAI CHOIX : DES AFRICAINS FRANCAIS QUI DOIVENT COMPTER
CALIXTHE BEYALA -PRESIDENTE DU MOUVEMNT DES AFRICAINS FRANCAIS Alors que la situation de l'Afriqu...read more...

--------------------------------------------------------------------------------

Le Zimbabwe de Mugabe met dehors l'ambassadeur libyen, Taher Elmagrahi
HARARE Quelques temps après que l’occident et l’OTAN est pris possession de Tripoli, ce...read more...

--------------------------------------------------------------------------------

Tripoli n'est pas tombé
Khamis, l'un des fils Kadhafi, responsable des forces spéciales dans le centre de Tripoli, a lancé...read more...

--------------------------------------------------------------------------------

Kémi Séba : DSK, un symbole de la "gauche raciste"
Dans un entretien accordé à SoYouTV, Kémi Séba livre ses impressions sur les événements qui fo...read more...Khamis, l'un des fils Kadhafi, responsable des forces spéciales dans le centre de Tripoli, a lancé une contre-offensive gouvernementale contre les forces rebelles qui célébraient déja une victoire facile sur le colonel Kadhafi.

Tôt ce matin, les chars, sortaient de la résidence de Mouammar Kadhafi à Tripoli et ont commencé à bombarder les rebelles qui s'étaient rassemblés près de l'enceinte officiel, des tirs nourris ont été entendue dans la capitale libyenne.

Les Tanks, soutenus par des pick-up jonchés de mitrailleuses lourdes, sont utilisés par les forces gouvernementales pour réprimer par le feu les rebelles dans la rue Assarin et dans la région al-Khalifa.

Plusieurs Tanks du gouvernement ont été signalés dans le port de Tripoli.

Le lieu ou se trouve Mouammar Kadhafi reste inconnu.

Il est possible que le dirigeant libyen soit encore dans son quartier de Bab al-Aziziya comme il avait promis de ne pas quitter la capitale. Cependant, Al-Arabiya, une chaîne de télévision rapporte que Mouammar Kadhafi est maintenant dans un hôpital de la ville de Tajura.

Selon le représentant du gouvernement libyen Moussa Ibrahim, il y a 65 000 soldats protégeant le régime au pouvoir. Alors que les rebelles affirmaient que certains des troupes s'étaient rendus à eux.

Puis, l'information annoncant la prise de contrôle de la télévision publique par les rebelles s'est avéré être fausse, car la chaîne de télévision nationale continue de diffuser des chansons à la gloire de Mouammar Kadhafi.

Les rebelles admettent aujourd'hui que de 15 à 20 pour cent de Tripoli, reste sous le contrôle des troupes loyalistes, contredisant la rumeur que la ville était pratiquement sous leur contrôle total, à l'exception des édifices gouvernementaux.

Dimanche soir, les rebelles arriveraient dans la capitale libyenne à partir de trois directions differentes - est, sud et ouest - sans rencontrer de résistance significative des troupes loyalistes jusqu'à arriver à la Place Verte de la ville où ils se rallient et rebaptisent la place en "place des Martyrs".

Un convoi de 22 véhicules militaires chargés de soldats du gouvernement sont arrivés en renfort sur les lieux.

"J'ai le sentiment que le gouvernement a leurré les rebelles, leur permettant de s'amuser sur la Place Verte pour ensuite les contre-attaquer ", a déclaré le Dr Lamb RT, directeur de Americans for Middle East Peace ajoutant à cela que, la fin est proche.

Les dirigeants occidentaux se sont précipités pour féliciter le peuple libyen pour leur victoire et a exhorté le colonel Mouammar Kadhafi de quitter le pouvoir pacifiquement.

«Ce soir, le mouvement contre le régime de Kadhafi a atteint un point culminant.Tripoli vie les dernier jours d'un tyran", a annoncé le président américain Barack Obama.

Le PM britannique David Cameron a promis que "la fin est proche pour Kadhafi".

Pendant ce temps, les rebelles ont mis en garde contre les rapports de renseignement indiquant que les troupes loyales à Mouammar Kadhafi avancent vers le centre de la capitale libyenne.

La situation à Tripoli est chaotique, à quelques détails près selon l'évolution des evènements dans la capitale.

{JFBCComments href=http://www.kamayiti.com/kamayiti/201108221402/libye/tripoli-nest-pas-tombe-1402/id-menu-2447.html width=500 num_posts=10 colorscheme=dark}{JFBCGraph image=http://www.kamayiti.com/images/stories/presse-khadafi/Khadafi1.jpg}

12.Posté par Columbo le 07/09/2011 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

""""Jeunes libyens publient la verité sur la guerre en Libye
Un irakien de 75 ans a annoncé à la chaine Irakienne Alrai TV, qu'il a envoyé ses 23 fils et neveux combattre en Libye auprès de l'armée libyenne et des tribus fidèles à Mouammar Kadhafi contre les rebelles de l'OTAN.""""


"""Le président de l’Afrique du Sud, Jacob Zuma, a condamné les dirigeants du CNT qualifiés d’escrocs et exigé la restitution des dizaines de millions de dollars que les hauts dirigeants ont volé lorsqu’ils étaient en fonction dans le gouvernement Libyen avant que l’Union Africaine ne lève son opposition au déblocage des fonds du gouvernement de Kadhafi.

Les dirigeants de l’OTAN doivent se démener pour maintenir le CNT à flots. Les images de palettes chargées sur deux mètres de haut de 200 millions de dinars Libyens acheminés par avion depuis Londres montre la fragilité de l’influence du CNT. Alors que le cirque des « amis de la Libye » organisé par l’OTAN et qui se tient à Paris promet de libérer les milliards de dollars Libyens détenus en otage par l’Occident, la mise en application de ces promesses est une toute autre affaire. La corruption et l’incompétence sont la marque des dirigeants du CNT et il ne sera pas surprenant d’entendre parler plus tard de détournements massifs de fonds.""""


13.Posté par Columbo le 07/09/2011 23:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

toujours de "jeunes lybiens "....,

"""""""Prochain scénario à venir... Je vous préviens d'avance...

Selon nos informations, les rebelles & l'OTAN vont annoncer la capture puis le décès de Mouammar Kadhafi survenus lors de l’assaut donné à la ville de Bani Walid, pour susciter les défections.
...
Soyez vigilants et faites tourner à max l'information.

Soyons vacciné pour les prochains mitos!!!
_____________________________________________________________

Dans le cadre de la guerre médiatique en Libye, voici un récapitulatif de quelques informations mensongères ralliés par un grand nombre de médias depuis le début des évènements en Libye :

21/02/2011 : Le ministre anglais des Affaires étrangères britannique, William HAGUE, a déclaré que Mouammar Kadhafi accompagné ...de sa femme et de sa fille, ont quitté la le territoire libyen vers le Venezuela. (Information fausse)

21/02/2011 : Saif Al Islam Kadhafi s'est blessé dans un accrochage avec les rebelles. (Information fausse)

23/02/2011 : Aïcha Kadhafi s'est enfui vers Malte. (Information fausse)

20/03/2011 : Khamis Kadhafi est mort à Brega, suite à une blessure reçue lors d'un crash d'avion. (Information fausse)

10/08/2011 : Khamis Kadhafi est mort à Zliten, suite dans d'un raid mené par l’OTAN. (Information fausse)

22/08/2011 : Saif Al Islam a été capturé par les rebelles et que Mohamed s'est rendu. (Information fausse)

27/08/2011 : Mouammar Kadhafi s'est enfui vers l'Algérie. (Information fausse & démenti par les autorités algériennes)

29/08/2011 : Khamis Kadhafi est mort à Terhona lors des combats et est enterré à Zliten. (Information fausse et démenti par l'OTAN)

N'écoutez pas ces conneries!!! Réveillez-vous, on est plus des enfants, un mensonge ça passe mais une dizaine ça marche pas!!!

14.Posté par Columbo le 07/09/2011 23:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jeunes libyens publient la verité sur la guerre en Libye
L'émir du Qatar, Hamad Ben Khalifa Al Tani est gravement malade selon des médecins américains, il lui reste que 6 mois à vivre.

Lien de l'article en arabe : http://www.alalam.ir/sons-injured-kidney-disease-emir-qatar

Lien de l'article en arabe mentionnant 6 mois de vie : http://www.elbadil.info/spip.php?article3356.

15.Posté par Columbo le 07/09/2011 23:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jeunes libyens publient la verité sur la guerre en Libye
‎04/09/2011 : Les négociations entre les représentants du Conseil National de Transition (CNT) et les chefs des tribus de Worfala (ville de Ben Walid, loyalistes à Mouammar Kadhafi, plus grande tribu estimée à 1 millions et demi de libyens) ont échoué.

Suite à cet échec de négociations, les rebelles ont alors insulté et menacé les chefs des tribus avec des représailles.

Lorsque les jeunes armés des tribus ont entendu ces paroles mal déplacées, ils se sont mis en colère et ils se sont rassemblés et dirigés vers l'endroit du regroupement des rebelles et des forces spéciales anglaises et françaises se trouvant à 40 km à l'ouest de Ben Walid.

Des combats ont lieu jusqu'à cet instant.

16.Posté par Columbo le 07/09/2011 23:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jeunes libyens publient la verité sur la guerre en Libye
Énorme explosion d'un véhicule piégé, il y a 1 heure, dans le quartier Al Firnaj, à Tripoli. Cette explosion a tué plusieurs rebelles et encadreurs militaires étrangers (britannique et/ou français et/ou américains...).

Chaque jour, il y a au moins une ou deux explosions à Tripoli. Si je devais dire explosion, explosion tous les jours on va pas sortir de l'auberge. Mais observez bien les médias ne parlent pas beaucoup de Tripoli ces temps ci et c'est pour cette raison. La peur a envahi les rebelles.

17.Posté par ALG le 08/09/2011 00:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Ci-dessous, le lien vers la télévision libyenne libre :

FREE LIBYEN TV



Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires