Sciences et croyances

Comment les OGM menacent la survie sur Terre


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 16 Novembre 2014 - 12:00 Pas de bol : les riz chimériques sont de retour!



David Rothscum
Samedi 8 Mai 2010

Comment les OGM menacent la survie sur Terre

David Rothscum Reports, 28 avril 2010


      Dans les dernières décennies, l'humanité est devenue de plus en plus stérile. Le dénombrement des spermatozoïdes en Israël a chuté de 40% en dix ans ; en Nouvelle-Zélande, il a chuté de 50% en vingt ans ; la même chose se passe en France, au Danemark, en Italie, en Grande-Bretagne, et en Chine. En fait, chez les jeunes chinois, à peine 42,3% satisfont pleinement aux standards normaux établis par l'OMS. La définition de l’OMS de la normalité du dénombrement des spermatozoïdes a aussi subi une baisse. La normalité, autrefois au minimum de 60 millions de spermatozoïdes par millilitre, est passée à seulement 20 millions.


      Certains scientifiques ont tenté de donner une explication satisfaisante en disant que c’est juste une question de différences géographiques ou quelque autre erreur de mesure, mais ils ont tort. Le poids des testicules diminue chez les Japonais. La même chose se passe en Finlande. Les scientifiques ont affirmé que cette modification ne pouvait pas s’expliquer par la montée de l'obésité ou de la consommation d'alcool, de tabac et d’autres drogues.


      En fait, les scientifiques rejettent la faute sur de nouveaux produits chimiques fabriqués par l’homme qui polluent notre eau et notre air, des produits que nous utilisons chaque jour. Dotés d’un effet hormonal, ces produits chimiques ne menacent pas seulement la survie de notre espèce, ils font déjà disparaître les poissons des rivières et des lacs. Plus de 80% des poissons mâles d’une rivière des États-Unis portent désormais leurs œufs dans les testicules. Les hormones polluant l’eau menacent de disparition certaines espèces de poissons.


      Vous pourriez vous demander pourquoi vous n'en entendez jamais parler. Eh bien, la raison en est qu'il y a des problèmes plus pressants à l'heure actuelle que la menace d'extinction de notre espèce, comme le réchauffement climatique. Du moins selon les autorités britanniques, qui refusent de retirer ces hormones de l’eau du public parce que ça renforcerait l'empreinte carbone.


      Les écologistes luttaient à l’origine contre l'empoisonnement de l’environnement par les nouvelles substances chimiques artificielles dangereuses des grandes compagnies chimiques. Aussi incroyable que cela puisse paraître, les gens s’inquiétaient que les générations futures deviennent stériles, et accablées de diverses formes de cancer et de malformations congénitales. Mais, finalement, ils se sont ralliés à la nouvelle cause : le réchauffement climatique. Et ça signifie qu'ils ont oublié ce qu'ils souhaitaient autrefois : l’interdiction des nouvelles substances chimiques dangereuses qui détruisent l’environnement et le retour à un environnement sain et à un mode de vie naturel.


      C'est une bonne chose qu'ils l’aient oublié. Si les gens s’inquiétaient de ce que les nouveaux polluants font à notre santé et environnement, ça menacerait sans doute de plus en plus les bénéfices des grandes compagnies chimiques. Au lieu de la nourriture assaisonnée de pesticides, les gens commenceraient à manger des aliments biologiques. À la place de shampooings pleins de parabènes, les gens commenceraient à demander des shampooings naturels. La situation actuelle, c’est que seul un minuscule groupe de cinglés archi-non-scientifiques s’inquiète de la reproduction à cause de la propagation de ces cancérogènes ou toxiques dans l'environnement. Vous connaissez, ces dangereux théoriciens du complot. C’est le genre d’énergumènes qui fréquente des sites comme naturalnews.com, rense.com et bien d'autres.


      Il ne devrait guère surprendre que Dow Chemical sponsorise le Jour de la Terre. Car, contrairement aux théoriciens du complot enragés, la compagnie Dow Chemical réalise que l'augmentation du gaz carbonique représente une plus grande menace pour notre espèce qu'une épidémie mondiale de stérilité due au genre de produits chimiques qu'elle fabrique chaque jour. Ça n'a rien à voir avec le profit, même si Shell, qui produit du bisphénol A, l'un des xénoestrogènes à l’origine de l'épidémie mondiale de stérilité, qualifie le réchauffement global d’« occasion positive pour les affaires. »


      Et, considérant où les Rothschild placent leur argent, il semble qu’ils soient aussi d'accord avec Shell. La famille Rockefeller est elle aussi très préoccupée par le réchauffement climatique. Bien sûr, c'est cette même famille qui possède la plupart des grandes compagnies chimiques. En fait, la famille Rockefeller essaye d’influencer la direction d'Exxon-Mobil, qui est sortie de la Standard Oil, sur le fait que le changement climatique est vraiment une menace. Ce qui est intéressant, c’est que le PDG d’Exxon-Mobil soutient à présent une taxe sur le carbone. Il semble que la famille Rockefeller ait obtenu ce qu'elle voulait. Il est aussi intéressant de constater qu’Exxon-Mobil est un gros producteur de phtalates, en particulier de phtalate di-isononyle.


      C’est important parce que, comme son nom l'indique, le phtalate di-isononyle est une forme de phtalate. Les phtalates sont des substances chimiques artificielles qui ont un effet oestrogénique sur l'organisme humain. Chez les bébés mâles, l'exposition aux phtalates provoque une déformation des organes génitaux. Malheureusement, il est difficile d'étudier les effets des phtalates. C’est parce que ce genre d’étude montre que les différents types de phtalates travaillent en synergie, chacun renforçant les effets des autres. C'est pourquoi, dans les études animales, les animaux doivent être nourris avec de fortes doses d'un phtalate unique pour découvrir si ce phtalate particulier a un effet quelconque.


      Les malformations génitales provoquées par les phtalates incluent l’hypospadias, une déformation faisant que l'urètre se termine quelque part ailleurs qu’au bout du pénis. Le di-isononyle produit par Exxon-Mobil est le type de phtalate le plus utilisé dans les jouets des enfants. Malheureusement, il ne reste pas dans les jouets, mais s’échappe en exposant ainsi les enfants à ces produits chimiques. Il va sans dire que ces produits chimiques sont plus dangereux pour les jeunes, dont le corps est toujours en développement.


      En bref, des compagnies chimiques, appartenant à des familles comme les Rockefeller et d'autres, insistent sur la menace du réchauffement climatique, alors que le danger des substances chimiques artificielles qu'elles lâchent dans l'environnement est largement ignoré. Il est intéressant de noter que ces familles sont elles-mêmes conscientes du danger. La famille Rockefeller mange de la nourriture biologique. En fait, elle cultive elle-même ses aliments sur ses fermes. Les Rothschild achètent des fermes biologiques. Le Prince Charles a sa propre ferme biologique depuis 1986. Il met en garde du plus grand désastre écologique de tous les temps du fait des cultures d’OGM.


      Ces familles se préoccupent-elles vraiment de tous les gens qui souffriront partout dans le monde des effets des manipulations génétiques ? Peut-être. Il est plus probable pour moi qu'elles s’inquiètent de ce que les cultures de plantes manipulées génétiquement libéreront, et pourront menacer leur propre bien-être. Les variétés génétiquement modifiées ne peuvent pas être contenues. En fait, la contamination des OGM se répand sur toute la planète, même dans des endroits où un moratoire a été instauré. Au Mexique, par exemple, le maïs sauvage montre des signes de manipulation génétique.


      Étude après étude montrant que les aliments génétiquement modifiés engendrent la stérilité, tout ça est assez inquiétant. Dans certains cas, l'effet se produit après plusieurs générations. Après trois générations, les hamsters nourris de soja modifié génétiquement sont incapables de se reproduire, et des poils leur poussent dans la bouche. Les testicules de rats nourris de soja génétiquement modifié ont été comparés à ceux de rats nourris avec du soja naturel. Ils étaient d'une couleur plus foncée et leurs cellules montraient des différences significatives. Il a aussi été constaté que les rats nourris de maïs génétiquement modifié ont moins de progéniture que les animaux nourris avec du maïs naturel. Cet effet survient encore après plusieurs générations. Les agriculteurs rapportent que, chez les animaux nourris de produits génétiquement modifiés, la production de lait diminue et est cause de mort et de stérilité.


      Dans certains cas les animaux refusent de manger certains aliments, apparemment parce qu'ils sont génétiquement manipulés. Ce fait a été découvert par une famille milliardaire de l’élite sud-africaine ayant fait fortune dans la vente de diamants, les Oppenheimer, qui, apparemment très préoccupés par la manipulation génétique des aliments, cultivent leur propre nourriture comme la plupart des familles de l'élite du monde entier. Strilli Oppenheimer a été contactée par le jardinier en chef de sa propriété. Il lui a fait savoir que ses poussins refusaient de manger la nourriture qu'elle avait acheté pour eux. Après analyse, on a découvert que la nourriture contenait du maïs génétiquement modifié. Elle achète désormais des aliments biologiques pour ses poulets.


      Il semble que les familles de l'élite sont plus soucieuses des produits à acheter et à ne pas acheter, et ont même de plus en plus recours à leur propre nourriture par peur de ce que les paysans accros à la télévision et au cerveau déficient survivent. Gardant à l'esprit le fait que les études montrent que les cultures d’OGM provoquent sur plusieurs générations des problèmes allant de l'infertilité jusqu’à des lésions organiques et la mort en général, les anciennes familles riches qui possèdent et contrôlent notre planète (comme elles l’ont toujours fait, c'est seulement dans les temps modernes que les gens, dont le niveau a tant baissé, pourraient considérer choquant de prétendre que ces anciennes familles déterminent ce qui se passe sur notre planète) semblent avoir pris une sage décision en évitant cette menace pour notre survie.



Original : davidrothscum.blogspot.com/2010/04/how-genetically-manipulated-food.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard




Notes du traducteur


      J’ai hésité à traduire cet article car il met en évidence un cheminement inéluctable vers une catastrophe qui semble voulue.

      S’ils sont le plus grand danger, les produits chimiques et les OGM ne sont pas la seule menace pour l’humanité. La dénaturation de la nourriture des masses par l’irradiation est aussi un grand risque inutile passé sous silence. La fausse science médicale, vaccinale en particulier, est aussi un grand danger. Pour le profit (?), elle impose des pratiques réactives folles, s’ingéniant pour l’essentiel à contourner ou à aller à l’encontre les processus naturels vitaux. Il faut se demander quel est le véritable rôle de certains vaccins comme le Gardasil et le Cervarix. Certains vaccins contiennent en adjuvants des nonylphénols, qui sont oestrogéniques, et des oxynols, qui sont des spermicides. Pourquoi faire ?




Samedi 8 Mai 2010


Commentaires

1.Posté par cielétoilé le 08/05/2010 14:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Petrus et David . Auparavant manger bio , c'était normal et pour le plus grand nombre . Désormais, c'est devenu un luxe . Cela dénote combien l'argent et le productivisme, en fait dégradent les conditions de vie ,désormais et ne sont pas un progrès comme on nous a lavé le cerveau pendant des années . Les rivières et les fleuves sont tous ou presque empoisonnés , les nappes phréatiques à 50% . Il est beau le progrès ! Et vous n'avez pas encore vu le pire : les nanotechnologies à venir , les animaux OGM ! On y a gagné en temps libre mais ça aussi c'est fini puisqu'il faut travailler plus pour gagner moins .Alors bon courage à nos descendants , si nous en avons encore ... Quant aux élites, elles ne seront à "l'abri" qu'un court moment car la pollution ne connaît pas les frontières, ni les murs : le vent qui transporte les graines , les insectes , les eaux qui ruissèlent : ils ne pourront jamais l'arrêter !

2.Posté par zoro le 08/05/2010 17:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le problème c'est comment être sûr que ce que l'on nous vend dans les magasins comme bio l'est vraiment ???
a moins d'avoir sa ferme personnelle ,mais a t'on tous les moyens???

3.Posté par pistache le 08/05/2010 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en fait nous ne pouvons rien faire face à toute les pollutions néfastes à l'homme et à l'environnement ; en revanche ;, nous allons nous détruire nous même via la main de l'homme et sa cupidité ; peu me chaut que la race humaine disparaisse de cette terre , je regrette seulement que la dite race ia eu le temps de détruire l'environnement , sa faune , sa flore...

4.Posté par calitu2b le 08/05/2010 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis d'accord sur tous les points de vue de ce commentaire,sauf sur l'affirmation du réchauffement climatique qui est un mensonge mondialiste pour récupérer des taxes qui ne devraient pas exister,la terre est passé par des périodes de réchauffement plus important il y a plusieurs milliers d'années,ces réchauffements étaient plus forts que ceux de notre époque,le réchauffement est du au rayonnement cosmique,le soleil en est la cause,c'est lui seul qui le provoque ,les éruptions du soleil en sont la cause, le co2 est le seul résultat du à l'évaporation des mers du globe,cette vérité est niée car elle dérange beaucoup de monde qui n'a aucun intérêt à le reconnaitre,les intérêts économiques sont trop important pour affirmer cela,il est préférable d'affirmer que c'est nous qui provoquons le co2 et que nous devons changer notre façons de vivre,que les taxes vont régler tout cela,tout cela est un mensonge,et les gouvernements veulent nous faire croire cela,Hitler disait que plus le mensonge est énorme plus il est crédible,alors il faut arrêter de croire tous ces charlatans,nous avons eu la preuve cet hiver du mensonge orchestré par l'OMS et notre gouvernement sans citer notre ministre de la santé concernant cette odieuse campagne de vaccination,un gaspillage de nos ressources 94 millions de doses pour enrichir le cartel pharmaceutique,une pendemie imaginaire,des vaccins fabriqués en 15 jours,22 villes mises a contribution, des hangars vaccinales vides,la réquisition de personnel médical par les préfets de régions,tout cela pour quoi??pour RIEN, on va nous dire ensuite qu'il faut faire des économies,que les FRANÇAIS doivent faire un effort,mais de qui se moque t-on????

5.Posté par petrus le 09/05/2010 08:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'auteur cite le réchauffement climatique par ironie, à mon avis, pour bien montrer l'horreur de la situation avec des gens, ceux capables de se mobiliser, ayant complètement perdu les pédales et se battant contre les moulins à vent.

Petite info à propos des aventures du réchauffement climatique, le 4 mai, le jour où la neige est tombée sur Carcassonne, Tarbes, Foix et dans la plaine ariégeoise, il a aussi neigé au Mexique. Le lendemain il a aussi neigé près de Limoge.

Pour avoir une nourriture de qualité, il existe les AMAP, une association paysanne pour le maintien de l’agriculture traditionnelle. Le principe est qu’il faut trouver un paysan de l’association proche de chez-soi et lui commander des paniers de légumes. Les légumes de cette association sont, me semble-t-il, garantis biologiques. Il existe un site ici :
http://www.reseau-amap.org/


6.Posté par dik le 09/05/2010 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est des faits indéniables dans les comportements humains à l'origine de "solutions scientifiques" qui sont en fait plus destructeurs que les comportements humains.

Le capitalisme tel qu'il est ancré profondément dans les esprits incite à une consommation forcenée sous-estimant la matière tant industrielle que naturelle. De ce fait, les riches jettent, les pauvres meurent de faim. Soit-disant pour sauver ces derniers, on introduit la chimie pour booster la production. Et c'est encore les riches qui boostent en réalité leur fortune au détriment du patrimoine universel. Jamais les riches n'ont été aussi riches et les pauvres aussi pauvres et aussi nombreux!

Le capitalisme est donc un marché de dupes et pourtant tout le monde voudrait en profiter. La religion musulmane semble être le seul rempart sérieux contre ce phénomène en ce sens qu'elle prêche la modération et prohibe les désirs. L'idéal aurait été que les musulmans s'inspirent des occidentaux et ceux-ci se convertissent à l'islam!

7.Posté par la truie qui file le 09/05/2010 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"l est intéressant de noter que ces familles sont elles-mêmes conscientes du danger. La famille Rockefeller mange de la nourriture biologique. En fait, elle cultive elle-même ses aliments sur ses fermes. Les Rothschild achètent des fermes biologiques. Le Prince Charles a sa propre ferme biologique depuis 1986. Il met en garde du plus grand désastre écologique de tous les temps du fait des cultures d’OGM."


1 )ce qui veut dire qu'ils pretendent garder la pouvoir APRES !

2 ) ils essaient de survivre à leurs propres magouilles

3 ) le pollen des plantes OGM est capable de modifier les especes cultivées NON OGM sauf confinement en labo

4 ) des virus sont capables de transferer des sequences d'ADN par ARN replicase inverse à TOUTES LES PLANTES cultivées ou non dans les phyllums concernés
http://www.cours-de-biochimie.fr/biosynthese_arn.php

Et ce n'est qu'une partie d'un mecanisme qui n'est elucidé qu'en apparence puisque certains etre vivants ont un mecanisme de replication different
http://www-archbac.u-psud.fr/labhome/pforterre/PFcnt.html

consequences : La plupart des plantes cultivées meme BIO seront porteuses des genes OGM mortels prevus notamment pour tuer les arthropodes mais sachant que ceux ci sont naturellement dotés par la nature de l'auto modification rapide pour repondre notamment à la toxicité su milieu .

Les arthropodes survivront , les mammifères et surtout les humains cela va etre difficile .

Il y meme echange de patrimoine genetique plante -insectes par des mecanismes non elucidés officiellement à ma connaissance . Ce qui fait que certains arthropodes sont parfaitement capable de modifier la biologie des hotes qu'elles parasitent bien mieux que la bio_ingénierie le fait ( avec une avance de 300 millions d'années au moins !)


conclusion :les pseudo maitres du monde sont en fait incapable de controler quoi que ce soit . Ils succomberont COMME LES AUTRES à ces armes qu'ils ont repandus

En consequence leur fin est Programmée par les armes qu'ils ont employés contre l'humanité entière et eux memes sans vouloir l'admettre .

Il reste neamoins une chance pour ceux des Etres Humains qui aiment leur monde comme si c'etais leur propre corps rendi malades par certains d'entre eux parasités par une grave déviance collective .

Tout ce que vous avez lu plus haut est du domaine qui appartient aux lois physiques et par conséquent chimiques et biologiques telles qu'elles sont enseignées . Elle ne sont en fait qu'une minime partie d'un mecanisme qui est celui de la CREATION DE LA VIE QUI EST CONSCIENCE ET QUI DISPOSE DU SEUL POUVOIR QUI SOIT ABSOLU SUR TOUTES MANIFESTATIONS & l'homme le plus humble & sage n'en apercoit qu'une infime partie malgré tous ses efforts .

les animaux sont un mieux dotés par cet instinct qui est basée en partie une connexion naturelle avec la Conscience Universelle de la Vie .

La plupart des hommes se sont separés de cette connexion pour se tourner vers des mirages . Seuls certains peuples premiers et certain(e)s qui retrouvent cette approche naturelle conserve une petite partie de cette faculté qui n'a rien d'etrange .

quand par erreur des groupes suivent des individus au compertement abberant cela les conduist à une disparition en grand nombre.



Votre vie par consequent est connectée avec la Conscience première et elle vous appartiens à CETTE CONDITION QUI EST D'ETRE EN ACCORD AVEC LES LOIS DE CETTE CONSCIENCE IMMANENTE DE LA VIE ET PAS D'UNE QUELQUONQUE DEVIANCE DOGMATIQUE ECRITE AVEC DES CHIURES DE MOUCHES


Que celles ceux qui sont humbles et aimants pour TOUS leurs freres et soeurs de VIE sans exception de ce monde acceptent cette evidence et la partagent en la suivant & qu'ils ne suivent pas les mensonges des hommes alors ils vivront .

Merci

8.Posté par La Coupe Est Pleine le 11/05/2010 08:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est le premier article que je lis sur votre site.
J'en suis bouche baie !

"La dénaturation de la nourriture des masses par l’irradiation est aussi un grand risque inutile passé sous silence. La fausse science médicale, vaccinale en particulier, est aussi un grand danger."

C'est quoi ce ramassis de paranos atteins de propagandite aiguë ?

TOUTES les vaccinations sont un danger ? La médecine aussi ?
Allez consulter Mr Lombard parce que ça m'a l'air GRAVE !

9.Posté par la truie qui file le 11/05/2010 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui la coupe est vraiment pleine !

http://www.lepost.fr/article/2010/04/19/2038538_la-saga-des-ogm-en-corporatocratie.html

citation :
"C'est quoi ce ramassis de paranos atteins de propagandite aiguë ?"

qui essaie de faire de la contre-propagande ici ?

les faits sont là tres nombreux sur tous ces sujets et effrayant pour qui à un brin de jugeote et pas un vendu au divers lobbies .

http://cftchus.blogvie.com/2010/01/07/tamiflu-roche-les-etudes-etaient-bidon-fraude-h1n1/

http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=973

http://www.santeglobale.info/tal/Vaccins-pandemie-escroquerie.html

... et on peut trouver 1000 sites redigés par des chercheurs qui denoncent les memes faits

un autre pavé ideologique à propos de fausse science et de certain scientifiques de l'histoire qui sont en fait des escrocs de la pire espece .

http://www.lepost.fr/article/2009/01/28/1403478_scandale-de-l-hormone-de-croissance-louis-pasteur-cet-imposteur.html

concernant l'irradiation des aliments.

"Bien sûr l'OMS s'est préocupée des implications sanitaires de cette technique. En 1961, neufs questions ont été considérées comme devant obtenir des réponses scientifiques pour que les aliments irradiés soient considérés comme salubres. Mais c'était sans compter sur le lobby nucléaire très puissant à cette époque (toujours d'ailleurs). Ces questions n'ont soit jamais été abordées soit vaguement traitées et les études toxicologiques ont été proprement écartées !

L'OMS concluait en 1980 que "l'irradiation de toute denrée alimentaire jusqu'à une dose globale moyenne de 10 kGy (kilogray) ne présente aucun risque d'ordre toxicologique. Par conséquent, l'examen toxicologique des aliments ainsi traités n'est plus nécessaire. [...] l'irradiation n'introduit pas de difficultés particulières (sic) d'ordre nutritionnel ou microbiologique. Cependant, il convient de prêter attention à l'importance de toute modification en rapport avec chaque élément irradié et avec son rôle dans le régime". Et affirmait en 1999 que l'irradiation pouvait s'appliquer à "tout produit alimentaire à quelque dose ce soit". A la suite de quoi des normes ont été adoptées, de plus en plus de pays ont autorisé l'irradiation et de plus en plus d'aliments y ont été soumis.

Par ailleurs les industriels n'ont aucun intérêt à voir disparaître cette technique qui a de nombreux avantages, en plus de ceux précédemment cités :

* Permettre de relacher les conditions sanitaires en amont de la ionisation
* Permettre d'acheter des aliments à bas prix dans des pays où les normes sanitaires sont insufisantes
* Permettre un stockage et un transport plus long par l'allongement de la durée de conservation
* Réduire les coûts de production
* Délocaliser aisément
* "Tromper" (volontairement ou non) le consommateur sur la fraicheur des aliments (un aliment irradié à l'air frais mais peut-être déjà gravement entamé)
"

extrait de http://raffa.over-blog.com/article-771321.html

http://www.letransmuteur.net/l-irradiation-des-aliments-un-instrument-meconnu-de-la-mondialisation-liberale/



citation
"J'en suis bouche baie !"

c'est le temps des cerises sur le gateau du NWO et avant d'aller aux fraises ?

Belle tentative pour tenter gaver des gens qui essaient de trouver d'autres infos que celles de la pansée unique

http://www.pensee-unique.fr/


Pour en sortir deja il faudrait apprendre à penser avec d'autre methodes

http://www.jp-petit.org/nouv_f/tetralite/tetralite.htm
http://semantique-generale.over-blog.com/


10.Posté par la truie qui file le 11/05/2010 10:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est tellement serieux et absurde que l Korzybski, père de la Sémantique Générale, avait coutume de raconter l'histoire suivante :


ou "Comment on peut se tromper quand on n'a rien vu "


Une grand-mère, sa jeune et jolie petite-fille, un officier roumain et un officier nazi voyagent dans un compartiment de train. A un certain moment, le train passe dans un tunnel et on entend alors un baiser bruyant suivi du claquement d'une gifle. Lorsque le train ressort au grand jour, personne ne dit rien.

Mais la grand-mère se dit : "Quelle bonne fille j'ai élevée, elle sait se défendre ! ".

La jeune fille se dit : " Pour un baiser volé, Grand-mère a bien la main si leste ! ".

L'officier nazi se dit : "Comme ces Roumains sont malins ! Celui-ci vole un baiser et laisse un autre prendre une gifle à leur place...".

Et l'officier roumain jubile en silence : " J'ai embrassé ma main et comme ça, j'ai pu gifler le nazi ! "



extrait de http://semantique-generale.over-blog.com/


cela rejoint une vision assez rabelaisienne qui de son temps fustigait la docte pédance qui à toujours tenter de pereniser des dogmes absurdes pour garantir son officine et ses pratiques . La Sapience commence par l'humilite de " je ne sait pas alors je cherche "

11.Posté par la truie qui file le 11/05/2010 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler




"
Et en ce qui concerne la structure réelle, fondamentale, biologique de notre société et en dépit d'une croissance formidable de sa taille et de tout le rafistolage auquel on l'a soumise, nous sommes encore à peu près au même stade infantile. Mais si les fourmis ne sont pas découragées de n'avoir produit aucune nouvelle invention ou convention sociale en 65 millions d'années, pourquoi le serions-nous si certaines de nos institutions et de nos castes n'ont pas été capables de développer une seule nouvelle idée pendant les cinquante derniers siècles ? (553)

WILLIAM MORTON WHEELER



Les anciens qui désiraient mettre en valeur une vertu illustre à travers l'empire ont commencé par ordonner correctement leur propre Etat. Souhaitant ordonner correctement leur propre état, ils ont commencé par régulariser leur famille. Souhaitant régulariser leur famille, ils ont commencé à cultiver leur propre personne. Souhaitant cultiver leur propre personne, ils ont commencé par rectifier leur coeur. Souhaitant rectifier leur coeur, ils ont commencé par chercher la sincérité dans leurs pensées. Souhaitant être sincères dans leurs pensées, ils ont étendu leur savoir au suprême degré; et cette extension du savoir a résidé dans l'examen des choses. Les choses ayant été examinées, le savoir est devenu complet. Leur savoir étant complet, leurs pensées ont été sincères. Leurs pensées étant sincères, leur coeur a été rectifié. Leur coeur étant rectifié, ils ont cultivé leur personne. Leur personne ayant été cultivée, leur famille fut régularisée. Leur famille étant régularisée, leur Etat fut correctement gouverné. Leur Etat étant correctement gouverné, tout leur empire se tranquillisa et s'harmonisa. De l'empereur jusqu'à la masse du peuple, tous doivent considérer la culture de la personne comme étant la racine de toutes choses.

CONFUCIUS

Mon service au front pendant la Guerre Mondiale 1 et une connaissance approfondie des conditions de vie en Europe et aux Etats Unis d'Amérique m'ont convaincu de la nécessité d'une révision scientifique de toutes les notions que nous avons sur nous-mêmes. L'examen a révélé qu'en ce qui concerne toutes les disciplines traitant des affaires humaines, celles-ci ne reposent pas sur une définition de l'homme, ou bien si elles ont une, cette définition est formulée dans des langages métaphysiques, élémentaliste, de type sujet-attribut, qui sont dépourvus de scientificité et se révèlent en fin de compte nuisibles du point de vue sémantique.

Comme nous ne disposons actuellement d'aucune science générale de l'homme embrassant toutes ses fonctions, y compris le langage, les mathématiques, la science et les maladies "mentales", j'ai cru utile de donner naissance à une telle science. J'ai entrepris cette tâche avec mon livre "Manhood of Humanity", et je l'ai poursuivie dans le présent volume. Le choix d'un nom pour une telle science est délicat. Le seul nom véritablement approprié, "Anthropologie", est déjà utilisé pour représenter une discipline fondamentale d'une grande validité, sans laquelle même la psychiatrie moderne serait inexistante. Ce terme est à présent employé dans un sens restreint pour désigner l'histoire naturelle animalière de l'homme, en négligeant le fait que l'histoire naturelle de l'homme doit inclure des facteurs qui n'existent pas dans le monde animal, mais qui sont ses fonctions naturelles, telles que le langage et la structure de celui-ci, l'élaboration de ses institutions, de ses lois, de ses doctrines, de la science, des mathématiques, qui conditionnent son environnement, ses réactions sémantiques., qui, à leur tout, influencent et déterminent son développement.

Nous voyons que l'"histoire naturelle" des animaux est très différente, en raison de sa structure, d'une future "histoire naturelle" scientifique de l'homme, cette différence structurelle étant très rarement perçue dans sa globalité. Je propose, donc, d'appeler la très précieuse Anthropologie existante Anthropologie Restreinte, et d'appeler ma science généralisée de l'homme Anthropologie Générale, de manière à inclure l'ensemble de ses fonctions naturelles, dont celles qui constituent l'Anthropologie Restreinte représenteraient un sous-ensemble.

Une telle Anthropologie Générale ainsi définie serait très différente de celle, restreinte, que l'on connaît déjà. Elle inclurait toutes les disciplines d'intérêt humain sous les angles spécifiques de l'anthropologie et de la sémantique Très souvent une discipline anthropologique - par exemple la psycho-logique anthropologique, la sociologie anthropologique, le droit, l'histoire, ou la "philosophie" anthropologique - se révèle comme une discipline comparative. Celles-ci devraient nécessairement employer un langage de structure quadri-dimensionnelle, ce qui nécessiterait, comme préliminaire, une révision fondamentale de la structure du langage qu'elles utilisent. Ce facteur sémantique a jusqu'ici été complètement négligé.

Il faut admettre ouvertement que la présente investigation à fourni des résultats étonnants tout à fait inattendus. Dans mon "Manhood of Humanity", j'ai défini fonctionnellement l'homme comme doté de la capacité de lier le temps, définition reposant sur une observation fonctionnelle non-élémentaliste, selon laquelle l'espèce humaine diffère des animaux en cela que, globalement,, chaque génération humaine, au moins potentiellement, peut commencer là où la précédente s'est arrêtée . Cette définition, dans le langage de cette structure spécifique, est concise, et correspond aux faits empiriques. Nous devrions noter, également, que dans le cas de tribus primitives qui n'ont apparemment pas progressé d'un iota pendant des milliers d'années, nous découvrons toujours, parmi d'autres raisons, des doctrines ou des croyances qui proclament avec beaucoup d'efficacité, souvent au prix de la vie des individus (qui sont toujours responsables du progrès en général), que tout progrès ou toute rupture des habitudes vénérable ou des préjugés est un "péché mortel" ou quelque chose de ce genre. Même en ce qui nous concerne, nous ne sommes pas libérés de telles propensions sémantiques. Hier encore, historiquement parlant, la "sainte inquisition" condamnait des scientifiques au bûcher, ou les réduisait au silence. La découverte du microscope ou du télescope, par exemple, a été longtemps retardée car l'inventeur, de peur des persécutions des prêtres, appréhendait de rédiger ses découvertes scientifiques en langage clair. .Il n'y a que quelques années qu'on a découvert qu'il les écrivait en textes codés. Les malades peuvent aisément comprendre ce que notre science en général, et la science médicale en particulier, pourrait être aujourd'hui sans le zèle sacré de puissants ennemis de la science qui ont avec véhémence et impitoyablement sponsorisé l'ignorance, les anciennes réactions sémantiques, et ainsi la maladie.

Dans certains pays, encore aujourd'hui, la science est persécutée, et l'on tente d'affamer des scientifiques, une invention souvent tout aussi efficace que de les brûler sur le bûcher, et dont le procès de Tenessee et d'autres sont des illustrations. Mais en dépit de toutes ces tendances primitives sémantiques, qui sont malheureusement souvent très efficaces, la capacité générale de l'homme à lier le temps demeure inaltérée, bien que son taux soit ralenti par l'ignorance de ceux qui contrôlent nos symboles - les mots, l'argent, .

La faillite dans la compréhension de ces problèmes repose fondamentalement sur le fait que, jusqu'à maintenant, nous ne disposions d'aucune définition scientifique fonctionnelle non élémentaliste de l'homme; nous n'avons pas non plus entrepris d'investigation scientifique sur la "nature humaine" en tant que telle, ce qui est impossible si nous négligeons les réactions sémantiques. Nous devrions nous souvenir qu'à cette époque de la commercialisation, nous gratifions de revenus importants ceux qui prêchent avec un zèle effréné combien la nature humaine est "mauvaise", et qui nous décrivent toutes sortes de catastrophes menaçant les individus qui se passent de leurs services.

A la lumière d'une investigation moderne, les questions qui précèdent se posent avec une acuité particulière. Ou bien ces apôtres sont conscients que ce qu'il promettent n'a qu'une valeur illusoire, et ils souhaitent conserver leurs revenus, ou bien ils vivent dans des mondes illusoires, et une humanité censée devrait s'en préoccuper sérieusement. Dans un cas comme dans l'autre, ils ne sont pas dignes de confiance et sont inaptes à assumer plus longtemps la charge du développement futur de la culture et de l'avenir de l'humanité. Tôt ou tard, nous devrons nous confronter véritablement à cette situation, en raison du nombre de facteurs en jeu dans le domaine de la santé humaine.

Mon livre "Manhood of Humanity" montre comment les canons de ce que nous appelons "civilisation" ou "civilisations" sont basés sur des généralisations animalières tirées des faits manifestes de la vie des vaches, des chevaux, des chiens, des cochons., et qui sont appliqués à l'hommes. Bien entendu, de telles généralisations résultent de données insuffisantes. Les généralisations étaient nécessairement primitives, superficielles; et quand elles étaient appliquées pratiquement, elles engendraient inéluctablement des effondrement périodiques. Aucun pont ne tiendrait debout ou ne pourrait même être construit, si nous tentions d'appliquer les règles des surfaces aux volumes. Les règles ou généralisations diffèrent dans les deux cas, si bien que les résultats d'une telle confusion sémantique sont obligatoirement désastreux pour nous tous.

La recherche présente a commencé avec l'investigation de la différence caractéristique entre l'animal et l'homme; à savoir le mécanisme du lien temporel. Cette analyse, en raison de la structure différente du langage utilisé, devait être menée en toute indépendance et sur de nouvelles bases. Les résultats sont, dans beaucoup de cas, nouveaux et inattendus, y compris pour moi-même, et ils démontrent immanquablement que, dans une large mesure, la quasi totalité d'entre nous copions, encore de nos jours, les animaux dans nos processus nerveux. Une investigation plus poussée montre que de telles réactions nerveuses chez l'homme conduisent à des états pathologiques d'infantilisme général, un comportement public et privé infantile, des institutions infantiles, des "civilisations" infantiles fondées sur des conflits,, des luttes, des compétitions brutales., ces comportements étant censées être l'expression "naturelle" de la "nature humaine", comme voudraient nous le faire croire différents managers et leurs assistants, les militaristes et les prêtres.

Comme toujours dans les affaires humaines, en comparaison de celles des animaux, les problèmes sont circulaires. Nos dirigeants, qui régissent nos symboles, et dirigent ainsi une forme de vie symbolique, imposent leur propre infantilisme à nos institutions, à nos méthodes éducatives et nos doctrines. Ceci engendre une inadaptation nerveuse chez les générations montantes qui, nées dans ce contexte, sont forcées de se développer dans les conditions sémantiques contre nature (pour l'homme) qui leur sont imposées. Ils produisent à leur tour des dirigeants affligés des anciennes limitations animalières. Le cercle vicieux est complet; il en résulte un état général de déséquilibre humain, qui se reflète encore dans nos institutions. Ainsi va la vie, encore et toujours.

Une telle découverte est choquante à première vue. Toutefois, en y regardant de plus près, il semble naturel que l'espèce humaine, dont l'apparition est relativement récente, et qui a traversé divers stades de développement primitifs, se méprenne structurellement sur son statut d'homme, et fasse un usage inadapté de sa structure nerveuse. Le présent ouvrage, entrepris avec "Manhood of Humanity" s'est révélé être l'"Age adulte de l'Humanité" car il met en lumière un mécanisme psychophysiologique de l'infantilisme, permettant ainsi d'entrevoir comment le prévenir et atteindre l'âge adulte.

Le terme "infantilisme" est souvent usité en psychiatrie. Aucune des personnes qui ont une quelconque expérience des malades "mentaux" et les ont étudiés ne peut passer à côté du fait qu'ils présentent toujours des symptômes infantiles. Il est également bien connu qu'un adulte, par ailleurs considéré comme "normal" , mais qui présente des caractéristiques sémantiques infantiles marquées, ne peut être un individu pleinement adapté, et ruine généralement sa propre existence comme celles d'autres personnes.



Au cours de la présente investigation, nous avons découvert et formulé un mécanisme psychophysiologique précis mis en évidence dans tous les cas de maladies "mentales", l'infantilisme, également présent chez l'homme dit "normal". Les différences entre de telles troubles neurologiques chez différents individus varient seulement en termes de degré, et comme elles se rapprochent beaucoup des réponses nerveuses des animaux, qui constituent une régression pour l'homme, nous devons en conclure que, de manière générale, nous n'utilisons pas notre système nerveux correctement, et qu'en dépit de nos réalisations techniques, nous n'avons pas encore entièrement dépassé un stade de développement très primitif.

En réalité, l'expérience démontre que plus une nation ou un peuple est techniquement développé, plus son système tend à devenir cruel, sans pitié, prédateur et commercialisé. Ces tendances à leur tour, imprègnent et empoisonnent les relations internationales, nationales, entre le capital et les travailleurs, et même familiales.

Faut-il alors incriminer la pratique scientifique ? Non, la difficulté réelle réside dans le fait que les différentes doctrines et croyances primitives, animalières, qui n'ont jamais été révisées, ainsi que les réactions sémantiques correspondantes, n'ont pas évolué au même rythme que les réalisations techniques. Quand nous analysons ces croyances au niveau sémantique, , nous découvrons qu'elles reposent sur des postulats structurels qui ne correspondent pas aux faits, mais qui sont rigoureusement liés à la structure non révisée du langage primitif, l'ensemble du processus étant d'autant plus dangereux qu'il fonctionne inconsciemment.

Quand nous effectuons une étude comparative des réponses nerveuses des animaux et des humains, les questions qui précèdent deviennent tout à fait évidentes, et nous découvrons un mécanisme psychophysiologique précis qui marque cette différence. A savoir que la raison pour laquelle ce qui précède n'a pas été formulé auparavant de façon exploitable est manifestement due au fait que la structure du vieux langage a réussi à empêcher la découverte de ces différences, et véritablement, a été grandement responsable de ces troubles sémantiques humains. De la même façon, dans le présent système non-A, le langage d'une nouvelles structure moderne, dont les termes tels que "liaison temporelle", "ordres d'abstractions", "termes multi-ordinaux", "réactions sémantiques", ont conduit automatiquement à la mise en lumière du mécanisme, établit les bases d'une approche thérapeutique et d'une prévention spécifique permettant de maîtriser ce mécanisme.

En attendant, les résultats concrets sont très prometteurs. Une investigation démontre en général que les questions qui surgissent sont la plupart du temps linguistiques et en particulier qu'elles reposent sur l'analyse de la structure des langages en relation avec les réactions sémantiques. En conséquence, toutes les déclarations qui sont émises dans cet ouvrage concernent des faits empiriques, le langage et sa structure. Nous avons affaire à une fonction psychophysiologique évidente et bien connue de l'organisme humain, et par conséquent, toutes les déclarations peuvent être facilement vérifiées ou éventuellement corrigées et redéfinies , afin de permettre de les appliquer facilement, et d'éliminer automatiquement les mythologies primitives et les réactions sémantiques.

Une fois qu'on a réalisé et formulé tout cela, on peut seulement se demander pourquoi on a si longtemps négligé ce fait si simple que le lange représente une fonction fondamentale unique psychophysiologique inhérente à l'organisme humain.

La réponse semble être que : (1) la langage de tous les jours est structurellement extrêmement complexe; (2) il est humainement impossible d'analyser sa structure en utilisant le langage d'une structure A2, , c'est pourquoi avant de pouvoir faire quoi que ce soit dans ce domaine, on doit d'abord formuler un système non-A; (3) Presque tous les spécialistes, à l'exception de quelques rares mathématiciens, font preuve d'une grande naïveté en ce qui concerne le rôle structurel et sémantique du plus simple des langages non-A - qu'on appelle les mathématiques, bien que ce langage demeure toujours inadéquat. (4) toutes ces questions impliquent des facteurs inconscients des plus puissants qui s'opposent automatiquement à toute révision, et (5) l'élaboration d'un système non-A en 1933 est une entreprise extrêmement laborieuse, pour ne pas dire plus, et selon toute probabilité, sa réalisation est très au-delà des capacités d'un seul individu-

Le dernier point est d'une grande importance; et bien que je n'ai pas l'intention de m'excuser ni de présenter le moindre alibi, car tout lecteur qui fait preuve d'un tant soit peu de réflexion le comprendra, je dois expliquer, néanmoins brièvement pourquoi le présent ouvrage est probablement en fin de compte en deçà de ce qu'il pourrait être.

Du temps d'Aristote, nous connaissions très peu de choses sur la science telle que nous la concevons en 1933. Aristote, dans ses écrits, a formulé pour nous tout un programme scientifique, que nous avons suivi jusqu'à une époque très récente. Quiconque tente de construire un système non-A en 1933 doit faire de même, par nécessité organique, en relation avec les problèmes de structure du langage. Manifestement, en 1933, en raison du nombre accablant des faits les plus diversifiés connus de la science, la question n'est plus d'élaborer un programme scientifique pour le futur, mais de construire un système qui, au moins dans sa structure , soit similaire à la structure des faits connus de toutes les branches du savoir.

Je le répète: la nécessité est organique, et reliée à la structure du langage en tant que telle, impliquant de nouvelles réactions sémantiques, de façon que personne ne puisse passer à côté, comme cet ouvrage dans son ensemble le montre dans le détail.

Aujourd'hui une telle adaptation structurelle implique une étude considérable de divers faits empiriques, et doit ensuite dépendre de nouvelles généralisations, ayant principalement trait à la structure. De nombreuses déclarations de scientifiques, quand bien même elle seraient acceptées comme fiables, doivent encore être traduites dans un langage spécifique dont les issues structurelles sont rendues tout à fait évidentes, mettant en lumière des facteurs en jeu dans les réactions sémantiques. Ceci représente une difficulté considérable, particulièrement quand de nombreuses branches du savoir sont en jeu, puisque chacune d'elle utilise son propre langage spécifique; c'est pourquoi une telle traduction unifiée en termes de structure impose une lourde tâche à la mémoire du traducteur, et souvent des petits détails échappent à l'attention dans les implications de la traduction, bien qu'ils puissent être bien connus du traducteur. Comme c'est probablement là que réside la principale difficulté, c'est dans ce domaine qu'il importera d'effectuer les principales corrections.

J'admets que j'ai commencé cette recherche sans réaliser pleinement les difficultés qui lui sont inhérentes, ni jusqu'où elle m'entraînerait. Plus j'avançais, plus j'avais besoin d'un langage spécifique. J'ai du aller rechercher les sources, et d'une certaine façon, me spécialiser partiellement dans de nombreuses branches scientifiques, qui n'avaient jamais été mises en relation auparavant. Le progrès était extrêmement lent; en fait, il m'a fallu dix ans pour écrire ce livre, mais il me fallait passer par les préliminaires nécessaires ou abandonner toute l'entreprise.

Aujourd'hui je présente ce travail au public. C'est le mieux que je puisse faire, bien que je sois pleinement conscient de ses limites et de ses imperfections. Le drame inattendu d'une telle entreprise réside dans le fait qu'un système non-A, comme ses prédécesseurs, implique tout un système métaphysique structurel qui sera développé plus loin.

Le système A impliquait une métaphysique structurelle primitive; un système non-A, pour avoir une quelconque valeur sémantique, doit reposer sur une métaphysique structurelle ou sur des hypothèses structurelles correspondant à l'évolution de la science en 1933. Le premier pas dans l'élaboration d'un tel système consiste à étudier la science de 1933 et les mathématiques, et afin de connaître ces données structurelles (et d'élaborer des hypothèses là où nous manquons de données). Une telle étude est extrêmement laborieuse, lente, et même ingrate, parce que les implications qui nous concernent sont structurelles. Ainsi, des années de labeur patient et parfois pénibles se résument souvent principalement en quelques phrases brèves, mais fondamentales.

La persécution active, et qui ne s'est adoucie que très récemment, de ces chercheurs qui ont osé tenter la révision d'Aristote a été très efficace dans la perpétuation des réactions sémantiques primitives. Il n'existe dans ce domaine pratiquement aucun travail critique important, et ce fait, naturellement, a rendu mon propre travail plus difficile.

Il apparaît qu'au cours des quelques dernières années, la plupart des fonctions physiologiques de l'organisme humain ont été explorées, à l'exception des réactions sémantiques psychophysiologiques et les troubles qu'elles entraînent du point de vue présent.

L'étude de l'aphasie est relativement récente, et celle de l'aphasie sémantique plus encore. Ce n'est que depuis la Guerre Mondiale1 qu'on a rassemblé une somme de connaissances nouvelles dans ce domaine. Dans le cadre de la perspective scientifique de 1933, la structure macroscopique devient une fonction de la structure dynamique sub-micoscopique, et les considérations sur la structure colloïdale et ses troubles acquièrent une importance fondamentale. Nous devons, par conséquent, étendre l'étude de l'aphasie sémantique en lien avec des lésions macroscopiques, pour inclure dans le cadre de la phasie sémantique (pas seulement l'a-phasie) les troubles fonctionnels sub-microscopiques liés à l'ordre, l'ordre naturel de survie et son inversion pathologique, les troubles des réactions sémantiques multiordinales.

On sait que les maladies ou les troubles "mentaux" perturbent souvent les fonctions physiologiques de l'organisme humain, et réciproquement. La même chose se révèle vraie en ce qui concerne ces dernières réaction sémantique, qui ont été peu explorées. Dans ce cas, de nombreuses difficultés spécifiques apparaissent, en raison du fait que ces réactions particulières sont strictement liées à différentes réponses "émotionnelles" ou affectives, qui sont dues à la connaissance (ou au manque de connaissance) de leurs mécanismes. Elles sont circulaires, comme le sont toutes les fonctions reliées au savoir. C'est une difficulté majeure, qui est liée intrinsèquement à la structure du langage, révélant également un fait des plus importants à savoir que les langages peuvent avoir une structure. Ce domaine n'aurait pu être mis en évidence par le système A; pas plus qu'il n'aurait pu être analysé par des moyens A."

extrait de
http://semantiquegenerale.free.fr/Articles/S&SIntro.htm

12.Posté par Alcide le 11/05/2010 18:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au parlement européen , les "Verts" acceptent les OGM !!!
Tous vendus , tous traitres ?
Non , tous frères....

13.Posté par néo le 12/05/2010 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’agressivité de Screugneugneu ( sur le site greenpeace) ou la coupe est pleine ( site greenpeace et ici) montre que le système des multinationales de l'agro alimentaire, du nucléaire, des énergies fossiles sont sur la défensive.
Les rapports sur les OGMs commencent a arriver et attaque directement le bien fondé de leur communication sur les effets positives que cela pourraient apporter : Comment les OGM menacent la survie sur Terre : David Rothscum Reports, 28 avril :
A quand, des rapports similaires sur les terminaux charbonniers, le nucléaire.... Ils en existent déjà, mais il faut que ce nombre soit suffisamment inquiétant pour alerter la population et que ce poids soit supérieur au poids financiers et politique de ces grands groupes

NB : Je vois que la coupe est pleine est partout ou il peu mettre son texte^pour embrouiller le citoyen

14.Posté par la truie qui file le 12/05/2010 23:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Neo


Il n'y en a pas qu'un .Celui la est un loufoque qui n'est meme pas malin mais d'autres sont bien plus dangereux de mon point de vue .

on trouve notamment :

1 )la negation directe
ne touche que les gobeurs de TV ils attaquent et se retirent aussitot qu'ils ont largés une contre info sans aucune argumentation

2 ) le faux septicisme ( une vraie fausse septique avec les odeurs et pas de sainteté ! )
ceux la font perdre du temps puisque on suppose qu'ils sont prets à etablir un dialogue mais ils sont là pour déstabiliser et se mettre soi meme dans la fosse !

3 ) la diversion
genre de nouvelles parasites qui encombrent l'espace et donc la pertinence et la lisibilité sur un sujet

4) fausse defense ( les taupes )
tentative d'infiltration qui essaient d'obtenir des données et info personnelles
en se faisant passer pour un sympatisant anti-ce-con-voudra

5 ) le blocage par attaque concertée

un ou deux individus redigent des post injurieux de mise en cause personelle pour essayer de bloquer un commentateur qui analyse d'une manière originale et communique des bons liens
..
...

suite. a completer avec ou sans moderation (^=^) !

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves

VIDEO
| 18/11/2014 | 2036 vues
00000  (0 vote) | 8 Commentaires
| 16/11/2014 | 2127 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 179


Commentaires