Conflits et guerres actuelles

Comment la Géorgie s'est apprêté à une guerre ?


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:25 Lorsqu’Alep sera tombée...



Dimanche 10 Août 2008

Comment la Géorgie s'est apprêté à une guerre ?
Tbilissi a déjà envoyé quelque 20 camions de soldats et quelques lanceurs de roquette dans la région pour une guerre en Ossétie du Sud. L'armée géorgienne est l'une des armées les plus disponibles du monde dans l'époque d'après Union soviétique. Alors que la guerre totale entre la Géorgie, République, créée après l'effondrement de l'URSS et l'Ossétie du Sud, l'une des régions séparatistes de la Géorgie a atteint son zénith, le quotidien russe « Izvestia » vient de publier une analyse dans laquelle il se penche sur les motifs de la guerre de la Géorgie et les aides dont elle a tiré profit.
« La plupart d'officiers et de soldats subalternes géorgiens ont été formés en Turquie et aux Etats-Unis », souligne le texte.
Plus de 8 mille militaires géorgiens ont été entraînés conformément aux programmes de l'armée américaine dont l'objectif est de préparer les cadres militaires à une guerre. Les frais militaires de ce pays ont augmenté 30 fois plus par rapport à il y a 4 ans, atteignant entre 9% et 10% de la croissance de PIB de la Géorgie, alors que ce taux en Russie s'élève à 2.9%. Le budget complet militaire de la Géorgie en 2008 s'élève environ à un milliard de dollars, le chiffre qui est très élevé et considérable pour le pays qui reçoit ses aides militaires-techniques des autres pays du monde. L'intéressant est que ces aides remarquables sont gratuitement mises à la disposition de Tbilissi. Les Etats-Unis, la Turquie, la Bulgarie, la République Tchèque, Israël, la Bosnie et Herzégovine, la Serbie, l'Ukraine comptent au nombre des pays qui viennent en aide à la Géorgie.
« Dans le cadre de son programme dit « l'attribution de l'aide militaire aux pays étrangers, en cas de guerre éventuelle, l'Amérique a attribué ses aides à fonds perdus, d'une valeur de 40.6 millions de dollars, à la Géorgie. Les aides turques d'une valeur de quelque 45 millions de dollars ont afflué vers la Géorgie. Par ailleurs, Ankara a par ailleurs l'intention de mettre 100 véhicules militaires, 2 navires démineurs, deux navires amphibie, les équipements de défense anti-aérienne, dits « Sky-Watcher », 80 mitrailleuses « MPS MTS A6 », 1800 RPG M-72, deux milles grenades, 10 millions de balles de calibre 5, 45, 160, les mitrailleuses et les fusils artisanaux MP5A3, à la disposition de la Géorgie.
De son côté, la Bulgarie veut munir la Géorgie de 250 missiles anti-chars « Factorya » et d'autres armes militaires.
La République Tchèque mettrait 10 avions Alca L-159, 620 tonnes de munitions à la disposition de Tbilissi. En total, les membres de l'OTAN ont livré 126 véhicules militaires, 67 lanceurs d'obus de mortier, 4 avions de chasse, 12 hélicoptères, 8 navires de guerre à la Géorgie.
« Simultanément au déclenchement de guerre au Caucase du Sud, le quotidien « Izvestia » a rendu public le résultat d'un sondage d'opinion publique sur le rôle de la Russie lors de ses heurts avec la Géorgie. Voici la question à laquelle les sondés ont répondu :
Q- On est témoin du déclenchement d'une guerre en Ossétie du Sud. Que fait entre temps la Russie ?
R- 42% d'interrogés ont annoncé que la Russie devait envoyer une délégation, composée de forces russes de maintien de la paix.
24% de sondés croient que Moscou devait contraindre Washington d'appeler Saakashvili au calme. Par ailleurs 18% de Russes affirment qu'il valait mieux que la Russie ne s'ingère pas dans cette guerre. 16% d'interrogés demandent au Conseil de Sécurité de l'ONU de mettre fin à la crise actuelle.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Dimanche 10 Août 2008

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires