ALTER INFO

Comment l’armée américaine m’a transformé en terroriste


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes


En mars de cette année, un courageux groupe d'anciens combattants ont ramené la guerre à la maison, lors d’un événement historique qui a eu lieu à Silver Spring, Maryland, inspiré par les anciens combattants du Vietnam, une génération auparavant. "Winter Soldier: Irak et Afghanistan», a réuni plus de 200 soldats qui ont servi dans la soi-disant «guerre contre le terrorisme »; à l'instar de leurs camarades avant eux, qui ont partagé des histoires détaillant le cauchemar du Vietnam, ces anciens combattants ont été témoins des crimes commis au nom des Américains au cours de l'occupation de l'Irak et de l'Afghanistan.

Par Aaron Glantz


Dimanche 26 Octobre 2008

Comment l’armée américaine m’a transformé en terroriste
Les audiences ont duré quatre jours et dans leur témoignage, les soldats ont décrit comment le non-respect des règles d'engagement de l’armée et sa déshumanisation systématique des civils Irakiens et afghans ont mené à d’horribles actes de violence contre des innocents, hommes, femmes et enfants.

"Ce ne sont pas des incidents isolés", fût un refrain souvent entendu, même quand les épisodes décrits semblaient être exceptionnellement cruels. Pour de nombreux anciens combattants, c'était la première fois qu'ils racontaient leurs histoires.

Maintenant, les témoignages impitoyables ont été compilés dans un important nouveau livre: Winter Soldier: l'Irak et l'Afghanistan: témoignages de l'occupation », édité par Aaron Glantz et publié par Haymarket Books. Je vous encourage vivement à acheter le livre, de préférence sur le site Web des Vétérans d’Irak Contre la Guerre (IVAW), qui ont organisé les auditions des soldats et qui continuent d’organiser des évènements similaires dans toutes les villes du pays. Toutes les recettes des livres achetés par le biais d’IVAW serviront à soutenir leur travail crucial.


L'extrait suivant provient de Michael Prysner, un caporal de l’Armée de Réserve qui est rentré à la maison en Février 2004.

- Liliana Segura, rédacteur en chef, Couverture spéciale de la Guerre en Irak

20/10/08 "Alternet" - - La première fois que j'ai rejoint l'armée, on m'a dit que le racisme n'existait plus dans l'armée. Un héritage d'inégalité et de discrimination était soudainement balayé par quelque chose qui s'appelle le Programme de l'Egalité des Chances (PEO).
Nous assisterions à des cours obligatoires, et chaque unité avait un représentant du PEO pour veiller à ce qu'aucun des éléments de racisme ne puisse refaire surface. L'armée semblait fermement s’être engagée à écraser tout soupçon de racisme.

Puis le 11 Septembre est arrivé, et j'ai commencé à connaître de nouveaux mots comme "serviette de tête» et «jockey de chameau», et la plus inquiétante, « Nègre de sable ». Ces mots ne venaient pas à l’origine de mes camarades soldats de rangs inférieurs, mais de mes supérieurs: mon sergent de peloton, mon premier sergent, mon commandant de bataillon. Pour tous ceux de la chaîne de commandement, ces termes violemment racistes étaient soudainement acceptables.

Lorsque je suis arrivé à l'Iraq en 2003, j'ai appris un nouveau mot, "Haji". Haji était l'ennemi. Haji était chaque irakien. Ce n'était pas une personne, un père, un professeur ou un travailleur. Il est important de comprendre d'où venait ce terme.

Pour les Musulmans, la chose la plus importante est d’aller en pèlerinage à la Mecque, le hadj. Quelqu'un qui a effectué ce pèlerinage est un Haji. C'est quelque chose qui, dans l'Islam traditionnel, est le plus haut nom dans la religion. Nous avons pris le meilleur de l'islam pour en faire le pire.

Depuis la création de ce pays, le racisme a été utilisé pour justifier l'expansion et l'oppression. Les autochtones américains ont été appelés des «sauvages», les Africains ont été appelés par des noms de toutes sortes de choses pour excuser l'esclavage, les anciens combattants du Vietnam connaissent la multitude de termes utilisés pour justifier cette guerre impérialiste.

Donc, Haji est le terme que nous avons utilisé. C’était le terme que nous avons utilisé dans cette mission dont je vais parler. Nous avons beaucoup entendu parler des raids et des coups de pied dans les portes des maisons des gens et le saccage de leurs maisons, mais là, c’était un autre type de raid.

Nous n'avons jamais reçu aucune explication pour nos ordres. On nous a seulement dit qu’un groupe de cinq ou six maisons étaient maintenant la propriété de l'armée américaine, et que nous devions y aller et faire partir les familles de leurs maisons.

Nous sommes allés dans ces maisons et nous avons informé les familles que leurs maisons n’étaient plus les leurs. Nous ne leur avons donné aucune alternative, nulle part où aller, sans verser aucune indemnité. Ils ont été très confus et très effrayés. Ils ne savaient pas quoi faire et ils ne voulaient pas partir, alors nous avons dû les faire partir.

Une famille en particulier, une femme avec deux petites filles, un très vieil homme, et deux hommes d'âge moyen, nous les avons trainés hors de leur maison et nous les avons jetés dans la rue. Nous avons arrêté les hommes parce qu'ils refusaient de partir et nous les avons envoyés en prison.

Quelques mois plus tard, comme nous étions à court d’interrogateurs, on m'a donné cette mission. J'ai supervisé et participé à des centaines d'interrogatoires. Je me souviens d'un interrogatoire en particulier que je vais partager avec vous. Ce fût le moment qui m'a vraiment montré la nature de cette occupation.

Ce détenu particulier était déjà en sous-vêtements, les mains derrière le dos et un sac sur la tête. Je n'ai jamais vu le visage de cet homme. Mon travail consistait à prendre une chaise métallique pliante et à la fracasser contre le mur à côté de sa tête - il était face au mur avec le nez collé au mur – tandis qu’un camarade soldat criait la même question encore et encore. Quel que soit sa réponse, mon travail était de fracasser la chaise contre le mur. Nous l'avons fait jusqu'à ce que nous soyons fatigués.

On m'a dit de faire en sorte qu’il reste debout, mais quelque chose n'allait pas avec sa jambe. Il avait été blessé, et n’arrêtait pas de tomber à terre. Le sergent responsable est venu et m’a dit de le faire tenir sur ses pieds, donc je devais le relever et lui mettre contre le mur. Il a continué à tomber. J'ai continué à le relever et à le mettre contre le mur.

Mon sergent était fâché contre moi parce que je n’arrivais pas à le faire tenir debout. Il l’a relevé lui-même et l’a éclaté plusieurs fois contre le mur. Puis il est parti.

Lorsque l'homme est à nouveau tombé, j'ai remarqué du sang couler de sous le sac. Je l’ai assis, et quand j'ai remarqué que mon sergent revenait, je lui ai dit de se lever rapidement. Au lieu de protéger mon unité de ce détenu, j'ai réalisé que je protégeais le détenu de mon unité.

J'ai essayé d'être fier de mon service, mais tout ce que j'ai pu ressentir, ce fût de la honte. Le racisme ne peut plus masquer la réalité de l'occupation. Ces sont des êtres humains.

Depuis, j'ai été en proie à la culpabilité. Je me sens coupable à chaque fois que je vois un vieil homme, comme celui qui ne pouvait pas marcher, qui nous avons mis sur une civière et dit à la police irakienne de l’emmener.

Je me sens coupable à chaque fois que je vois une mère avec ses enfants, comme celle qui pleurait et nous criait de façon hystérique que nous étions pire que Saddam alors que nous la jetions hors de chez elle.

Je me sens coupable à chaque fois que je vois une jeune fille, comme celle que j’ai attrapé par le bras et traîné dans la rue

On nous avait dit nous combattions contre les terroristes; mais le véritable terroriste, c’était moi, et le véritable terrorisme, c’est cette occupation. Le racisme au sein de l'armée a longtemps été un outil important pour justifier la destruction et l'occupation d'un autre pays.

Sans racisme, les soldats se rendent compte qu'ils ont beaucoup plus en commun avec le peuple iraquien qu’avec les milliardaires qui nous envoient à la guerre.

J'ai jeté à la rue des familles en Irak, seulement quand je reviens à la maison, je trouve des familles jetées à la rue dans ce pays, dans cette crise tragique et inutile. Nos ennemis sont pas cinq mille kilomètres de là, ils sont ici, chez nous, et si nous nous organisons et nous nous battons, nous pouvons arrêter cette guerre, nous pouvons arrêter ce gouvernement, et nous pouvons créer un monde meilleur.

Source : http://www.el3amal.net/
Traduction : MG pour ISM


Dimanche 26 Octobre 2008


Commentaires

1.Posté par redk le 26/10/2008 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout le charme de la démocratie Américaine, les pacman, rogsim... et autres intervenant du site qui nous ventes leurs Amérique doivent appréciées !!, vous avez dis, attitudes racistes?, comportement fascistes?, procédé nazis? !!!

2.Posté par Aigle le 26/10/2008 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Redk...les CARIES ambulantes dont tu parles ont ete rappelées à la clinique sionistonazie pour soins et eventuellement plombage ( un nouveau materiau parait il ) du magma qui leur sert de cervelet ....t'en fais pas ...les caries vont reapparaitre avec une nouvelle puanteur certifiée d'origine

3.Posté par sorrow06 le 27/10/2008 01:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

www.americawillbe.org

4.Posté par UN chouka le 27/10/2008 08:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est une" illusion "crée pour ce genre de circonstances ,depuis bien bien longtemps,ce qui me fait dire encore que "c'est chacun pour sa peau "comme d'hab.
Les prédateurs font exactement la meme chose pour justifier leurs attaques.
La société, stigmatise "des minorités "pour en faire des boucs émissaires ",et appliquer l'arbitraire .
La légitime défence est ainsi bafouée ,et les nuls si nombreux ne veulent meme pas le reconaitre .
Voila qu' a partir de ce schémat ultra simple, tout plein de gens (du bas surtout) se font prendre dans des afrontements dont 'ils n'ont rien a gagner .
C'est l'illusion de différence entretenue par les manipulateurs savants et canibales .
Ils savent que le" tous ensemble "est une irrésistible illusion d'apartenance et de protèction pour ceux qui sont exclus des combines cradocs .
Bon, c'est juste mon avis ,un avis de con qui a cru longtemps dans la" justice""et la "morale pure "..........................

5.Posté par pacman le 27/10/2008 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

message supprimé

6.Posté par tonton le 27/10/2008 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dommage que ce type de témoignage vienne seulement maintenant. Vous me direz avec raison, mieux vaut tard que jamais.

Mais ce qui m'inquiète c'est la récupération qui en sera faite par Obama et sa clique. A n'en pas douter, ils se serviront du travail de IVAW pour promouvoir une politique de soit disant changement.

Ce qui m'inquiète encore, ce sont ces veaux tel Pacman, qui ne comprennent rien à rien et qui sont encore assez nombreux pour croire aux dégueulis des médias pro sionistes et contribuer à faire marcher ce système.

BANZAI !!!!!

7.Posté par FURAX le 27/10/2008 18:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi, un tueur de la 82eme aéroportée US en Irak.
---------------------------------------------------------------
par Hart Viges, The Independent, 24 septembre 2005.
Original : http://comment.independent.co.uk/commentators/article314745.ece
Traduit de l'anglais pour Quibla par Marcel Charbonnier
--------------------------------------------------------------------------------------------------
« Quand c'est du sang qu'il y a dessus, impossible de te laver les mains : Moi, un tueur de la 82ème aéroportée Les plaies ne se referment pas. C'est ça, ce que la guerre fait à votre âme, à votre humanité, à votre famille »
" Tandis que nous pénétrions dans Samawa, pour sécuriser les approvisionnements, mon escadre d'artilleurs a balancé de nombreuses salves de mortiers sur cette ville. J'ai suivi les hélicoptères d'assaut Kiowa, qui lançaient missile Hellfire après missile Hellfire [ces missiles portent le doux nom de Feu de l'Enfer, NDT]. J'ai vu un tank C130 Spectre : ça vous nivelle une ville entière, un machin comme ça. Il sulfatait tout avec ses rafales de projectiles en bandes, tirées par ses fameux super-canons Gatling. Waouw !"
///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
Note: Et dire que bushd'égout, a osé dire aux Irakiens, peu avant qu 'il lance ses assassins sur Baghdad, ceci :

" We' ll bring you, food, medecine and better life " !!!
" Nous vous apportons, nourriture, médicaments et une meilleure vie " !!!

On appelle cela, du racisme " chimiquement pur " ! Du même calibre que l' un des plus grands criminels du 20eme siècle, Winston Churchill, qui recommandait en 1920, de gazer les Kurdes pour leur foutre la trouille de leur vie !!! Et, il l' a fait !!!

8.Posté par Floydrose le 28/10/2008 00:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les USA ont inventé la guerre inhumaine au XXè siècle. Avant c'était cool...

9.Posté par loup bave vite le 28/10/2008 07:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et on espère qu'Aaron Gantz ne demandera surtout pas de compte à l'Aipac et au C.S.IS.

Un conseil les Américains :
Quand vous partirez d'Irak n'oubliez pas d'oublier d'arrimer vos bombes et qu'elles tombent sur un pays plus au sud, pour le combat contre le terrorisme vous serez dans la bonne direction. Il en va des bombes comme certains drones sur le Pentagone ça s'égare.
Ah, c'est vraiment con que les Américains interdisent le survol de l'Irak aux amis d'Aaron Gantz, les sionistes dans leur grand numéro d'illusionnistes humanistes ! Ils font tout les sionistes, la vente et le service après-vente, pourquoi se gêner puisque les golls tombent systématiquement les deux pieds en plein dans l'plat de leurs traquenards ! Et gueulent America go home ! Fi de toutes ces mauvaises passions. Une fois les Américains partis... Qui ne fera qu'une bouchée et de l'Irak et de l'Iran ? Eh bien les israéliens, bien sûr ! America go home mais pas avant le désarmement total d'Israël et qu'ils soient convoqués comme un seul homme, ces braves Israéliens, qui ont été sont ou seront des soldats de Tsahal devant le tribunal de l'Histoire pour les première, seconde et troisième guerres mondiales, autrement c'est aller au casse-pipe, c'est un suicide.

N'oubliez pas qu'après les Musulmans, ils ont dans le collimateurs les Chrétiens qui seraient à l'origine de tout même du sionisme, c'est pas moi qui le dit c'est leur danseuse : Thierry Meyssan, c'te bonne blague ! C'est la raison pour laquelle cette histoire d'insulte par "hadji", il convient de savoir si c'est vrai et dans ce cas, d'où elle vient. Les Américains pour la majorité d'entre eux ne sachant même pas ce que ça v eut dire par contre les Juifs en général, les sionistes en particulier, le savent parfaitement et aiment aussi plus que tout au monde discréditer tout ce qui n'est pas eux, les symboles et valeur, politiques, éthiques, historiques ou religieuses des autres peuples. Qu'il y ait du Think Thank à la Wolfowitz, Pearl, Dov Zakheim, etc... que ça m'étonnerait pas plus que ça. Insulte grave s'il en est mais qui comme toute insulte est à double tranchant. C'est sacrer consacrer les Irakiens... à mort, mais c'est sacrer consacrer des hommes en tant que peuple. Il ne faudrait pas que vous échappe irakiens le parti que vous pouvez en tirer. Les sionistes dans leur infini supériorité et légendaire bonté eh bien l'air de rien vous ont sacrés peuple Elu, en mettant d'un autre côté les Palestiniens en position de D.ieu puisqu'ils exigent de ces derniers désormais, qu'ils les reconnaissent eux, Israéliens, comme le nouveau peuple élu est arrivé., n'étant pas à une contradiction près, et bon pour toutes les conneries et autant de saloperies. Prenez les mots aux mots Irakiens, faites vous appeler les Hadjis, les sacrés, consacrés, sacrifiés tout comme les Palestiniens sur l'autel du sionisme. Ne jamais oublier la guerre psychologique, la guerre des mots, les sionistes ne se gênent pas eux, cet article en étant un exemple parmi tant d'autres. Il semble me souvenir que cet Aaron Gantz, potentat de la presse U.S était un des fers de lance de la guerre de civilisation. Un principe de base Redk, Tonton et Aigle, toujours savoir qui parle. Ce n'est pas la même chose si c'est un Irakien qui demande le départ des Américains ou si c'est un Juif américain, il est important de savoir pour qui il travaille vraiment. Quand il fait dire à ce soldat, les coupables sont ici chez nous ce n'est pas faux mais pas totalement vrai, loin s'en faut, parfois une demi-vérité est pire qu'un gros mensonge. C'est ce qui s'appelle un beau retournement de veste qui ressemble à celui de l'Ugif, les résistants de la 25ème heure.


Quant aux Kurdes, pauv' ti Kurdes qui ont tant soufferts ! Toujours en bisbille avec les Turcs mais qui n'ont pas hésité à leur donner un bon coup de main contre les Arméniens, lors du génocide qui n'existerait selon ... Israël Shamir pour lequel les israéliens ne sont pour rien non plus dans les attentats du 9/11.C'est même tout à fait par hasard s'il a changé de capitale ce jour-là, Israël S.; c'est dire si elle vaut chère la parole du néosioniste new look est arrivé. Kurdes qui, aujourd'hui, sont les plus grands collaborateurs des sionistico-américains en IraK. Ils furent gazés par Saddam Hussein, certes mais quelle fut leur attitude dans la guerre Iran-Irak ? L'Irak c'est comme le reste, il n'y a pas les méchants d'un côté et seulement d'un côté il y a aussi comme toujours comme tout le temps les pétainistes, les collaborateurs. L'exemple des Kurdes tombant fort à propos, à côté du pot.


10.Posté par redk le 28/10/2008 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour loup bave vite, on ne donne nullement un blanc seing à Gantz , qu'il soit avec eux ou pas, c'est une vérité de dite quand même, sinon se témoignage na pas d'importance capital, on est au courent de bien pire que de jeter a la rue des familles ,...... violes et assassinats d'enfants et de femmes , massacres de familles entières,charniers diseminées un peu partout , abou graib..etc !!, mais les délices des yankeesions et des sionistonazis se termine, ils n'obtiendrons jamais l'irak ou l'Afghanistan et encore moins el quods leur but ultime!!!

11.Posté par loup bave vite le 28/10/2008 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non, Redk, ce n'est pas ce que j'ai voulu dire. Je sais bien que vous ne donnez pas un blanc seing à ce brave Aaron, ce que je voulais surtout dire c'est qu'il ne manquait pas d'air de nous la faire aujourd'hui, pauvres petits soldats américains qui ont tant soufferts, que l'on a transformés en gros tueurs racistes. Comme si les Américains avaient attendus l'Irak pour être d'un racisme à couper le souffle ! J'ai vécu quelques temps à la Nouvelle Orléans, attention les yeux. Si tu veux une anecdote du grand style raciste américain, un jour je demande à un ami black pourquoi on ne voyait jamais de noirs au centre de la ville, il me répond. Il n'y a as de lois il y a des actes. Je lui dis c'est comme ça viens je t'invite au resto et t'en qu'à faire, on va se payer un des meilleurs. A peine assise, un mec bien intentionné viens me voir et me dit : " ça ne se fait pas ! " je lui réponds c'est pour ça que je le fais. Trois heures plus tard, nous n'étions pas servi. J'ai fait un esclandre du tonnerre de dieu, à tel point qu'ils ont carrément fait appel au consulat pour me faire rapatrier d'urgence sur la France. Mais l'attaché du consulat était un type très bien qui a tout arrangé en se payant même le culot de dire aux flics que j'étais parfaitement dans mon droit et qu'en se comportant comme ça ils donnaient une très mauvaise image de New Orleans qui est une ville mythique de ce côté-ci de l'Atlantique, que cela n'était pas très bon pour le commerce. Ce qui m'a frappée aux States et je ne suis pas la seule, c'est le nombre de noirs américains qui parlent français, qui sont très au courant de ce qui se passe ici. Je ne te dis pas quelle a dû être leur déception quand ils ont appris l'élection de Sarkozy. j'y ai de très bons amis là-bas, presque tous blacks, les blancs étant infréquentables, mais je suis assez ennuyée, depuis l'ouragan impossible de reprendre contact.

Détrompe-toi Redk, leur but ultime n'est pas Jérusalem. Cet article, n'apporte en vérité qu'une info essentielle, s'ils traitent les Irakiens de " Hadji " c'est bien qu'un de leur but est la destruction de l'Islam et qu'ils ne bafouent pas par hasard ce qui est le plus noble aux yeux des Musulmans, ils ont aussi la Mecque en point de mire car selon leur délire, celui de mes grands amis les loubavitch, lorsqu'ils détruiront la Mecque ils auront l'Egypte. C'est loin d'^etre fini cette histoire. Il faut être sur ces gardes. Et dans le genre retors les nazionistes, ils se posent là !



12.Posté par redk le 28/10/2008 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela est vrai, merci pour la précision loup bave vite

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires