Palestine occupée

Comité anti – siège : 'Israël cherche à répandre des maladies et des épidémies à Gaza'


Dans la même rubrique:
< >

Le comité populaire contre le siège a averti qu’Israël est en train de chercher à répandre des maladies mortelles et des épidémies dans la Bande de Gaza en resserrant son siège sur un million et demi de Palestiniens, ajoutant que des centaines de Palestiniens vont mourir si une catastrophe écologique survient dans la Bande.

Par Palestine Info


Jeudi 5 Juin 2008

Jamal Al-Khudari, le chef du comité, a expliqué que les restrictions israéliennes sur l’approvisionnement en fuel de Gaza conduit à stopper les équipements sanitaires et le matériel qui marchent à l’électricité.

Khudari a ajouté qu’Israël ne laisse pas non plus entrer les médicaments et empêche les voyages pour traitements médicaux à l’extérieur de Gaza ce qui a provoqué le décès de plus de 170 patients jusqu’à maintenant.

Le centre Mizan pour les droits de l’Homme a dénoncé fermement mardi l’armée israélienne d’occupation qui prive les familles palestiniennes de visites à leurs fils et filles emprisonnés dans les geôles israéliennes et qui aggrave ses mesures répressives et ses abus contre les prisonniers palestiniens, en signalant que le programme de visites avait été arrêté depuis juin 2007.

Dans une déposition reçue par le PIC, le centre souligne que l’administration pénitentiaire maltraite les prisonniers palestiniens en effectuant des campagnes d’inspections arbitraires, en les agressant physiquement et en les punissant en les enfermant dans des cellules d’isolement.

La déposition signale que les prisons israéliennes manquent du minimum de services médicaux, ou quand ils existent, les équipements et les médicaments ne sont pas appropriés.

La déposition a interpellé la Croix rouge pour qu’elle oblige l’armée israélienne d’occupation à cesser ses mesures arbitraires exercées dans ses geôles contre les familles visiteuses et les prisonniers et qu’elle augmente le temps de visite et le nombre de parents autorisés à visiter les prisonniers.

Dans un autre contexte, des douzaines de familles palestiniennes et d’amis de victimes du siège ont participé mardi midi à un piquet de grève organisé par le comité populaire contre le siège devant l’immeuble de l’ONU à Gaza pour demander la levée du siège israélien de la Bande de Gaza et pour appeler à mettre fin à la politique de punition collective poursuivie par Israël contre le peuple palestinien.

Les manifestants portaient des banderoles et des photos de malades palestiniens parmi lesquels des enfants et des femmes venant de différentes parties de Gaza qui sont morts à cause de l’injuste siège israélien. Certaines banderoles appelaient la communauté internationale à intervenir pour sauver le peuple de Gaza.

Pendant le sit-in, Rami Abdo, le porte-parole du comité, a mis en évidence qu’il y a 1.300 patients à Gaza privés par Israël d’un voyage pour traitement médical à l’extérieur de Gaza sous le prétexte peu convaincant de la sécurité, soulignant que beaucoup de ces patients sont des enfants et sont interdits de voyage pour les mêmes raisons.

En dernière minute, un patient palestinien souffrant d’insuffisance rénale appelé Ahmed Youssef, âgé de 63 ans, a été déclaré mort mardi à Gaza, après que ses tentatives de voyage pour traitement médical aient été entravées par les restrictions israéliennes. Sa mort, ainsi, fait monter le nombre de victimes du siège à 178 patients.

Source : Palestine Info
Traduction : MM pour ISM


Jeudi 5 Juin 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires