Conflits et guerres actuelles

Combats intenses à Gaza-Ville, les israéliens ne progressent pas...


L’offensive a atteint sa 18ème journée et les combats ne font que croître en intensité…

Malgré que les blindés de l'armée de la barbarie, soutenus bien entendu par des moyens aériens, aient opéré ce mardi avant l'aube des incursions dans trois quartiers de la ville de Gaza, les résistants sont plus forts que jamais.


Mardi 13 Janvier 2009

Combats intenses à Gaza-Ville, les israéliens ne progressent pas...

Eline Briant



"Les chars sont entrés plus profondément dans les quartiers de Tal al-Hawa, cheikh Ajline et Zeitoun", des secteurs périphériques de Gaza-Ville que "l'aviation et les chars bombardent", indiquaient des témoins, ajoutant que les résistants.
Les combattants palestiniens répliquaient en tirant des obus de mortier et des roquettes RPG, a-t-il ajouté.
La branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, a affirmé avoir détruit deux chars israéliens à Zeitoun et tué un nombre indéterminé de militaires dans le village de Khouzaa, près de Khan Younès (sud). Affirmations bien entendues démenties par l'armée qui annoncera certainement dans quelques jours qu’un bus de l’armée a eu un accident de la route et tous ces passagers tués….
Les israéliens ont été forcé de se retirer, mais nous apprenons qu'actuellement de nouveaux combats se déroulent à l'Ouest de Gaza City, dans le quertier al-Teffah.

Précédemment, les oiseaux de la mort israéliens avaient mené des raids nocturnes intensifs à Rafah (sud) pour, selon eux, détruire des tunnels reliant le sud de la bande de Gaza à l'Egypte. Selon un porte-parole, 60 cibles ont été atteintes lundi, dont 20 tunnels de contrebande à Rafah et neuf sites de tirs de roquettes.

Selon le chef des services d'urgences à Gaza, Mouawiya Hassanein, 919 Palestiniens ont été tués dans l'offensive israélienne, dont 277 enfants, 97 femmes et 92 personnes âgées et plus de 4.100 autres ont été blessés.

Israël affirme avoir porté un coup sévère au Hamas lors de l'offensive et avoir soit disant tué plus de 550 de ses combattants et blessé des milliers d'autres, ce qui, en passant signifierait que Gaza ne serait habité que de combattants.
Pourtant, l'opération n'a pas fait cesser les tirs de roquettes sur le sud d'Israël, où une trentaine d'engins se sont encore abattus lundi, selon l'armée.
Officiellement, les israéliens annoncent la perte de 10 militaires et trois civils israéliens tués depuis le début de l'opération le 27 décembre.

Le Premier ministre israélien Ehud Olmert, le perdant de la guerre 2006, menaçait lundi de frapper d'"une main de fer jusqu’à la fin des tirs de roquettes et la fin du réarmement du Hamas".
A Gaza, le Premier ministre du gouvernement islamiste, Ismaïl Haniyeh, promet déjà dans un discours télévisé que le Hamas "se rapproche de la victoire", proclamant: "Gaza ne tombera pas".
Il a aussi assuré que le Hamas est également prêt à "examiner d'une manière positive toute initiative susceptible de mettre fin à cette agression et à l'effusion du sang de nos enfants".
Il faisait allusion à un plan égyptien visant à trouver une sortie négociée à la guerre.
Le Hamas s'oppose notamment à l'éventuel déploiement d'une force internationale dans la bande de Gaza et à la présence exclusive de représentants de l'Autorité palestinienne, le président Mahmoud Abbas (connu pour ses liens avec l’entité sioniste), au terminal de Rafah.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mardi 13 Janvier 2009


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires