Propagande médiatique, politique, idéologique

Clinton: pas de trace d'accords entre "Israël" et Bush sur la Colonisation



Samedi 6 Juin 2009

Clinton: pas de trace d'accords entre "Israël" et Bush sur la Colonisation
La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a rejeté vendredi les allégations israéliennes sur l'existence d'engagements de l'administration Bush envers "Israël" sur la colonisation.
 
"Nous avons les compte-rendus des négociations, c'est-à-dire le document officiel qui a été remis à l'administration Obama par l'administration Bush
sortante", a déclaré la chef de la diplomatie américaine à des journalistes.
 
"Il n'y a aucune trace d'accord verbal ou informel", a précisé Mme Clinton.
 
Mme Clinton, qui s'exprimait au cours d'une conférence de presse conjointe avec son homologue turc Ahmet Davutoglu, était interrogée sur les récentes déclarations de responsables israéliens, notamment le ministre des Transports, Israël Katz, qui avait accusé dimanche l'administration du président Barack Obama de ne pas respecter les accords passés avec celle de son prédécesseur George W. Bush.
 
Dans une lettre adressée en 2004 à l'ancien Premier ministre israélien Ariel Sharon, l'ex-président américain indiquait, selon les responsables israéliens, que le tracé d'un futur Etat palestinien devrait tenir compte des blocs d'implantations.
 
En outre, dans une chronique publiée mardi dans la presse israélienne et largement diffusée auprès de la presse américaine par l'ambassade d'"Israël" à
Washington, l'ancien négociateur d'Ariel Sharon, Dov Weisglass, affirmait que l'administration Bush avait accepté le principe d'une expansion "naturelle" des
colonies juives en Cisjordanie à l'intérieur de limites territoriales pré-convenues.
 
Cet accord sur la "définition du gel des colonies" aurait été accepté le 14 mai 2003 par Condoleezza Rice, alors conseillère à la sécurité nationale de M. Bush.
 
Quels qu'ils soient, ces accords ne lient pas l'administration Obama, selon Mme Clinton.
 
"S'ils ont existé --ce que certains disent, bien sûr-- ils n'ont pas été intégrés dans la position officielle du gouvernement des Etats-Unis", a-t-elle poursuivi.
 
"Il y a des documents contraires qui suggèrent qu'ils ne devraient en aucun cas être considérés comme contrevenant aux obligations qu'"Israël" a contractées
avec la Feuille de Route (un plan de paix international pour le Proche-Orient)", a-t-elle conclu. "Et ces obligations sont très claires".

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Samedi 6 Juin 2009


Commentaires

1.Posté par claudio le 06/06/2009 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me fais peut-être des illusions, mais j'ai vaguement l'impression que la roue commence à changer le sens de sa rotation !
Après avoir tourné des années durant dans la direction « imposée » par l'entité sioniste, la mécanique commence discrètement à s'inverser.
Mis à part notre Nabot qui ne comprendra jamais rien à rien et qui persistera dans ces vociférations contre l'Iran, les Arabes et les Musulmans, le reste du monde est en train de mesurer avec un peu plus de recul, le danger pour la paix que représente le Sionisme et ses affidés, tant en Palestine que dans le reste de la planète.
Espérons ...

2.Posté par redk le 07/06/2009 11:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aucune confiance en cette mère maquerelle, la tenancière du lupanar sionazi a trop prouvé son allégeance à sa fidèle clientèles sionistes!!!

3.Posté par absmd le 07/06/2009 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Thierry meyssan a commencé a parler de ce changement de cap dans l'approche americaine depuis l'époque ou obama était encore que simple président élu a la fin de 2008. les articles a ce sujet sont très bien détaillés sur voltairenet.org
il expliquait avant la boucherie de gaza en janvier 2009 que la nouvelle administration a pour but de se désengager d irak et d'envahir le pakistan, ainsi que de créer un pseudo état palestinien qui aura pour conséquence de pérenniser les acquis israelien et de stopper l'effondrement a moyen terme d'israel.

Pour faire simple les buts sont les mêmes que bush, mais devant l'inefficacité de la force il a était choisi de prendre le chemin du dialogue pour garder le leadership us et sauver ce qui peut l'être de la colonie israélienne.

4.Posté par VIRGILE le 07/06/2009 18:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous connaissons l'implication du couple Clinton dans la "toile" Illuminati, grands "copains" des Kissinger, Wolfovich, Rockefeller, etc. Ils ne sont pas stupides au point de révéler les accords secrets qui existent entre eux !
Ce qui m'impatiente, c'est comment ils vont enfumer et renserver M. Obama car ils gênent les criminels sionistes dans leurs plans de colonisation, tant en Canaan que dans le monde.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires