ALTER INFO

Cisjordanie : plusieurs Palestiniens agressés et blessés par des colons fous furieux


Dans la même rubrique:
< >

Où il se confirme que la police de l’autorité de Ramallah sert plus pourchasser les résistants palestiniens, et non à protéger la population des territoires occupés des exactions des colons ...
Ma’an News Agency


Mardi 2 Juin 2009

Cisjordanie - Colons juifs lançant des pierres en direction des habitants palestiniens, sous le regard bienveillant des soldats des forces d’occupation - Photo publiée sur Palestinalibre.org
Cisjordanie - Colons juifs lançant des pierres en direction des habitants palestiniens, sous le regard bienveillant des soldats des forces d’occupation - Photo publiée sur Palestinalibre.org

Des colons israéliens ont agressé des Palestiniens, blessant six d’entre eux, au carrefour de Qedumim entre les villes de Naplouse et Qalqiliya, au nord de la Cisjordanie tôt lundi matin.

Les attaques étaient les premières en ce jour de violence qui selon les colons se veut une réponse au démontage par le gouvernement israélien de deux « avant-postes. »

Selon Ghassan Dughlus, un officiel palestinien responsable de la question des colonies au nord de la Cisjordanie, les six Palestiniens se rendaient à leur travail quand les colons les ont attaqués.

Dans cette agression, Ali As-Sadda du village de Jit a été sérieusement blessé à la tête. Il a été transféré à l’hôpital d’Al-Arabi dans Naplouse. Muhammad Khalid, âgé de 32 ans et du village de Jayyus a été modérément blessé. Shakir et Muhammad As-Sadda, également de Jit, ont été légèrement blessés.

Deux autres ouvriers ont été blessés et mis sous traitement pour soigner des contusions, à l’hôpital dans le village voisin d’Al-Funduq.

« Comme un lynchage »

Les victimes de ces attaques ont déclaré aux journalistes avoir rencontré les colons israéliens qui avaient bloqué une route avec de lourdes pierres, et avoir été assaillis au moment de sortir des voitures pour enlever les pierres.

Muhammad Khalid a expliqué l’agence de presse Ynet d’’Israël : « je transportais des légumes quand j’ai vu que la route était bloquée par des pierres près de Qedumim. Je suis sorti de la voiture, et des douzaines de colons — 50 à 60 — ont commencé à s’en prendre à moi, ont démoli ma voiture et m’ont fortement battu sur tout le corps. »

Il a dit « avoir eu l’impression d’être lynché », selon Ynet, et a été sauvé par l’arrivée des soldats israéliens sont arrivés. « J’ai vu la mort devant mes yeux, » a-t-il ajouté.

Les forces israéliennes envoyées dans le secteur auraient également été attaquées par les colons. Il n’y a eu aucun dommage parmi les soldats. La police israélienne a dit n’avoir arrêté personne.

Prix à payer...

Les colons ont également mis le feu à des terres cultivables et à des vergers appartenant à des Palestiniens dans le même secteur. Les colons ont affirmé que leur violence était une réplique au déplacement par les militaires israéliens de deux avant-postes sauvages près de la colonie d’Elon Moreh, au nord de Naplouse. « Cela fait partie du prix à payer pour l’évacuation des avant-postes, » a dit aux journalistes un chef des colons.

Selon des agences de presse israéliennes, les colons avaient convergé plus tôt sur un avant-poste voisin de la colonie, s’attendant à ce qu’il soit évacué par l’armée israélienne. L’administration civile d’Israël, l’autorité militaire [d’occupation] en Cisjordanie a récemment publié une liste de 10 avant-postes sauvages devant être déplaceés.

Ali Eid, responsable du conseil du village de Burin (au sud de Naplouse, où l’attaque a eu lieu ce matin) a indiqué à Ma’an que l’armée israélienne avait informé le conseil qu’ils prévoyaient d’évacuer un avant-poste entre la colonie de Bracha et le village de Burin, mais l’ordre n’a pas été encore appliqué.

Il a ajouté que les colons se sont réunis près de l’école de Burin près de la route réservée aux colons et avaient mis le feu à plus de dix propriétés appartenant à des Palestiniens.

Le village de Burin a une population de 3 200 habitants, et au cours des mois passés il a été attaqué plusieurs fois par les colons israéliens, particulièrement ceux venant des colonies de Yitzhar et de Bracha.

Yesh Din, organisation israélienne de défense des droits de l’homme a indiqué que l’institution militaire israélien pouvait prévoir cette violence de la part des colons, qualifiée de « vague de terreur juive sur la Cisjordanie. »

« N’importe qui ayant un peu connaissance du sujet pouvait prévoir que quand il serait question d’évacuation des constructions sauvages, les cellules dormantes et actives de la terreur juive relèveraient leurs têtes et ravageraient notre terre. »

1° juin 2009 - Ma’an News Agency - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.maannews.net/en/index.ph...
Traduction :Info-Palestine.net


Mardi 2 Juin 2009


Commentaires

1.Posté par Quetzal Colt le 03/06/2009 02:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Prenez les en tas, foutez-les sur une ile déserte, et en deux jours à peine ils auront déjà commencé à se bouffer entre-eux ces charognards.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires