Analyse et décryptage

Circulez, y a rien à voir ?


Dans la même rubrique:
< >


Circulez, y a rien à voir ... C’est le message qu’adresse Barack Obama aux Etats arabes qui estimaient que le discours occidental sur le nucléaire iranien et son « potentiel » était d’une crédibilité nulle quand on occulte un arsenal nucléaire israélien qui compte, au moins, deux cents ogives nucléaires.


K. Selim
Jeudi 8 Juillet 2010

Circulez, y a rien à voir ?

Ces Etats arabes ont vu dans le projet, avalisé formellement par les Américains, d’une conférence internationale sur un Proche-Orient dénucléarisé une occasion de montrer à leurs opinions qu’ils ne feignent pas d’ignorer l’arsenal nucléaire israélien qui est bien réel. Ils devront désormais méditer les dernières déclarations du président des Etats-Unis. « Nous croyons fermement que, compte tenu de sa taille, de son histoire, de la région dans laquelle il se trouve, des menaces existant contre nous, contre lui, Israël a des exigences uniques en matière de sécurité ». Ce n’est pas un scoop, bien sûr, que de saisir clairement que la politique américaine de désarmement nucléaire au Proche-Orient se résume à : « toutes les armes nucléaires au seul Israël, aucune arme pour les autres ».

Le propos du président américain a le mérite de la clarté : la dénucléarisation ne concerne que les autres. Barack Obama était tenu de « clarifier » la position américaine au sujet de la finalité du projet de conférence internationale pour faire du Proche-Orient une zone dénucléarisée. Les Américains avaient approuvé le projet de conférence internationale en le vidant immédiatement de toute substance. Selon eux, un Proche-Orient totalement dénucléarisé ne pourra être envisagé qu’une fois la paix instaurée dans la région. Et comme Israël ne vit que de la guerre ...

M. Barack Obama invite ainsi clairement les pays du Proche-Orient à vivre indéfiniment, sans possibilité de rééquilibrage, sous la menace des armes nucléaires israéliennes. Le même argument fumeux, servi habituellement pour dispenser l’Etat d’Israël de respecter les lois internationales, est resservi avec aplomb par M. Barack Obama.

On est à chaque fois choqué d’entendre ces arguments, mais pas surpris. La duplicité est la marque de la politique américaine au Proche-Orient. La conférence sur la dénucléarisation n’aura lieu qui si le dossier Israël est occulté.

Les Etats arabes dits « modérés » pourront-ils continuer, sans la moindre gêne, à relayer le discours occidental sur l’Iran, alors que le président américain trouve naturel, normal et justifié qu’Israël détienne des armes nucléaires ?

Les Emirats Arabes Unis ont dû hier qualifier « d’inexactes » des déclarations attribuées à leur ambassadeur à Washington, Youssef Al-Otaïba, selon lesquelles il serait favorable à une frappe contre l’Iran en raison de son programme nucléaire. On ne sait pas si le Washington Times a manipulé ou non les propos de l’ambassadeur émirati, mais sur le fond, c’est exactement ce que les Américains attendent de leurs « amis arabes » : servir d’alibi et de faux témoins d’une guerre qui se prépare.

Et, à l’image du discours d’Obama faisant d’Israël un Etat particulier qui n’a pas à se soumettre comme n’importe quel autre Etat au droit international, les Occidentaux ne cherchent pas à aider nos « modérés » à sauver la face. Ils doivent accepter qu’Israël ait le « droit » d’attaquer des navires dans les eaux internationales et de tuer sans hésitation des passagers, ainsi que l’a déclaré le vice-président Joe Biden. Ils doivent aussi accepter qu’Israël soit le seul Etat à disposer de l’arme nucléaire dans la région, ainsi que le clame Obama.
Après cela, toute déclaration d’un dirigeant arabe sur le « nucléaire iranien » ne sera que plus risible. Il faut en remercier M. Obama.

8 juillet 2010 - Le Quotidien d’Oran - Editorial



Jeudi 8 Juillet 2010


Commentaires

1.Posté par dik le 08/07/2010 23:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La politique américaine "d'alliance stratégique" avec Israël n'a pas changé d'un iota depuis Harry Trumann et elle est encore plus loin de changer, non pas à cause de quelque faiblesse américaine face à Israël, ou même d'un terrible lobby sioniste mais à cause surtout de la faiblesse des Etats arabes. Les américains ne changent qu'en fonction de leurs intérêts que les arabes n'ont pas le courage mettre dans la balance, hélas!

2.Posté par Ben le 09/07/2010 01:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arrêtez de taper sur les Etats arabes. La mafia sioniste tient le congrès et le sénat US, par la corruption, par les groupes de communication, et si nécessaire par l'intimidation qui peut aller jusqu'à l'élimination physique.

Pauvres américains qui croient être le peuple le plus libre du monde. Ils sont dirigés par une pieuvre qui ne voit en eux que des goyims, des sous-hommes.

3.Posté par loule le 09/07/2010 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les états arabes, les gouvernements et les généraux arabes sont responsables de ce nucléaire exclusif qu'imposent les americano-sionistes. Pour la simple raison qu'ils sont beaucoup plus préoccupé par leurs différents comptes $$$$ à l'abri dans les banques sionistes que par l'avenir des nations arabes. C'est aussi simple que cela.

4.Posté par dik le 09/07/2010 09:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui Ben, je ne vous contredirais pas. Mais c'est surtout la lâcheté des uns qui fait la force des autres. En Afghanistan, par exemple, c'est le bras de fer entre les plus riches et les plus armés du monde contre les plus pauvres et les plus démunis. 140 000 soldats américains et plus de 110 000 autres sous contrat du genre Blackwater, des plus féroces, sans compter les apprentis-sorciers de l'OTAN, outre une propagande éhontée et un aspect inhumain des combats ignorant les règles et le droit international. Tout cela n'a pu venir à bout des vaillants combattants afghans dont un Général anglais aurait dit qu'ils sont en paix quand ils sont en guerre!!

Les Etats arabes ont besoin de se secouer et miser exclusivement sur leur potentiel vaille que vaille, et il est immense, traverser avec courage le désert avant l'oasis promis et non l'inverse. Vous verrez alors que les sionistes et leur lobby ne pèseraient plus rien.

5.Posté par Al damir le 09/07/2010 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Obama n’est que le porte voix de Brezinsky (Bilderberg)dont il a été l’élève. La victime, en l’occurrence le peuple Palestinien, n’a aucun droit. Ce peuple qui à lui seul aujourd’hui renferme l’histoire de l’humanité, a été non seulement dépossédé illégalement d’une partie de sa Patrie mais surtout subit un génocide depuis plus de 6 décennies et le comble des combles on lui refuse même le droit de se défendre avec des armes.

6.Posté par tewhid le 09/07/2010 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

[2.286] Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle sera récompensée du bien qu'elle aura fait, punie du mal qu'elle aura fait.
2) Sūrat Al-Baqarah

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires