Palestine occupée

Cinq martyrs dont deux enfants et dix blessés lors de raids sionistes à l'Est de Gaza



Jeudi 10 Avril 2008

Cinq martyrs dont deux enfants et dix blessés lors de raids sionistes à l'Est de Gaza
Les forces de l'occupation israéliennes ont tué, cet après-midi, mercredi 9/4, cinq citoyens palestiniens dont deux enfants, alors que dix autres ont été blessés, lors de raids aériens et de bombardements sionistes, à l'Est de Gaza.

Le directeur des relations générales à l'hôpital de Chifa à Gaza, Dr. Raed Al-Arini, a affirmé que les corps des trois martyrs ainsi que les 10 blessés sont arrivés à l'hôpital après le bombardement des forces occupantes contre une maison, à l'Est du quartier de Choujaïa dans la ville de Gaza.

Al-Arini a dit lors d'une déclaration de presse que les corps des trois martyrs sont arrivés séparés à l'hôpital de Chifa, dans la ville de Gaza, après le bombardement sioniste qui a visé la maison de la famille d'Al-Gharabli dans la rue d'Al-Mansoura, à l'Est du quartier de Choujaïa.

Dans le même contexte, un autre raid sioniste a pris en cible une voiture utilisée par un groupe de résistants des Sarayas d'Al-Qods, la branche militaire du mouvement du Djihad islamique, blessant plusieurs d'entre eux dont un dans un état grave.

Des témoins oculaires ont affirmé la mort d'un autre citoyen alors que quatre autres ont été blessés, à l'Est du quartier de Choujaïa dans la ville de Gaza.

Les témoins ont dit que les chars de l'armée de l'occupation qui ont envahi la région, située à l'Est de ce quartier, ont bombardé un groupe de citoyens, tuant un citoyen et en blessant quatre autres, et que les forces occupantes ont empêché les ambulances de les transporter à l'hôpital.

Cinq martyrs dont deux enfants et dix blessés lors de raids sionistes à l'Est de Gaza
La mort d'un Palestinien et un enfant élève le nombre de victimes du blocus à 127 martyrs


Un père de cinq enfants et un enfant qui souffraient d'un cancer sont morts, ce matin, mercredi 9/4, à cause du blocus sioniste imposé contre la bande de Gaza depuis plusieurs mois, après que les autorités de l'occupation israélienne ont interdit aux malades de la Bande de voyager pour aller se soigner à l'étranger, élevant le nombre de victimes du blocus sioniste à 127 martyrs.

Des sources médicales palestiniennes ont annoncé, ce matin, mercredi 9/4, la mort du citoyen palestinien Dib Awida (32 ans), après avoir souffert six mois d'un cancer, après que les autorités de l'occupation lui ont interdit de voyager pour aller se soigner à l'étranger.
De son côté, le porte-parole de la commission populaire pour la lutte contre le blocus Rami Abdou a dit que le jeune Mahmoud Ibrahim Hamaden (16 ans) est lui aussi mort à cause de la détérioration de son état de santé, après avoir lui aussi souffert d'un cancer.

Abdou a exprimé sa colère envers la négligence des organisations internationales et juridiques envers les crimes de guerre sionistes et le blocus contre les malades, notamment les enfants.

Cinq martyrs dont deux enfants et dix blessés lors de raids sionistes à l'Est de Gaza
Le blocus sioniste tue cinq citoyens palestiniens malades depuis l'aube de mercredi


Le nombre de malades qui sont morts a augmenté à 130 victimes après le renforcement du blocus injuste par les autorités occupantes qui ont fermé tous les passages et ont interdit l'entrée des médicaments, des produits alimentaires et du carburant.

Cinq citoyens palestiniens malades sont morts, depuis l'aube de ce mercredi 9/4, après que la commission populaire pour la lutte contre le blocus a annoncé dernièrement la mort de la citoyenne Nabila Hassan Zakout, 32 ans, une habitante de la ville de Gaza, après avoir grandement souffert de sa maladie cardiaque.

Le porte-parole de la commission Rami Abdou a dit, mercredi 9/4, dans une déclaration de presse dont le CPI a reçu une copie, que la malade est morte dans un hôpital dans les territoires palestiniens occupés en 1948, après la détérioration de son état de santé à cause d'une longue attente avant que les autorités de l'occupation n'accepte de la faire entrer dans les territoires palestiniens occupés en 1948 pour qu'elle aille se soigner.

Abdou a dit que la mort de la citoyenne Zakout élève le nombre de victimes du blocus sioniste à cinq, depuis l'aube, et à 130 depuis le début du blocus sioniste.

La commission populaire pour la lutte contre le blocus avait annoncé la mort de quatre citoyens palestiniens, dès les premières heures de l'aube, à cause du blocus sioniste sévère imposé contre la bande de Gaza, depuis plus de dix mois.

Cinq martyrs dont deux enfants et dix blessés lors de raids sionistes à l'Est de Gaza
Une opération de la résistance : deux soldats sionistes tués près du passage de Nahel Oz

Deux soldats sionistes ont été tués, alors que plusieurs autres ont été blessés, lors d'une opération de grande qualité de la résistance palestinienne qui a pris en cible le passage sioniste de Nahel Oz, au nord de la bande de Gaza.

Des sources palestiniennes ont dit qu'un groupe de résistants palestiniens a pu, cet après-midi, mercredi 9/4, dépasser la clôture sécuritaire qui sépare les territoires palestiniens occupés en 1948 de la bande de Gaza et ont attaqué une base de l'armée de l'occupation près du passage de Nahel Oz, tuant deux soldats Sionistes et en blessant plusieurs autres avant de se retirer sains et saufs.

De leur côté, les Sarayas d'Al-Qods, la branche militaire du mouvement du Djihad islamique, ainsi que les brigades des Moudjahiddins et les brigades de Nasser Salah Eddine, la branche militaire des comités de la résistance populaire, ont annoncé leur responsabilité commune dans cette opération, tout en soulignant que les résistants s'accrochent encore avec les forces occupantes près du passage.

Cette opération est un résultat de l'explosion de la situation dans la bande de Gaza après que plusieurs factions palestiniennes ont averti de cette explosion à cause du sévère blocus sioniste imposé contre la bande de Gaza, blocus qui a causé la mort de 130 malades et qui menace d'une catastrophe humanitaire dans la bande de Gaza.

Cette opération est venue quelques heures après que les hommes des brigades d'Al-Qassam ont également tué un officier sioniste à Al-Qarara, à l'Est de Khan Younès.

Cinq martyrs dont deux enfants et dix blessés lors de raids sionistes à l'Est de Gaza
Hamas : Cessez le blocus avant que le peuple palestinien n'utilise ses options pour le briser

Dr. Khalil Al-Hayya


Le leader au mouvement du Hama, Dr. Khalil Al-Hayya a affirmé que le peuple palestinien ne va pas rester silencieux face à ces mesures, pratiques et blocus sionistes, en soulignant que tous les choix sont ouverts aux Palestiniens pour briser ce blocus injuste et inhumain.

Lors d'une conférence de presse, Al-Hayya a dit, hier mardi 8/4, que les autorités de l'occupation israéliennes portent toute la responsabilité de la continuation du blocus imposé contre le peuple palestinien, tout en affirmant qu'il n y aura pas de trêve, sous l'ombre du blocus.

Il a appelé la communauté internationale à porter ses responsabilités envers le massacre de l'occupation contre les innocents Palestiniens et à stopper ses politiques criminelles.
Le leader du Hamas a dit que la souffrance des citoyens palestiniens à cause du blocus est plus dangereuse que leur souffrance du génocide et des crimes sionistes continuels perpétrés par les forces de l'occupation. La situation dans la bande de Gaza est devenue catastrophique et insupportable.

Il a ajouté que l'occupation extermine plus d'un million et demi de citoyens palestiniens encerclés dans une grande prison, au moment où la position arabe officielle reste sans aucun acte pour mettre fin à ce blocus inhumain qui augmente la souffrance des Palestiniens.

Al-Hayya a condamné la participation de l'autorité de Ramallah au blocus sioniste imposé contre Gaza, et il a appelé toutes les parties concernées à intervenir, immédiatement, pour mettre fin à ce blocus injuste.

Il a averti d'une probable explosion de la situation dans la bande de Gaza, en cas de continuation du blocus, et il a exprimé son regret envers la position des gouvernements arabes qui n'utilisent pas leurs moyens pour mettre un terme au blocus.

Al-Hayya a appelé l'Égypte à ouvrir le passage frontalier de Rafah, et il a indiqué que la fermeture du passage à transformé la bande de Gaza en une grande prison.

Enfin, il a appelé tous les peuples arabes et musulmans à organiser des activités de solidarité avec le peuple palestinien encerclé et à envoyer des messages forts qui condamnent la politique américaine et sioniste contre le peuple palestinien.


Cinq martyrs dont deux enfants et dix blessés lors de raids sionistes à l'Est de Gaza
Sources diplomatiques : l'ancien président américain Carter va visiter Damas pour rencontrer Mechaal


Des hautes sources politiques et diplomatiques arabes dans la capitale syrienne, Damas, ont dévoilé que l'ancien président américain, Jimmy Carter, va organiser une visite officielle en Syrie, où il va rencontrer le président du bureau politique du mouvement Hamas, Khaled Mechaal.
L'agence "Qods press" a rapporté de ces sources qui ont refusé de dévoiler leurs identités que la visite prévue de l'ancien président américain, Carter, à Damas vient dans le cadre d'une visite des grandes personnalités politiques dont Nelson Mandela, Kofi Anan et d'autres personnalités et que Carter insiste sur sa visite, malgré toutes les pressions.

Les sources ont dévoilé que cette délégation veut se diriger vers les territoires palestiniens occupés mais les autorité de l'occupation israéliennes ont interdit toute possibilité de rencontrer des leaders du Hamas dans les territoires palestiniens, pour cela, elle a décidé de visiter Damas pour rencontrer Khaled Mechaal.

Les sources politiques ont prévu que le président américain, Carter, va discuter avec Mechaal le dossier de la trêve entre la résistance palestinienne et l'armée de l'occupation israélienne, ainsi que l'opération d'échange des prisonniers et l'unité nationale palestinienne.

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Jeudi 10 Avril 2008



Commentaires

1.Posté par hélène le 10/04/2008 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



le tibet; le tibet, le tibet le tibet, le tibet !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! signé: ménard, gluksman, bhl, finkierlrot
val, fourest , redecker, kouchner, sarkozy, jully, le "monde", libération, le figaro, etc...........

2.Posté par Aigle le 10/04/2008 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

helene tu oublies un zoooorrrrooooo demasquééé"ééééééééééé....

3.Posté par ROGSIM le 10/04/2008 21:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je viens de lire sur le net des nouvelles positives
" En Israël, loin du conflit et souvent ignoré des médias, il existe de nombreux lieux où Israéliens et Palestiniens, Juifs et Arabes, se rencontrent, travaillent, coexistent tout simplement. C'est le cas de l'Ecole Hattie Friedland de Jérusalem. Cette école pour malentendants accueille les enfants, juifs, arabes israéliens ou encore palestiniens, apprennent à affronter ensemble le quotidien et dépasser les haines, les rancoeurs. Cette école est dirigée tambour battant par 2 femmes. L'une est juive, l'autre arabe. Il s'agit de Gila Tatar Yitshak et Maha Abu Ktesh."

Il faut aussi publier ces informations ! !

4.Posté par ROGSIM le 10/04/2008 21:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

après mon commentaires précédents,
une question concernant l'attentat à Nahal Oz." Pourquoi le Hamas a-t-il pris pour cible un point de passage de denrées humanitaires et de carburant ? Pour de nombreux experts, le Hamas chetchait par cet acte à accentuer la pression sur lew peuple palestinien, afin de mettre en lumière l'embargo imposé sur la bande de Gaza. Une stratégie en plusieurs étapes, dont la deuxième semble être la destruction une deuxième fois de la frontière égyptienne"

5.Posté par Zorro m.d.s le 11/04/2008 00:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ben ouais sur le Tibet on entend pas grand monde chez les pseudo alter-mondialistes...Mais c est vrai que pour certains les victimes n ont pas toutes la même valeur, n est ce pas Aigle? Tu vois tu ressembles aux sionistes.
J espère que ton complexe de supériorité ne t amène pas à les abaisser au rang d humain inférieur, non ils sont simplement comme toi, extrémistes et fanatiques., mais on ne choisit pas ses ennemis au hasard...beurk.Ils parlent ta langue, celle du sang.
La cause du Tibet vaut bien celle des Arabes de Palestine, et on en parle jamais mise à part en ce moment.Mais bon pour eux c est déjà fini...

6.Posté par salma le 11/04/2008 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ISRAEL ASSASSIN!!!
c'est bien je suis contente que les palestiniens se rebellent!!!!
ils n'ont pas peur de la mort contrairement aux juifs car ils l'ont épousé!

7.Posté par ROGSIM le 11/04/2008 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

alors Salma la paix risque de se faire sans le Hamas, c'est ce que vous souhaitez ?

8.Posté par ROGSIM le 11/04/2008 19:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais c'est Israël qui livre les denrées humanitaires et le carburant de Gaza à partir de Nahal Oz.
Le Hamas agit contre le peuple palestinien en attaquant son fournisseur ! De l'autre côté, la frontière avec les frères égyptiens c'est fermé

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires