Palestine occupée

Cinq attaques aériennes israéliennes contre Gaza la veille de l’Aïd



Vendredi 10 Septembre 2010

Cinq attaques aériennes israéliennes contre Gaza la veille de l’Aïd

L’occupation israélienne a escaladé ses agressions contre la bande de Gaza la veille de l’Aïd Al-Fitr, marquant la fin du mois de Ramadan. Ses forces aériennes ont mené cinq attaques aériennes jeudi soir, contre Gaza et Rafah, causant des dommages et quelques petites blessures.

Des sources sécuritaires ont dit à un correspondant du Centre Palestinien d’Information (CPI) que des avions de guerre F-16 ont bombardé une piste d’atterrissage appartenant aux quartiers généraux de la sécurité à l’ouest de la ville de Gaza. La piste d’atterrissage avait été visée par l’armée de l’air israélienne dans le passé et avait déjà été endommagée.

Adham Abu Selmeyya, coordinateur des services médicaux militaires, a dit au Centre Palestinien d’Information que les attaques aériennes n’ont pas fait de victime, alors que d’autres sources ont parlé de légères blessures qui ont été traitées sur le lieu.

Entre-temps, l’armée de l’air israélienne a accompli trois attaques aériennes contre la région de tunnels à Rafah, au sud de la bande de Gaza.

Une cinquième attaque aérienne a visé une position des brigades d’Al-Qassam, branche armée du Hamas.

http://www.palestine-info.cc/fr/ http://www.palestine-info.cc/fr/



Vendredi 10 Septembre 2010


Commentaires

1.Posté par Note le 10/09/2010 18:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’infanticide, "preuve extrême de la logique de violence du judéo-christianisme" ?...
Par Georges STANECHY

" Iman al-Hams avait 13 ans.
Portant son sac à dos, elle se dirigeait vers son école, où du moins le tas de ruine qui lui sert d’école. Comme chaque matin, obligée de passer non loin d’un de ces postes de contrôle de la soldatesque d’occupation, à Rafah. Implantés par dizaines avec leurs miradors, dans cet immense camp de concentration qu’est la bande de Gaza. Elle marchait, pressant le pas, à une centaine de mètres du fortin.

A son passage, des coups de feu claquent. Quelqu’un s’est amusé à faire un carton sur elle. Blessée, terrorisée, elle a eu l’énergie suffisante de vider son sac à dos pour prouver qu’elle n’était porteuse d’aucune bombe. Essayant de s’éloigner de la scène.

L’auteur des tirs : le capitaine “R”. (1)
Ce capitaine est sorti du poste, lui a tiré deux balles dans la tête, à bout portant. Estimant cela insuffisant, après s’être retourné, il a vidé le reste de son chargeur.
Criblée de 17 balles.

Voir la suite de l'article et les photos :




2.Posté par mell le 11/09/2010 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci pour le lien

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires