Croyances et société

Chrétiens d'Orient : Le Génocide Moral (suite et fin).


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 10 Septembre 2017 - 09:40 L'Imamat (Réfutations)


Les Chrétiens d'Orient doivent de toute urgence rompre avec deux mythes mystificateurs : le danger imminent et le chevalier protecteur. Admettre en fait qu'en Orient comme partout, il n'y a que deux camps. Celui des hommes de bonne volonté et celui des autres. Se ranger avec Assad ou Sissi, représente alors un crime moral face à l'Histoire. Et devant les Hommes.


Cide
Lundi 17 Avril 2017

Chrétiens d'Orient : Le Génocide Moral (suite et fin).
Contrairement à une certaine propagande, les communautés chrétiennes orientales ne vivent pas les jours les plus difficiles de leur histoire. Loin de là. Leurs ancêtres, avant eux, avaient déjà surmonté moult aléas, et pas les moindres, dans cet Orient tourmenté.

D'autant plus que, ne serait-ce que par devoir de transmission, ces communautés ont aujourd’hui l'obligation morale de faire vivre l’inestimable héritage historique, culturel et religieux dont elles sont dépositaires.

Pourtant, le danger de voir s’éteindre cette lumière venue du fond des ages est plus probant de nos jours qu'auparavant. Tant les greffer ailleurs, en Occident plus précisément, est tout simplement synonyme de leur fin. Elles ne peuvent en effet survivre au-delà de leur cadre historique, géographique et culturel d'origine.

Surtout que, malgré certaines maladresses, la légitimité de ces Chrétiens sur leur terre est bien acquise. Mieux encore, dans cette grande guerre intra-musulmane, aucun camp ne les désigne ennemi. Même pas l’État islamique. C'est dire.

Les Chrétiens orientaux doivent alors rompre de toute urgence avec deux mythes mystificateurs devenus extrêmement dangereux pour eux : à savoir le danger imminent et le chevalier protecteur.

Ce danger imminent en effet dont leurs mauvais génies se plaisent à leur peindre leurs compatriotes musulmans. Ils doivent en tout cas se souvenir que, des Croisades jusqu’à l'invasion de l'Irak, source du chaos actuel, chaque fois que leurs frères en Christ se sont rappelés à leur bon souvenir, le drame survint.

De ces génies-ci, il faudra précisément prendre garde de la peste brune européenne qui, en retrait depuis la seconde guerre, se mette aujourd’hui en selle en prenant les Chrétiens d'Orient pour cheval de bataille contre l'islam et les musulmans.

Leur servir alors de cette monture, est un pur suicide collectif. Bien que le vrai danger qui les guette est le fumeux rôle du chevalier protecteur que, malicieusement, tous les despotes d'Orient comptent enfourcher.

Tandis qu'en vérité ce sont ces fragiles minorités chrétiennes qui se consumeront en bouclier pour des régimes illégitimes et dictatoriaux condamnés tôt ou tard à disparaître, au risque de les voir tenus responsables de ces infinis crimes contre l’humanité dont ils se sont rendus coupables.

En fait au-delà les confessions, en Orient comme partout, il n'y a que deux camps. Celui des hommes de bonne volonté et celui des autres. Se ranger avec Assad ou Sissi, représente alors un crime moral. Le pire de tous. Et que personne ne s'y trompe : cela aura des conséquences face à l'histoire. Et devant les Hommes.



Lundi 17 Avril 2017


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...

Publicité

Brèves



Commentaires