Néolibéralisme et conséquences

Chômage et opérateurs privés : coûteux et inefficace



Olivier Bonnet
Jeudi 6 Août 2009

Chômage et opérateurs privés : coûteux et inefficace
Confronté à une explosion du chômage qu’on tente tant bien que mal de camoufler et à la faillite totale d’un Pôle emploi complètement débordé, le gouvernement a décidé un recours massif au privé : confier jusqu’à 250 000 chômeurs par an à des Opérateurs privés de placement (OPP), selon le chiffre avancé par Laurent Wauquiez, secrétaire d’Etat à l’Emploi, dans une interview au Parisien. Evidemment, on songe tout de suite qu’il serait tout de même préférable que les agents de Pôle emploi soient plus nombreux - et mieux formés -, et puis on se souvient être en Sarkozie. La logique de ce régime-là n’est certes pas d’embaucher des agents publics mais de dégraisser sauvagement, quitte à se dire ensuite : "Oh ben zut alors, maintenant qu’on a viré tout le monde, on n’y arrive plus !" Remède miracle, donc le privé. Et qu’est-ce que ça donne, en coût et en efficacité, un chômeur pris en charge par le privé ? Eh bien figurez-vous justement que l’évaluation est en cours, comme nous l’enseigne Le Monde. Elle a démarré en 2007, à l’initiative de l’Anpe et de l’Unedic. Les résultats seront livrés en septembre. Imaginez qu’ils soient très mauvais : ne serait-ce pas ballot d’avoir décidé de recourir massivement au privé avant même de disposer des résultats de l’évaluation ? Et s’ils sont calamiteux, on y va quand même ? Eh bien c’est exactement ce qui est en train de se profiler. Le rapport préliminaire est disponible, avec l’avertissement que ces premiers résultats ne sont pas "statistiquement représentatifs, compte tenu de la marge d’imprécision entourant ces premières estimations". Ajoutons tout de même que nous ne sommes pas loin de septembre et qu’il serait surprenant que ces fameux résultats, dans les derniers quinze jours, fassent le forcing pour s’inverser d’un coup ! Que disent-ils ? "Les chercheurs ont comparé le taux de retour à l’emploi de 220 000 chômeurs, issus de différentes catégories, synthétise Le Monde. Un premier groupe sélectionné aléatoirement bénéficiait du programme CVE (Cap vers l’entreprise, forme publique de suivi personnalisé). Une deuxième groupe a été confié à des OPP. Enfin, un troisième groupe, dit de contrôle, bénéficiait des prestations classiques du service public de l’emploi. Les résultats préliminaires montrent que la plus-value de l’accompagnement renforcé des CVE est supérieure à celle des OPP pour les chômeurs comparables indemnisables pendant un an."

Bon, le privé serait moins efficace. Et en mrtermes de coûts ? Ne cherchez pas, c’est beaucoup plus cher ! "On n’attend pas la fin des expérimentations menées pour lancer l’opération à grande échelle", s’indignait déjà Maurad Rabhi, représentant CGT à Pôle emploi, dans La Tribune du 29 avril dernier. Il réclamait alors un "véritable débat (avec les pouvoirs publics) sur le recours aux opérateurs privés, dont le coût pour le reclassement d’un demandeur d’emploi est estimé entre 3 500 et 7 000 euros, contre 800 euros par an pour Pôle emploi." Vous avez entendu parler d’un tel débat, vous ? Mais à quoi bon demander leur avis aux gens ? Le dogme de l’incomparable plus-value du secteur privé ne se discute pas. "Ça fait partie aussi d’un Etat moderne de piloter des réformes et d’externaliser, quand c’est nécessaire, quand il y a une surcharge ponctuelle d’activité, une partie des tâches", déclare Luc Chatel, le porte-parole du gouvernement, la bouche en coeur (repris sur Impôts utiles). Ce que ça peut être horripilant, cette manie de se draper dans la soi-disant modernité ! "Il n’y a pas de mal à sous-traiter à des professionnels, des spécialistes du sujet, (ce que) d’ailleurs l’administration fait dans de nombreux domaines". Et s’ils font le travail moins bien pour beaucoup plus cher ? Ah pardon, ce doit être ça, "l’Etat moderne".

http://www.plumedepresse.info/ http://www.plumedepresse.info/



Jeudi 6 Août 2009


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires