Politique Nationale/Internationale

Cheney défend Bush


Peu avant l'adoption d'un projet de résolution non contraignante à la commission des Affaires Etrangères du Congrès américain qui a rejeté l'envoi de 20.000 nouveaux renforts en Irak, le vice-président Dick Cheney avait annoncé que la résistance du Congrès n'empêcherait pas le président d'appliquer sa nouvelle stratégie pour l'Irak.


Vendredi 26 Janvier 2007

Cheney défend Bush
Il s'agit d'une 1ère action sérieuse de la part des opposants de la nouvelle stratégie de GW Bush qui se sont exprimés à peine un jour après le discours du président sur l'état de l'Union au cours duquel, celui-ci avait demandé aux Américains de lui accorder une nouvelle chance.

Les démocrates qui ne l'entendaient pas de cette oreille là, ont tout de suite critiqué cette nouvelle stratégie qu'ils qualifient de contraire à l'intérêt national. Pour le Président de la commission des AE du sénat américain, Joseph Biden, il s'agit d'empêcher Bush de commettre une grave erreur. Le projet de résolution de la commission des AE du sénat américain n'est pas contraignant, mais il peut, disent les analystes, constituer un avertissement sérieux sur la politique que mène la Maison Blanche.

Les opposants au plan, ajoutent-ils, devraient faire preuve de davantage de courage pour stopper la politique belliciste de leur président. Les démocrates qui avaient fait de la fin de la guerre en Irak leur cheval de bataille lors de la campagne électorale devraient maintenant tenir leurs promesses vis-à-vis des électeurs et sortir les Etats-Unis de ce grand pétrin qui est l'œuvre des néo-conservateurs et de GW Bush, d'autant plus que ce dernier ne semble pas avoir tiré leçon de la défaite des républicains, puisqu'il s'entête à envoyer de nouveaux soldats en Irak au lieu d'en retirer toutes ses troupes. Par conséquent on voit mal les démocrates rester les bras croisés devant la nouvelle stratégie de Bush et le laisser faire. Dans tout cela les déclarations du vice-président Cheney qui continue à défendre son président relèvent plutôt du battage médiatique que d'autre chose.


IRIB


Vendredi 26 Janvier 2007


Commentaires

1.Posté par André Tremblay le 26/01/2007 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dick Cheney et Georges W. Bush sont tellement « malades, qu'à eux deux seulement, ils peuvent remplir un hôpital de 500 lits et obliger tous le personnel médical à effectuer tu temps supplémentaire pour essayer de les calmer. Il faut dire que deux meurtriers enchainés et en manque de cadavres à contempler, ça brasse !

André Tremblay, Québec.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires