Politique Nationale/Internationale

Chavez remet les pendules à l'heure



RIA-Novosti
Lundi 24 Septembre 2007

Chavez remet les pendules à l'heure
Réformateur infatigable, Hugo Chavez a décidé lundi de passer à "l'heure vénézuélienne", une heure propre à son pays, afin d'augmenter les capacités de travail des citoyens.

Le président vénézuélien prévoit de reculer les montres du pays, en marche sur la voie du "socialisme du 21e siècle", d'une demi-heure. Ainsi, la différence avec l'heure de Greenwich (GMT) ne sera plus de 4h comme elle l'est actuellement, mais de 4h30.

Selon le chef de l'Etat vénézuélien, ce changement est absolument nécessaire, pour "améliorer le métabolisme des Vénézuéliens le matin". Il estime également que cela permettra "aux écoliers de se réveiller avec la lumière du jour et de rester couchés tant qu'il fait noir".

Anticipant la réaction possible de la communauté internationale, M. Chavez a déclaré aux journalistes qu'il lui était complètement égal qu'on le prenne pour un fou après sa proposition. "Qu'ils disent ce qu'ils veulent", a-t-il ajouté.

De nombreux Vénézuéliens estiment que reculer les montres d'une demi-heure est une bonne mesure. Cependant, la précipitation avec laquelle cette décision a été prise et le manque d'informations introduisent des doutes quant à la nécessité de mettre en place cette innovation dès ce lundi.

Le compagnon d'armes du leader vénézuélien, Luis Marcano Gonzalez, vice-ministre de la Planification, s'était lui-même prononcé en faveur d'une date postérieure.

"Il serait préférable que le changement d'heure du Venezuela ne survienne que deux ou trois semaines après la date indiquée au préalable. Mais tout est entre les mains du président", a-t-il fait savoir.

Les pays limitrophes n'ont fait part d'aucune réaction jusqu'à présent.

Un peu plus tôt, Hugo Chavez avait déposé un nouveau projet de réformes constitutionnelles au parlement, afin qu'il y soit discuté. Il avait en particulier proposé d'accorder au chef de l'Etat la possibilité d'être réélu sans limitation du nombre de mandats, de faire passer la durée du mandat présidentiel de six à sept ans et de limiter la journée de travail à six heures.

Il a en outre proposé de créer un quatrième pouvoir, sous forme de conseils de communes, pour représenter les simples citoyens du Venezuela.

Selon lui, la nouvelle mesure devrait permettre "d'ouvrir une nouvelle ère dans la construction du socialisme au Venezuela" et de prévenir "un glissement du pays vers le capitalisme".

Le président vénézuélien a également changé le nom de l'Etat, ainsi que le drapeau et les armoiries d'Etat. Ce pays d'Amérique latine s'appelle aujourd'hui la République bolivarienne du Venezuela.

M. Chavez a de plus fait modifier le galop du cheval blanc sur les armoiries nationales. Il est désormais tourné vers la gauche et non plus vers la droite comme auparavant, afin de montrer l'orientation politique du pays.

Selon les observateurs, sa capacité à adopter des décisions peu ordinaires et à les mettre en oeuvre, ainsi que la continuité avec laquelle il s'y attache, devraient aider le président Chavez à rentrer dans l'histoire de son pays et de toute l'Amérique latine, en tant que président-réformateur.


Lundi 24 Septembre 2007


Commentaires

1.Posté par Claude FRANCKART le 24/09/2007 19:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Donnez moi un levier, et je souléveré le monde !
Que les forces du Ciel t'accompagnent, et surtout, te protége, Hugo.

2.Posté par Claude FRANCKART le 24/09/2007 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Donnez moi un levier, et je souléverai le monde.
Que les forces du Ciel t'accompagnent, et surtout te protège, Hugo.

3.Posté par Romain Angeles le 24/09/2007 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mouhahaha, mais c'est quoi cette blague!!!!
Un président recule l'heure de son pays et on l'appelle un réformateur???
Vraiment, les plus à blâmer quand je lis un article comme ça c'est pas l'"establishment" mais c'est nous. Ça me dégoût de voir à quel point Chavez devient plus populaire à l'étranger que chez lui!!

"Quel homme, quel révolutionnaire! Il tient tête aux capitalistes et néolibéraux qui contrôlent nos sociétés occidentales." À part leur tenir tête, qu'est-ce qu'il fait pour son peuple? Changer l'heure?!?!?!?!?!?!?! Non mais on nous prend pour des cons ou quoi?

Pour vous montrer à quel point Chavez et Bush sont deux côtés de la même médaille: les deux sont en admiration et presqu'en soumission face à l'église catholique. Ils embrassent des évêques, le pape, et tout l'establishment catholique. Spirituellement c'est l'église catholique qui contrôle leurs idéologies et philosophies. Le débat communisme et capitalisme sera bientôt terminé, et Bush, Chavez, Sarkozy, Calderon et tous ces très chers chefs d'état "chrétiens" se réconcilieront tous pour s'unir et lentement mener à ce futur empire mondial.

Fouillez un peu le passé de Chavez, et les changements des conditions de vie depuis qu'il est devenu président, et arrêtez de vous faire avoir avec des fausses réformes totalement insignifiantes.

4.Posté par CHARMANTE ELVIRE... le 24/09/2007 20:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suggère à Romain Angeles que s'occuper du biorythme entre bien dans le cadre d'une véritable révolution sociale et qu'il n'y a rien de risible à cela. Mais sans doute Romain Angeles n'a pas d'heure pour se lever et qu'il n'a pas à affronter les p'tits matins sombres et pluvieux, pour aller à l'usine, pour un salaire de misère... Et puis l'article ne parle pas que de cela, mais aussi d'un drapeau, de réformes institutionnelles, du nom d'un pays; "République Bolivarienne du Venezuela". Et oui, Bolivar... Des symboles ! Alors, cessez de rire, Romain Angeles.

5.Posté par Tarajeat Marie-Thérèse le 24/09/2007 22:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


bravo C harmante .ELVIRE et .....pan sur le bec du Romain ,a jamais entendu parler des biorytmes le Romain , ça le gêne pas du tout notre changement d'heure
ben .. non et pourtant beaucoup de scientifiques ,docteurs ,biologistes
dénoncent ,ça pourrie la vie ,mais les veaux et les moutons Frrrraaançais sont

hyper -contents non ?

6.Posté par CHARMANTE ELVIRE... le 25/09/2007 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rrraa... Charmante Elivire est désolée de s'être énervée... Mais merci Trajeat Marie-Thérèse. Mais ce qui m'a fait perdre mon flegme, c’est le "Mouhahaha"... J’avais relevé un style un peu plus raffiné dans son drôle d’article, «Chavez et Sarko : la fin des débats économiques et le début d'un empire religieux mondial ? », où il brosse parfois avec une justesse toute relative mais le plus souvent à la truelle le moteur des grands systèmes hégémoniques (communisme, église catholique et néocons) pour les rassembler dans une certaine confusion au sein d’une espèce d’alliance sacrée, sans apporter aucun élément fiable, tangible et vérifiable. Cela m’avait déjà un peu énervée… Pas tant les affirmations en elles-mêmes que le manque total d’arguments rationnels… Cela ne sert personne. Et je me demande bien où il veut en venir...

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires