RELIGIONS ET CROYANCES

Ces imams de la honte


Dans la même rubrique:
< >


Mercredi 3 Mars 2010

Ces imams de la honte
Ainsi, la bassesse de l'homme n'aurait pas de limites. Ainsi, rien, pas même la honte et l'ignominie, ne sauraient venir à bout de leurs souffles et entraver leurs sinistres marches vers l'abîme. Est-ce une ultime fuite en avant, réglée minutieusement vers l'apogée macabre de leurs destins ? Ou bien, une sorte de pulsion frénétique à tendre vers l'extase ultime de l'anéantissement, celui du suprême déshonneur ?



Aucune réponse à ces questions ne semblent pouvoir nous éclairer sur les motivations profondes et obscures de cette espèce singulière, que nous appelons l'homo islamicus.



Ce que nous enseigne la chronologie de ces vingt dernières années, eu égard à ce que l'on n'ose plus appeler, de peur de l'entacher, islam de France ou islam en France, nous en fournit seulement quelques indications.



Une fois de plus, nos indignes imposteurs de “représentants” (représentants de commerce serait plus juste, animés par la soif de vendre à tout prix, la soif du gain), entièrement déconnectés du réel, qui se verraient bien les hôtes permanent de la table du Président, n'ont pu s'empêcher d'afficher leurs jouissances, leurs jubilations baveuses, lorsque ces “sublimes”élus leurs serrèrent la main, leurs tapotèrent chaleureusement l'épaule ou leurs remirent une récompense pour bons et déloyaux services, cette fameuse légion du déshonneur. On comprend mieux ces paroles de l'Évangile, qui firent dire à Jésus, debout, face au démon, la chose suivante : “Quel est ton nom ? Mon nom est Légion, car nous sommes nombreux 1.”



En effet, ils sont nombreux ces hommes prêts à tout pour quelques lauriers et autres grâces élyséennes. Imprévisibles, ils sauront vous surprendre par leur art consommé de la contorsion morale, de la génuflexion politique sur le tapis de prière de la République.



Ces hommes sont capables de semer toutes les bonnes graines de la vertu islamique, vous convaincre de rester fidèle à Dieu, à vos parents et à la communauté toute entière, vous voler peut-être même, au passage, une larme, sur la grandeur des sacrifices du Noble Messager de Dieu (PBDSL), à tout le moins un frisson sur les conséquences, infernales et sans fin, de vos actes. Puis, d'un pas disgracieux, s'empresser d'aller saboter la vertueuse récolte, en y déversant le liquide funeste de la trahison....



Le Jour de la résurrection, tout traître portera sur son derrière une grande bannière qu'on haussera à la mesure de sa traîtrise. Attention ! Il n'y a pas de plus grand traître que le responsable qui trompe ses administrés 2.”



Le Laval de l'Islam de France



Voilà qu'un mercredi 10 juin, à Drancy, au cœur du 9.3, aux mains des “islamistes”, si l'on en croit la presse officielle, quelques bonnes âmes musulmanes ont eu l'idée de réunir élus, présidents d'associations musulmanes, imams et.....responsables du CRIF.



Quoi de plus naturel pour des “islamistes” que de s'attabler avec les persécuteurs du peuple palestinien? De se gorger le bide de mets somptueux et délicats, d'échanger un verre de l'amitié et d'aller poser, comme pour une photo de famille, dans les bras de ces sympathiques bourreaux, afin d'immortaliser ce moment historique. « En politique, il n'y a pas de traîtres, il n'y a que des perdants 3



Qui est à l'origine de cette remarquable idée ? Un prétendu imam, de Drancy justement, Hassan Chalghoumi, qui, semble-t'il, n'en est pas à sa première forfaiture.



Formé en Syrie et au Pakistan, proche des associations juives, en particulier du CRIF et du Consistoire, Chalghoumi donne rapidement des gages de son aptitude collaborative. «J'ai pris un crédit pour acheter ma maison (ce que réprouve l'islam), je ne porte pas la barbe, je serre les mains des femmes et mes enfants sont dans le privé catholique4», dit-il pour rassurer les RG, inquiets de son parcours.



Mû par l'ambition secrète d'incarner le Pétain de l'islam de France (Boubakeur l'a précédé), contraint de revoir ses ambitions à la baisse et se contentant du rôle de Laval, Chalghoumi avait déjà participé, aux côtés de Marek Halter, l'écrivain sioniste, de l'imam de Bruxelles, Yacob Mahi, du prêtre Mathieu Gosse et du rabbin français Michel Serfaty, à un voyage à Sderot, puis à Gaza, en mars dernier, pour parler paix et respect des religions. Ils y avaient rencontré, à grands renforts de publicités, quelques responsables palestiniens, dont un des imams de Gaza.



Paix et respects des religions”. L'intitulé est aussi noble que factice et personne n'en est dupe. Le dialogue inter-religieux invoqué par nos faiseurs de paix, ne fut que l'alibi moral, la justification la plus malhonnête de la colonisation et de la politique de terreur mené par Tel-Aviv.



Parler de dialogue inter-religieux sur la toile de fond du plus vieux conflit de notre époque, permet à ces acteurs de créer un contre-feu, de dépolitiser un conflit purement politique.



Une manœuvre d'autant plus cynique qu'elle fut, et demeure, alimentée, en amont, par toute sortes de déclarations provocatrices, des leaders sionistes. On se souvient de la sortie d'Ariel Sharon, feu Arik, lorsque Premier ministre de l'état hébreu, il déclara que la présence importante de musulmans en France était une menace pour les juifs et les appela à émigrer en Israël.



Sur le même registre, Cukierman, ancien président du CRIF, avait déclaré que la présence au second tour de l'élection présidentielle, de Jean-Marie Le Pen, était “un message adressé au musulmans pour qu'ils se tiennent tranquilles”.



Dès lors, l'islam de France est devenu un enjeu pour les organisations sionistes, qui tentent d'instrumentaliser la question de l'antisémitisme, dont serait «coupable» les musulmans, en le prétextant, et de l'islamophobie, pure «invention» des mêmes musulmans, en la favorisant, pour mieux fragiliser une communauté de cinq millions de pro-palestiniens.



C'est dans ce cadre qu'il faut comprendre les efforts de la communauté juive de faire émerger des leaders musulmans, religieux, qui leur soient acquis et fassent vitrine d'un islam respectable. Des musulmans propres sur eux, pour reprendre la boutade de Vincent Geisser.



Chalghoumi, n'est que le dernier en date de ces pions, valets politiques à la solde de leurs nouveaux maîtres dont ils sont la voix, et dont l'objectif affiché est de montrer un visage républicain de l'islam, un visage qui ne craint plus la pilosité, dès lors qu'elle est siono-compatible.



Après l'échec et la compromission des notables du CFCM, rongés par l'acide corrosif de la corruption morale et rouillés par tant de prosternations, il fallait mettre en place une alternative. Favoriser la relève.



La Conférence des imams de France, du valet Chalghoumi, propulsé par les plus hautes instances du CRIF national, sur la scène médiatique, est cette relève. De leur aveu même. "Il est pour nous un interlocuteur plus favorable que le CFCM, trop influencé par la politique internationale", soutient Sammy Ghozlan, responsable du Bureau national de vigilance de l'antisémitisme."C'est un homme d'une extrême courtoisie dont les embrassades médiatiques avec le rabbin Serfaty [l'un des responsables de l'Amitié judéo-musulmane] sont utiles pour le vivre ensemble", insiste Bernard Kanovitch, chargé au CRIF des relations avec les musulmans5.”

Elle forme le versant, l'aile religieuse de la collaboration politique des élites musulmanes. C'est sa principale nouveauté.



Jusqu'à présent, les marionnettes de ce sombre spectacle, étaient diplomatiques, consulaires. Boubakeur, pour l'Algérie, Moussaoui, pour le Maroc, ne sont pas des figures religieuses et n'avaient pas vocation à l'être. Du moment, qu'ils occupaient les bons sièges, les imams à leurs soldes feraient le travail pour eux, auprès des fidèles.



Aujourd'hui, cela ne suffit plus. Trop de boue finit par salir définitivement le vêtement. Il faut donc en changer. Et, à défaut d'avoir des imams en costumes, troquer le costume pour le kamis. Ce sont donc des imams ou des responsables d'associations religieuses, qui officieront à présent et prêcheront la bonne parole sioniste à leurs ouailles, en allant la puiser directement à la source. Parmi eux, citons, outre Chalghoumi, Abdelhali Mamoun, de Mantes-la-Jolie, et Kharoubi, le président de la mosquée de Versailles.



Le versant socio-économique de cette nouvelle élite de “collabeurs”, sera porté par les projets que nous mijotent l'Élysée, avec entre autre, la création de Mosaïc, regroupements de cadres économiques, au nom évocateur d'une certaine nostalgie des années 80 ou l'on parlait de beurs et de maghrébins (emblémisée par l'émission de Rachid Arhab), pas encore des los barbudos de la banlieue, et dont l'étymologie même du terme, est tout un programme.



Le déshonneur d'une fonction



Mais au-delà de ces manœuvres politiciennes des pouvoirs publics qui, par leur naïveté et leur éphémère inconsistance, pourraient nous faire sourire, il est un fait plus grave qui ne peut manquer d'assombrir notre jugement. Le discrédit et le déshonneur ainsi portés à la fonction d'imam.



Ce que ces inconscients, dans la démesure de leurs bêtise, ne saisissent pas, est qu'en sciant la branche sur laquelle ils sont assis, ils menacent l'ensemble de l'arbre, de ruine.



Le préjudice moral de telles compromissions avec des institutions qui ont soutenu et soutiennent la politique d'assassinat du peuple palestinien, depuis l'existence d'Israël, est lourd de conséquences.

Qu'on le veuille ou non, il rejaillit sur l'ensemble de la communauté des cadres religieux, présidents d'associations musulmanes et imams.



Nulle part, vous ne trouverez de sanctuaire, où la trahison soit une chose tolérée. En tout lieux et à toutes époques, elle fut et demeure une chose honteuse, universellement réprouvée. Elle représente, plus qu'un acte condamnable et odieux, la violation d'un ordre moral et humain, fondé sur la confiance naturelle et la sincérité présumée. Un ordre qu'elle saccage et dénature allègrement, pour lui substituer celui de la duplicité, l'hypocrisie, l'obséquiosité et la peur.



Si la trahison pour un homme simple, un homme de la plèbe est une transgression innommable, elle atteint des sommets autres, lorsqu'elle touche au fond de l'âme, au fond de l'homme, à sa source spirituelle.



Ce que Péguy disait, en ces termes : « le véritable traître est celui qui vend sa foi, qui vend son âme 6».



Doit-on rappeler, ce qui est une évidence aux yeux de tous les musulmans : le rôle de l'imam est central, essentiel, incontournable. Il est littéralement celui qui se place devant les fidèles (de l'arabe amama), dirige la prière, éduque les âmes et les cœurs, transmet le savoir. Plus encore, il a cette responsabilité d'incarner autant que possible, à son échelle, l'excellence du modèle prophétique. Une duplication microcosmique du Prophète (PBDSL), qui par la force de l'exemplarité, nourrit le croyant de son viatique moral.



Que reste t'il de tout cela, si des imams se compromettent à la table du sionisme ?



Que peut-on espérer d'une communauté dont les éducateurs se corrompent si facilement à l'attrait des privilèges républicains qu'on leur fait miroiter ?



On répondra que ces affranchis sont minoritaires, qu'ils ne sont pas représentatifs de la communauté musulmane. Soit.



Pourtant, ce phénomène de compromission n'est pas nouveau. Il se reproduit localement et régulièrement. Il se répand comme une contagion et au fil du temps, devient banal. Jusqu'à devenir la norme.



Il est urgent de renverser la tendance, de congédier les imposteurs, de leur ôter tout crédit. Que ces collaborateurs de l'islam de France, hormis les forteresses protégées de l'Élysée, ne trouvent plus d'endroits, de mosquées ou d'associations musulmanes où ils seront les bienvenus. Qu'ils redoutent la colère des musulmans qui sont parfaitement conscients de leur double jeu. Qu'ils sachent qu'ils sont assis sur des fauteuils éjectables et que tôt ou tard, la chute est leur horizon.

Et l'humiliation, leur sort...



Notes :



1- Évangile selon Marc (5,9).



2- Hadith rapporté par Mouslim, cité in Les jardins des vertueux, de An-Nawawi, chapitre 277, n° 1586.



3- Cité in Essai sur les trahisons, d'André Thérive, édition Calmann-Lévy.



4- Le Figaro, L'imam de Drancy prône l'ouverture, 27 mars 2009.



5- Le Monde, Des associations musulmanes laïques et religieuses émergent face au CFCM, 11 juin 2009.



6- cité in Figures du traître. Les représentations de la trahison dans l’imaginaire,

des lettres européennes et des cultures occidentales, sous la direction de

Jean-Jacques Pollet et Jacques Sys, 2007.

http://collineverte.over-blog.com/pages/Ces_imams_de_la_honte-1828177.html http://collineverte.over-blog.com/pages/Ces_imams_de_la_honte-1828177.html



Mercredi 3 Mars 2010


Commentaires

1.Posté par jam le 03/03/2010 14:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

monsieur ,
pas d'amalgames quant aux personnes que vous citez dans votre article,a travers votre diatribe vous avez la responsabilité de la justice et de la rigueur,ou alors vous contribuez a embrumer les esprits et le discernement de vos lecteur.je vous parle ici de l'imam de bruxelles ,jacob mahi qui n'a rien a voir mr chalgoumi,soyez vigilants dans vos accusation ou alors vous ne valez pas mieux que les gens que vous denoncez.......

2.Posté par AS le 03/03/2010 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

excellent article !

3.Posté par Arthur Gohin le 03/03/2010 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Sûr que tout cela n'est pas beau.
Comme quoi la religion collective n'est rien, l'écoute personnelle de Dieu en âme et conscience est tout.

4.Posté par abou ibrahim le 03/03/2010 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellent article.

l'imam de la ripoublique fera ses khotbas (ses prêches) au palais bourbon ou au palais de l'elysée sous les applaudissemnt de ses maîtres.

5.Posté par abou ibrahim le 03/03/2010 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellent article.

l'imam de la ripoublique fera ses khotbas (ses prêches) au palais bourbon ou au palais de l'elysée sous les applaudissements de ses maîtres.

6.Posté par Larguet le 03/03/2010 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vous raconte l’histoire d’un simple d’esprit.

Il a été voir la mer la première fois de la vie.

Il a prit un peu d’eau de mer dans un sceau, et l’a ramené chez lui au village à plusieurs kms. Et les villageois n’ont jamais vu la mer.

A ceux qui lui demandaient, pourquoi cette eau dans le bidon, est salée.
Il répondait, c’est la mer que je vous ai ramené, ici pour vous la montrer comment elle est.

C’est ainsi ces crétins de sionistes.

Ils ont manipulé un simple d’esprit d’imam, pensant tenir tout l’islam dans leur main.

Cet islam vous dépasse bandes de crétins.
Comme la mer noie les imprudents.
Comme cet islam va vous noyer.

7.Posté par moussafir le 03/03/2010 19:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'ai beaucoup apprécié votre article dans son ensemble et je voulais , apporter une correction moins pessimiste à ce que vous écrivez :

" Ce que ces inconscients, dans la démesure de leurs bêtise, ne saisissent pas, est qu'en sciant la branche sur laquelle ils sont assis, ils menacent l'ensemble de l'arbre, de ruine. "

Je pense qu'au final ces gens ne font du mal qu'à eux même et l'arbre restera debout, c'est Allah qui en est le garant !!

puis je suis persuadé que l'entourage de chalghoumi est embarrassé par le fardeau qu'il est devenu et voudraient se débarrasser de lui après son humiliation publique (il n'est plus utilisable), je pense que s'est une des choses les plus drôles de l'histoire !! ils sont obligés de jouer le jeu du soutien à chalghoumi alors qu'ils ont un immense mépris pour lui !!

pour illustration regardez comment les harkis ont été traité par la france une fois qu'ils n'avaient plus aucune utilité (ghettos , misère, racisme , insultes , humiliations) !!

8.Posté par morissce & co le 03/03/2010 20:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Larguet

J'aime bien ton histoire !

Malheureusement nous sommes responsables de ces situations car nous nous impliquons pas dans les associations musulmanes et les membres selon certaines assos ont des héritiers de pere en fils ou frere en frere

Les gestions sont opaques, combien d'argent récolté par semaine ? Qu'en font il ? Les salaires ? Les factures ? Les relevés de comptes ?

L'Etat déteste l'islam c 'est la raison pour laquelle ils veulent "un islam des lumières", "modéré", "ouvert" etc...

Il n'y a qu'un seul islam qu'on soir noir ou blanc, que l'on vive en Chine ou aux USA, que l'on parle le grecque ou le latin ;)

Il faut les bouter hors de nos mosquées ces pseudo imam qui ont vendu leur âme au diable alors que c'est une fonction noble, honorifique, exemplaire ou la liberté de parole doit normalement être primordiale.

Mais il ne faut pas nous leurrer les imams sont contrôler que ce soit en France ou en Algérie, en Turquie ou au Maroc...

9.Posté par Larguet le 03/03/2010 20:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C’est à l’imam de gérer la mosquée et généralement il y a des bénévoles avec lui.

Le citoyen, il a affaire ailleurs, son travail, s’occuper des siens. Et généralement il ne se rend pas compte des magouilles et tractations qui se passent dans et autour de la mosquée.

Les gens ne se rendent compte, qu’une fois que l’imam cherche à changer quelque chose, ou qu’avec le temps il apparait que des pratiques inhabituelle sont faites par l’imam, que les citoyens réagissent.

Et c’est ce qui fait la force de l’Islam.

Il y a un seul Islam et un seul livre sacré qui ne peut être trituré ou réécrit comme cette cochonnerie du Talmud.

La mosquée"e est ouverte à tout le monde, à tout croyant. Et pour renvoyer quelqu'un c'est autre chose, qui dépasse ce sujet.

10.Posté par Romana le 03/03/2010 21:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Réveillez-vous cela ne date pas d'aujourd'hui cette histoire, sinon comment expliquer l'état actuel de la oumma.
Etre imam est très risqué, nombreux sont ceux qui finiront en enfer.

11.Posté par Arthur Gohin le 04/03/2010 05:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Etre imam n'est pas plus risqué qu'autre chose.
Chaque être humain quel qu'il soit risque de trahir sa conscience. Par contre les places terrestres où l'on est bien écouté, comme imam par exemple, sont très recherchées par ceux qui ne mettent pas leur place au ciel comme leur premier intérêt.

12.Posté par la truie qui file le 04/03/2010 06:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On peut citer ailleurs ce genre d'individus qui representent tres mal les enseignements Ethiques qui constituent pourtant la seule base inamovible des grands courants religieux .

Un petit souvenir d'un mauvais "exemplaire" du culte romain chargé d'officier en sa paroisse dans une cathedrale gothique entourée d'un square arboré en plein centre d'une ville assez importante .

La pression immobilière lui à proposé un appartement dans l'ensemble immobilier qui fut construit à la place du jardin . Il signa donc une sorte de renonciation au nom de sa fonction ( ce qui en soi est deja un abus )permettant la construction sur le square ... et pour disposer d'un appartement neuf avec ascenseur et chauffage collectif ...le confort du modernisme criard , le betonnage à coté d'un batiment pourtant classé .

On se demande ce que signifie "Classement" ou bien "Conscience " quand l'un et l'autre peuvent etre considérées comme une marchandise dont la conservation se negocie pour peu que le bras soit assez long d'une part et que la garniture soit assez aguichante pour faire ceder les reticences .

Ces garants supposés de la Vertu et de la Conscience au travers d'un culte qu'ils pratiquent bien mal , montrent simplement une fragilité profonde de la nature humaine . Cela ne les engagent qu'eux meme et non pas l'Ethique Supérieure qui reste intacte dans nos consciences comme dans leurs traditions particulières.

C'est aussi le devoir de chacun de faire profiter à l'autre de tout ce qui peut aller dans le sens d'une interpretation la plus elevée [des regles ethiques ] et la plus large possible de chacunes d'entre elles et meme en dehors et non pas de succomber à des fallacieuses promesses matérielles pour sa simple satisfaction , son confort ou sa place dans des officines .

Nous observons cela , nous echangeons des points de vue a ce sujet mais il ne nous est pas permis de juger l'homme dans sa faiblesse , ni de le condamner selon ces memes principes .
C'est nous memes qui devons etre plus dignes de cette representation Ethique pour en etre le vivant exemple .

Et concernant des quolibets et autres campagnes calomnieuses contre l'Islam qui sont ou ont étés lancés de la part de certains representants publics

Il faut rappeler la separation de la religion et de l'etat est prevue par la Constitution .

On ne peut pas p confondre ces attitudes de gens qui sont vendus depuis des lustres à des officines et tentent de faire disparaitre la notion d'etat de droit qui est audela de leurs manigances .

Alors des telles declarations n'ont aucune valeur puisque pour leur part elle s'ecartent des Principes Souverains la Constitution qui à l'equivalent des courants religieux pour l'aspect spirituel en representent l'aspect profane .

Elles traitent de l'Equité dans les affaires de la matiere et du comportement des Humains mais pas des sujets des cultes religieux ou des courants de spiritualité .

Des lors que des individus en question s'opposent par leur propos et leurs actions à la Constitution c'est les lois Constituonnelles et non pas des reglements sur mesure imposés par des officines qui devront un jour s'appliquer à eux sans aucun exception .

13.Posté par TheTruth le 04/03/2010 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellent!! Merci à l'auteur!

Les représentants de l'Islam de France sont des traîtres. Ils font partie de la grande famille des hypocrites à travers le monde: certains portent le chapeau de la religion, d'autres de la politique, d'autres des medias... mais ce sont tous les mêmes: des égoistes imbus d'eux même et de pouvoir et complétement pervertis.

14.Posté par nader le 06/03/2010 12:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

selem
Le miséricordieux Le trés miséricordieux
Dans la vie l'homme fait des erreurs donc je veux pas polémiquer
Dieu nous a donné le coran pour bien se comporter dans cette terre
Chaque créature a le droit a le pouvoir et les devoirs
Merci

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires