Société

Ces femmes qui volent la tête aux hommes



I.A.
Dimanche 13 Septembre 2009

Ces femmes qui volent la tête aux hommes

Souvenez-vous de cette étude publiée en début 2009 montrant que les hommes ont tendance à voir les femmes légèrement vêtues en objets sexuels sur lesquels ils sont tentés d’ « agir » machinalement, voire bestialement. Heureusement, ce n’est pas une situation très fréquente. Après tout, toutes les femmes ne se baladent pas partout en minijupes et autres décolletés, quoique l’on puisse légitimement se demander si, dans nos lycées et dans les belles journées ensoleillées, nos braves jeunes garçons parviennent à suivre leurs cours de philo, même s’ils ont les meilleurs profs agrégés de France.

 

Mais qu’en est-il des relations un peu plus « normales » entre les hommes et les femmes ? Une mixité sexuelle, une interaction homme-femme sans certaines limites à respecter, est-elle toujours une bonne chose, ou peut-elle avoir un impact négatif sur le comportement et les capacités des hommes ou des femmes ?

 

Une nouvelle étude vient confirmer ce qu’on pourrait constater dans notre vie courante et presque à tous les âges, que les hommes semblent aussi avoir tendance à perdre la tête devant des femmes qu’ils trouvent charmantes et séduisantes, sans qu’elles soient nécessairement légèrement habillées !

 

L’histoire a commencé à l’université de Radboud aux Pays Bas quand un chercheur en psychologie s’était rendu compte qu’il était sous l’emprise d’une claque en essayant d’impressionner une femme charmante qu’il venait de rencontrer pour la première fois, qu’il fut incapable de se souvenir de son adresse quand elle lui demanda où il habitait. C’était, dit-il, « comme s’il avait temporairement absorbé la plupart de ses capacités cognitives ».

 

Notre chercheur avec ses collègues du département de psychologie culturelle et sociale, ont alors décidé de mener cette étude sur les effets des interactions mixtes hommes-femmes sur leurs fonctions cognitives. Les résultats furent publiés en ligne dès le mois de mai dans le Journal Of Experimental Social Psychology sous le titre « L’interaction avec les femmes peut altérer le fonctionnement cognitive des hommes ».

 

Deux séries de tests de mémoire entrecoupés par des conversations mixtes

 

La première série fut réalisée sur 40 participant masculins hétérosexuels avant et après que chacun ait conversé quelques minutes avec un expérimentateur femme ou homme. Les participants ayant échangé avec un expérimentateur homme ont montré de meilleurs résultats que ceux ayant échangé avec l’expérimentateur femme. Cette détérioration de capacité fut d’autant plus importante que le participant ait trouvé l’expérimentateur femme plus « séduisante ». Aussi, ces résultats furent indépendants du fait que le participant fût célibataire ou engagé.

 

La deuxième série de tests fut réalisée sur 53 hommes et 58 femmes qui devaient se parler entre eux pendant les tests. Là aussi, les hommes ont montré une baisse dans leurs performances cognitives après qu’ils aient parlé avec les femmes pendant quelques minutes. En revanche, ceci ne fut pas le cas des femmes dont les résultats ne furent pas affectés par le fait qu’elles aient parlé avec des hommes ou avec des femmes.

 

Des hommes concentrés sur l’accouplement et la reproduction

 

Selon les chercheurs, ces résultats semblent confirmer des recherches qui suggèrent que, « par rapport aux femmes, les hommes ont plutôt tendance à considérer les interactions avec les femmes en termes de jeu d’accouplement sexuel » et par conséquent « les hommes en particulier, pourraient être enclins à s’engager dans des tentatives demandant beaucoup d’efforts et de capacités cognitives pour impressionner l’autre partenaire ».

 

Pour un psychologue de la Société Britannique de Psychologie, « quand un homme rencontre une belle femme, il est dans un état qu’on peut qualifier de ‘centré sur la reproduction’ », « en revanche, une femme cherche aussi des signes d’autres attributs, comme la richesse, la jeunesse, et la gentillesse. Le fait de voir un homme n’aura probablement pas le même effet ».

 

Quelles implications pratiques ?

 

Première conséquence pratique de ces résultats, est de les considérer dans le débat sur les avantages et les inconvénients des écoles mixtes par rapports aux écoles pour filles ou pour garçons. Selon les chercheurs, « une partie importante des ressources cognitives des garçons pourraient être dépensées pour impressionner les filles ». Tiens, l’on peut ici se poser une question. Est-ce que cette orientation des capacités de réflexion des garçons explique le fait que les filles ont généralement de meilleurs résultats que les garçons dans les écoles ?

 

Les chercheurs voient aussi des implications sur l’harcèlement sexuel qui est généralement considéré comme une conséquence d’une perception biaisée par l’homme de l’intérêt sexuel de la femme. Les résultats de l’étude suggèrent que l’harcèlement pourrait être partiellement provoqué par la baisse des capacités cognitives de l’homme qui l’empêcherait de bien juger l’intérêt sexuel de la femme.

 

Nous voilà avertis

 

Alors les mecs, maintenant vous savez de quoi vous êtes « capables ». Prenez garde, abaissez de vos regards, laissez les femmes tranquilles et concentrez-vous sur votre travail et faites le bien. Et puis on ne peut que demander à ces femmes, l’autre moitié de la société, qu’elles prennent conscience de ce point faible des hommes et qu’elles essaient de ne pas faire exprès de les mettre dans une situation difficilement contrôlable de perdre la tête. Bref, ne tentons pas trop le diable !

 

Yad-la-Joie

Le 13/09/2009

 

 

Sources :

 

Journal Of Experimental Social Psychology

 

http://www.psychologytoday.com/blog/beautiful-minds/200905/interacting-women-makes-men-stupid

 

http://bps-research-digest.blogspot.com/2009/08/gentlemen-take-caution-interacting-with.html

 

http://www.telegraph.co.uk/health/healthnews/6132718/Men-lose-their-minds-speaking-to-pretty-women.html



Dimanche 13 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par Nocredo le 13/09/2009 21:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si les femmes peuvent poser problèmes à certains hommes, alors il est préférable qu'ils s'y confrontent le plus tôt possible pour surmonter ce handicap. De toutes façons, il faudra bien un jour entrer dans la danse. La séparation des hommes et des femmes ne fait qu'occulter les difficultés que nous sommes tous destinés à rencontrer.

Il faut dominer le trouble, plutôt que de le fuir. Après tout, apprendre à vivre ensemble est bien le but de toute Société, non? Or, il se fait qu'en Occident, nous n'avons pas obligatoirement besoin de la religion pour nous y contraindre ou nous l'interdire. Ce qui évite déjà pas mal de névroses.









2.Posté par said le 13/09/2009 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Nocredo je ne crois pas a la nevrose des religions elle sont un cadre pour definir le role de la femme et de l homme afin qu ils puissent vivrent ensemble sans s opposes l un a l autre etre des partenaires et qu ils puissent donner une image unie a leurs enfants vous ne voyez pas comment que la soçietee souffre de cet andicap dslocation des famille devenant mono-parentale
l enfant n a plus de repers de plus certains psycolgues ne sortent pas des sentiers battus ils deviennent de plus en plus feneant intelctuellement parlant et leurs analyses sont souvent subjectives mais pour finir l homme et la femme sont un et indivisible de plus complementaires l un a l autre vivant dans le respect mutuel c est ça la nature apres ?

3.Posté par extralucide le 13/09/2009 22:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Suffit de regarder notre nabot entouré de femmes pour se rassurer sur sa Grandeur et donc qui perd ses capacités. J'ai vu qu'un écrivain avait écrit un bouquin sur Sarko et les femmes

4.Posté par Nocredo le 13/09/2009 23:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Said,

Je vous laisse croire en tout ce que voulez. Mais, Il est parfaitement possible de fixer le rôle de l'homme et de la femme sans passer par la case religion.
Unifier, par exemple, des règles de pudeur par le biais de croyances religieuses est le meilleur moyen de ne jamais obtenir un consensus démocratique.

Je suis d'accord de respecter des lois, mais pas si on les édictent au nom d'un dieu, puisque personne n'a le pouvoir de m'en imposer un.

J'avais réagi a l'article, car il m'avait semblé contenir, dans sa conclusion, une sorte d'avertissement moralisateur dont on se demande bien où il veut en venir.

5.Posté par dik le 13/09/2009 23:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les résultats de ces recherches rapportés par l'auteur sont parfaitement justes. La nature humaine est ainsi faite. Une femme parmi dix hommes reste une femme, tandis qu'un homme parmi dix femmes n'est presque plus rien!! Et cela a été avoué par d'éminentes personnalités qui en ont fait l'expérience. La religion n'a rien à voir, en ce sens qu'elle ne fait que codifier une nature insurmontable...tout à fait spontanée!

6.Posté par Nocredo le 13/09/2009 23:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dik,

Right!

7.Posté par VIRGILE le 14/09/2009 01:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut une grande maturité et maîtrise de soi pour surmonter les impulsions NATURELLES et nécessaires de notre libido. Entre divine attirance et phéromone, personne n'échappe à ce sublime désir de se "re-produire" car c'est le volonté même de la "pro-Création pour découvrir les joies de la "famille". Aucune production n'est possible sans femme et aucun enfant possible sans semence d'homme. Et nous sortons tous du sein d'une mère, à quelque exceptions machiavéliques scientifiques près.

En vérité, le "religieux" (au sens noble du terme), n'intervient que dans la "fidélité". Et quasiment tous nos patriarches bibliques étaient polygames avec un pic démentiel avec Salomon (1000 femmes dont 300 épouses, bigre, quelle santé !!! ).
A l'heure du consumérisme et de cette soif "d'expériences", la fidélité est devenue une antiquité alors que tous et toutes "rêvent" de l'être parfait avec qui roucouler ces vieux jours. Paradoxe humain. Malheureusement, une fois que le "corps" a pris un coup de "vieux" et que les "phéromones" et autres "plastiques" s'étiolent, nous retrouvons une multitude d'ex-libertaires sombrer dans la solitude et le désœuvrement, des piliers de bars aux maisons de retraites stérilisées, car le "consumérisme est impitoyable. C'est le temps du "kleenex relationnel maintenant !

Comme tous, j'aime le "sexe" pour peu qu'il s'inscrive dans un réel amour et respect pour l'autre et dans une indispensable fidélité, de celle qui nous prémunie de toute jalousie et conflits sociaux issus de ces convoitises commerciales. Le sexe est aussi une communion pour l'Orgasme. Et étymologiquement, cela signifie "Lumière de l'âme", moment d'exaltation, d'intensité "spamo-tempotelles, où les âmes transcendées dans cette sublime "communion", tutoie les Cieux et où chantent les Anges ! C'est le "légalisme" qui a tout dévoyé, pas Dieu !

Petite "note". Dans le vrai-faux PSS, il y a un chapitre significatif incitant à la dépravation sous diverses formes de débauches et de luxure. Elles se déguisent sous le "porno"-chic et autre "porte"parole" du "Je le mérite bien", etc. Tout cela est artificiel et rien ne vaut une douce dulcinée blottie sous son aile et qui s'appuie sur la confiance indéfectible de son aimé pour marchez droit dans ce monde tordu.

Contrairement à l'enseignement des barbus, la Parole de Dieu n'est pas restrictive sur le "sexe" (ils étaient nus en n'en avait pas honte narre le Livre - Multipliez - rendez joyeuse votre épouse, etc.!). Dieu n'est pas pudique mais Il recommande la Fidélité. De cette fidélité qui est à l'image du Créateur envers sa créature !

Le grand dérapage talmudique est d'avoir rabaisser l'Homme (mâle et femelle) à l'état de marchandise et d'animaux alors que notre identité est Divine, créer pour les joies et les partages fraternelle, sous la magnanime bienveillance du Très Haut.

Mais rester de "marbre" devant une créature d'Eve finement cisellée par la main de Dieu et ne pas rendre grâce pour cette merveille, c'est soit être un castré (physique ou spirituel), soit le pire des pédérastes ! Que Dieu nous en préserve.

N'oublions pas également que notre femme représente notre intériorité, "chair de ma chair, os de mes os" et qu'elle est par nature plus émotionnelle et intuitive - donc notre "Aide" (au sens biblique et non d'asservissement) la plus divine possible, couronne de notre vie.

Au-delà de cet article scientifique fort intéressant, il est pour ma part fondamental que l'Homme connaisse sa divine identité, d'agir en conséquence et d'aimer simplement car nous avons tous les mêmes besoins, en tant que maris-amants, parents et par grâce grands-parents et aïeux !




8.Posté par Lina le 14/09/2009 06:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En tout, l'excès est un vice. La stricte séparation des sexes est aussi nocive que la mixité sans morale, ou si l’on veut sans éducation… A mon avis, je crois que la première, quand elle est appliquée depuis l' enfance, dans le milieu familial, à l’école et jusque dans la vie sociale, contribue à rendre les hommes plus despotes, dominateurs et brutaux, et les femmes plus faibles, et rusées...

Par contre, la mixité depuis l’enfance, permet une meilleure connaissance et compréhension entre les hommes et les femmes, qui déboucheront plus tard à des rapports « sains », harmonieux et plus égalitaires entre les sexes. Ceci n’est possible qu’en s’habituant par la vie, les études et les travaux en commun pendant toute leur jeunesse.

Cette étude scientifique, est intéressante, mais par trop généralisée… Aucune règle fondamentale n'est bonne si elle ne souffre pas d'exception. Cela dépend de la
« personnalité » de chaque homme, et de chaque femme… Un homme bien dans sa peau, (pour dire «bien dans son sexe, sans refoulements,) ni problèmes personnels, ne va pas perdre le contrôle de soi, s’il se trouve devant une jolie femme, je ne le crois pas– ceci est valable pour les femmes.

Observez la société afghane, saoudienne, iranienne… je ne veux pas entrer dans les détails, mais je dirai seulement, que ce n’est pas vraiment l’idéal de l’harmonie et d’égalité entre les sexes…

Comme a dit Sénèque : «C'est d'âme qu'il faut changer, non de climat. » C’est à dire, se changer soi-même (homme et femme dans nos rapports mutuels) plutôt que d’environnement ( lieus d’ études et de travail en vase-clos masculin et féminin !)

Ceci est mon point de vue. Je trouve la mixité dérivant en promiscuité comme nous le montre la société actuelle, d' un matérialisme dégradant l' être humain, aussi néfaste à long terme, que la séparation stricte entre les sexes ( modèle intégriste islamique ou autre...)

Salam

9.Posté par Echo le 14/09/2009 08:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je préfère les femmes qui volent la tête des hommes aux hommes qui voilent la tête des femmes.

10.Posté par Néjia le 14/09/2009 09:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De la part d'une femme voilée (parlant au nom de la majorité des femmes voilées): nous avons un voile sur la tête et non pas un voile sur le cerveau! Arrêtez de véhiculer vos préjugés mensongers sur l'homme musulman et la femme soumise à l'homme. Le voile est une prescription religieuse, permettant à la femme de garder sa dignité en face de tous les hommes= les hommes parleront à son cerveau et non pas à ses seins et ses fesses.

11.Posté par Ogmios le 14/09/2009 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Néjia :
Merci pour ton intervention, le sujet est effectivement très brulant.
En effet, je ne suis pas musulman, mais je suis un père de famille blanc vivant dans ce que l'on appel une cité ou un quartier et je me suis posé la question de savoir finalement quel est le plus choquant, une gamine de 15 ans avec une jupette mis cuisse et le string qui dépasse ou une jeune fille au cheveux caché par un voile mais qui pourtant reste très élégante ?
vous aurez deviné ma conclusion.

Je ne voit aucune soumission dans les mamans voilées que je croise le matin et qui me salut naturellement vu que nos enfants sont dans la même classe. Je ne comprend donc pas la polémique sur le voile. D'autant qu'il n'y a pas si longtemps en France les femmes portaient un foulard sur la tête et la personne n'était choqué.

Et pour ma part "Echo" je ferrais plus confiance à une femme qui ne tente pas de me déstabiliser en me laissant entrevoir des partis intimes de son corps qu'a celle qui agite tous ses charmes devant moi afin d'obtenir une réponse positive à sa requette.

En occident, sous prétexte de fausse soumission de la femme on transforme nos filles en objet de désir et on leur apprend à en jouer tout en demandant aux hommes et surtout au ados (pour rester dans le sujet) d'apprendre contrôler les poussés hormonale et autre réaction mécanique créant ainsi un nombre de névrosé et de frustré hallucinant.

12.Posté par misandre le 14/09/2009 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce texte navrant autant que pitoyable prouve une fois encore que :si l’interaction avec les femmes peut altérer le fonctionnement cognitive des hommes.

inutile de prouver de prouver que décidement, le fonctionnement cognitif de ces hommes est altéré que ce soit devant les femmes ou pas.

J'ai la solution pour ces pauvres heres qu'on les burkanises qu'on les empêchent de sortir de chez eux.
Qu'on les médicamente avec des substances qui portent sur les organes incriminés.
Je ne vais pas prescrire la lobotomie ,ça c'est déja fait .


allez les gars courage votre calvaire est bientôt terminé :

http://abcnews.go.com/Health/story?id=4725121&page=1







13.Posté par Ogmios le 14/09/2009 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@misandre,
Pourrais tu éclaircir le fond de ta pensée, je suis allé voir le liens que tu as mis mais j'avoue ne pas trop faire le rapprochement.

je ne comprend pas non plus qui tu vises derrière ton discours un peu trop abrasive et radicale ne cherchant pas réellement une solution a une question qui à toute son interet.

14.Posté par redk le 14/09/2009 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La misandre, joue son rôle, le sentiment sexiste d'aversion pour les hommes en général, est que l'ont appel, la missandrie, bref c'est une phallocrate a l'envers et en jupon, mais se n'est pas la première fois qu'elle nous saoule avec ses postes nauséabond ou ont humes plus le racisme et l'Islamophobie qu'un quelconque combat pour la parité!!!

15.Posté par rayan le 14/09/2009 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Elles sont un vêtement pour vous et vous un vêtement pour elles
Quran, sourate 2 verset 187



16.Posté par dR.H0use le 16/09/2009 01:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le dernier passage (Alors les mecs.....ne tentons pas trop le diable ! ) a transformer un article scientique et coherent en edito feministe d'une auteur qui n'a trop saisi le contenu de son rapport.
"....abaissez de vos regards, laissez les femmes tranquilles et concentrez-vous sur votre travail et faites le bien" !
on dirait qu'elle a du mal a cacher sa joie face aux conclusions de ces recherches, il fallait peu etre rajouter le constat pseudo-psychanalyste que "les femmes atteignent la maturité bien avant les hommes" mdrrr

j'ai une autre lecture de ces resultats, les femmes connaissent tres bien cette faiblesse des hommes, la plethore de comportements nevrotiques qu'elles developpent en fait preuves, la majorité des patients qui ont recours à la chirurgie esthetique sont des femmes, leurs garde-robes sont un tres bon revelateur de leurs strategie avec ces hommes vulnerables, bien entendu une minorité font preuve de vraie maturité, elles n'accordent pas (ou moins) d'importance à ces faiblesses physiologiques.

en parlant de failles physiologique, 90% des hysteriques sont des femmes. pourquoi ? une femmes qui n'est regardé par les hommes est une femme qui se trouve moche, donc elle est malheureuse, le corps repond inconciemment à ce non-attrait par de l'hysterie.

les femmes qui perdent leurs temps dans l'entretien de leurs apparence n'ont pas vraiment compris qu'elles ne sont pas plus avantagées que ces hommes qui en bavent devant l'hypothese de copuler avec de beaux genes.

en parlant de reussite à l'école, j'ai fini major de promo au BAC, idem pour mes amis dans d'autres regions, tous des garçons.

on est pas obligé de choisir entre mixité totale aux ecoles ou pas de mixité du tout, on peux interdire cette mixité (comme le font beaucoup de bons colleges anglais) dans le cadre des etudes (là ou un effort intellectuel est necessaire) et l'autoriser partout ailleurs, y compris dans les activités sportives.

Nouveau commentaire :

Politique française | Société

Publicité

Brèves



Commentaires