Politique Nationale/Internationale

Certains pays arabes circonspects après la désignation d’Hillary Clinton au poste de secrétaire d’Etat



Lundi 24 Novembre 2008

Certains pays arabes circonspects après la désignation d’Hillary Clinton au poste de secrétaire d’Etat
Après des mois passés à combattre Hillary Clinton pendant les primaires démocrates, Barack Obama a offert à l'ex-Première dame le poste-clé de secrétaire d'Etat.

Après une semaine de tergiversations, les deux rivaux des primaires démocrates auraient fini par tomber d'accord : Hillary Clinton devrait être la secrétaire d'Etat de Barack Obama.


Le président élu aurait, lui, jugé préférable de faire entrer à son cabinet une figure qui a recueilli le soutien de près de 18 millions de démocrates, bien qu'il l'ait attaquée pendant la campagne pour son "erreur de jugement" sur la guerre en Irak, et son agressivité à l'égard de l'Iran.


La perspective de voir Mme Clinton, une "grande amie d'Israël", chargé de la diplomatie américaine, n'a pas réjoui de nombreux pays arabes circonspects, qui s'interrogent sur les réelles orientations de M.Obama.


Dans un éditorial, le New York Post manie le sarcasme: "Félicitations à Hillary (et Bill) Clinton, qui semblent avoir remporté l'élection présidentielle, malgré les résultats officiels du 4 novembre".


Son choix pour le poste de conseiller à la sécurité nationale serait un ancien général, James Jones, ex-commandant de l'OTAN. Celui-ci n'avait pas pris parti pendant la campagne électorale. Certains éditorialistes, comme David Ignatius, du Washington Post, ont aussi plaidé que Mme Clinton n'incarnait pas le changement dont le monde espère que M. Obama est porteur.


Le mouvement anti guerre US, et bon nombre d'Américains lassés de la politique interventioniste militariste de l'Administration Bush ont voté pour Barak Obama lui permettant d'accéder à la Maison Blanche porté par une vaste majorité.


Pourtant, son choix pour le poste clé en matière de politique étrangère a provoqué certainement une grande désillusion et prouver une nouvelle fois qu'Obama n'aspire nullement au changement.


Lors des primaires pour la nomination Démocrate, Obama et Hillary Clinton se sont précisément le plus affrontés sur ce point. Hillary Clinton - qui avait voté pour la guerre d'Irak ce que n'avait pas fait Obama - s'est opposée de manière tranchée sur toute initiative de paix qu''Obama a proposé dont un agenda pour le retrait des troupes américaines d'Irak, et des négociations directes avec ce que les US désignent comme leurs "ennemis", notamment
l'Iran.


Elle a qualifié de telles démarches de "naïves" et "dangereuses". Hillary Clinton a suggéré à la place d'un agenda de retrait d'Irak, que les troupes US restent stationnées indéfiniment au Kurdistan.


Sur le contentieux US Iran, là aussi l'écart entre les positions est grand : Hillary Clinton comme son ex Président de mari est toute acquise à la cause du régime sioniste qui pousse les Américains à attaquer l'Iran, alors que Barak Obama, a néanmoins, grande innovation politique US, envisagé des discussions directes sans condition entre Washington et Téhéran. Il est même allé plus loin en affirmant qu'il était prêt personnellement à rencontrer des Iraniens de même que des Coréens, des Venezueliens et des Cubains.


http://www2.irna.ir http://www2.irna.ir



Lundi 24 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par Blackhole le 24/11/2008 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Change we can
(But change we shall not)

Coluche a dit un jour un truc du genre:
"Si le fait d'aller voter pouvait faire changer les choses, ça ferait longtemps que ça serait interdit"

W le blanc se transforme en Barak le black
Condi la black se transforme en Hillary la blanche

Etonnant, non!



2.Posté par FARID Y le 24/11/2008 18:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les mouvements anti-guerres us qui ont voté pour obama font pitié !

obama est un sioniste aussi contrairement à l'affirmation de l'article.Il suffit de voir son discours à l'aipac et la nomination de rahm emmanuel.

3.Posté par Blackhole le 24/11/2008 19:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si Obama à pu arriver au pouvoir, c'est qu'il est dans le moule, qu'il est bien formaté....
Comment pourrait-il en être autrement dans ce monde contrôlé par ces dégénérés d'illuminati.

Il a été choisi (par l'élite, pas par le peuple évidemment) pour des raisons purement cosmétiques:
Il est jeune, il a du charisme, il est noir (métisse disent certains...) et donne de l'espoir aux gens; un mixe de Luther King et Kennedy au niveau de l'image, mais de l'image seulement.

Pour faire une comparaison très US, ce sera un peu comme dans Dallas: Le gentil Bobby (Obama) et le méchant Jr (Bush) qui en fait font les mêmes crasses mais juste de façon différente.

Obama est donc même plus dangereux que Bush car les gens vont lui faire confiance...




4.Posté par mohalefou le 24/11/2008 20:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui echape au grand public c est que ces gens font partie de la meme secte, ils se reunnissent chaque anneé au bohemian grove pour des rituels de sacrifice humain au dieu baal et plein d autres joyausetes, des orgies et j en passe et des meilleurs, que ce soit obama ou hillary ca change rien, le seul vrais pouvoire c est les gens qui controlent les finances qui l'ont, notament les rottschilds/rockfeller et les autre qui se sont enrichis en poussant l europe a la guerre et pas qu une fois >

5.Posté par Abu'Issa le 25/11/2008 02:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tt n'est q jeu, amusement, course à l'orgueil

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires