ALTER INFO

Censure de l'Internet a la RATP


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



roby.nt@hotmail.com
Vendredi 29 Février 2008

Bonjour,

Je suis agent d'exécution, je travaille a la RATP au plus bas de l'échelon, mais nous n'avons pas droit a une boite E-Mail, ni a l'accès Internet ! Une discrimination ? ...

Mais lors de mon temps de pause a midi, avec un collègues Tech qui a internet, ont vas a la recherche de l'information...

En surfant, on c'est aperçu que des sites avait du mal a s'ouvrir, ou ne s'ouvrait pas du tout ???

Ex:
http://www.voltairenet.org/fr
s'ouvre sur une page vierge grise, puis au bout de 30s-1min, l'information arrive,

http://www.alterinfo.net/
s'ouvre sur une page vierge grise, puis rien, toujours bloque après 20min, après plusieurs tentative sur plusieurs jour, toujours pas d'accès a votre site ???
...

Le site SOS reporter parle de ce problème de censure... les contacter ???
http://www.sos-reporters.net/
http://www.sos-reporters.fr/

Cette censure ne me parait pas normal, car j'estime avoir droit a l'information, de plus, si votre site est censuré, alors d'autre le sont aussi..., il semblerait que votre site web dérangent la sensibilité politique de certain haut fonctionnaire a la RATP (peut être ailleurs, SNCF, Poste, hôpital, éducation, EDF... ?)

Peut être demander a la CNIL si elle peut exiger de la RATP la liste des sites censuré ?

Surtout ne tomber pas dans l'erreur de porter plainte contre la RATP, car ce n'est pas
l'entreprise qui est en faute !!!

SVP comprenez que si besoin, vous devez plutôt porter plainte contre des hommes et des femmes, des hauts fonctionnaires a la RATP (peut être ailleurs ?) qui ont pris l'initiative et la responsabilités de vous censurer, et de cautionner cette situation.
Au besoin, demander une enquête interne, qui devrait amener a établir la chaine de responsabilité.

Faite du bruit car ces gens n'aiment pas la publicité, ils pourrient nos entreprises Privé/Public et portent atteinte a nos libertés.

Cela est d'autant plus importants qu'il y a les élections, nous voulons pouvoir vous lire lors des débat électoral, avoir d'autres avis pour nous forger la notre...

Les élus passent par la CADA si y a obstruction, la commission d'accès aux documents administratifs,
http://www.cada.fr/
35, rue Saint-Dominique
75 700 PARIS 07 SP
01 42 75 79 99
01 42 75 80 70
cada@cada.fr

Peut être voir cela avec les syndicats
ex:

La CGT
http://www.cgt-ratp.fr/
CGT-RATP - 85, rue Charlot - 75140 Paris Cedex 03
Tél. : 01.42.72.88.72 INT/58769 - Fax / 65713
Courriel : cgt-ratp@wanadoo.fr
UGICT-CGT
Tél. : 01.48.87.65.87 Intérieur : 58770
Télécopie : 01.44.78.53.57 Téléphone : 08.71.06.87.70 Email : cgt.encadrement.ratp@free.fr

L'URIF-CGT
http://www.urif.cgt.fr/
263, rue de Paris, case 455, 93514 Monteuil cedex
Tel : 01 48 18 83 92
Fax : 01 48 51 68 97
E-mail : urif@cgt.fr

Syndicat FO RATP
http://www.fo-transports.com/
67 Rue de Turbigo 75003 Paris
Tel : 01 42 72 18 96 - 01 42 72 28 78 Fax : 01 58 76 57 11
E-mail : secretariat@syndicatforatp.org

FGTE - CFDT,
47/49 avenue simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19
Tel : 01 56 41 56 00 Email : federation@fgte-cfdt.org


Mais la CNIL précise pourtant que les entreprises ne peuvent censurer le droit a l'information, sauf type pornographie ou autre... et encore vous dirons certains car ce n'est qu'une vision de société, de moral, de religion...

Il serait bon de rappeler que le travail est une forme d'entre aide entre les hommes, un rapport de confiance entre individu qui peut être lié par un contrat, pour l'obtention d'échange de service ou d'échange de compétence, le tout dédommagée par une rémunération financière et/ou en nature.

De ce fait, l'employeur ne peut porter atteinte a la liberté de l'individuel, ou faire des
reproches a ces salarier si le travail est rendu dans les temps !


Merci, bon courage a votre équipe, et longue vie aux Journaux alternatif !



Vendredi 29 Février 2008


Commentaires

1.Posté par perrin le 02/03/2008 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet article en dit long sur la dérive actuelle et les dernières tentatives de ce gouvernementscorrompuspar le pouvoir et l'argent (il n'en est qu'un exemple).
Vous pouvez êtres sur que ceux qui utilisent de telles pratiques ne peuvent le faire que parce qu'ils se sentent soutenus et essayent par tous les moyens de sauvegarder leurs privilèges.
C'est en croisant de multiples informations de ce genre que l'on peut comprendre les mouvements de fond qui se préparent.
Mouvements qui sont avant tout spirituels, correspondant à une ouverture de conscience que l'homme n'est pas seulement un corps physique, mais aussi un esprit bâti sur des valeurs de liberté, de solidarité, de fraternité.
Dernier terme que le gouvernement actuel voudrait faire disparaitre du fronton de nos mairies et de nos coeurs.


2.Posté par sapin le 03/03/2008 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'ai bien rigole en lisant le mot de ce pauvre agent de la ratp qui peux pas surfer sur le net je prends souvent le metro je trouve globalement le service deplorable alors au lieu de vouloir s'amuser a surfer occupez vous des clients et surfez une fois votre boulot fini.... chez vous

bonne semaine

3.Posté par redk le 03/03/2008 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sapin tu a une réaction bien sarkozyste en chargent cette agent de tous tes maux, et des propblémes de la ratp, comme si a sa pause de midi (comme il le précise) il ne peu etre libre de suivre l'information, en quoi se travailleur n'aurais pas le doit de faire se qu'il a envie de sons temps libre? ne mélange pas tout.

4.Posté par Tolesna le 03/03/2008 22:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais la CNIL précise pourtant que les entreprises ne peuvent censurer le droit a l'information

Je ne suis pas sûr de comprendre ce message : cela revient-il à dire qu'une entreprise se doit de permettre l'accès à l'information pour tous ses salariés / agents? Alors à quand des télés, des radios et des abonnements à tous les types de journaux et magazines d'information dans tous les bureaux ou stations de métro pour ses agents? Que l'on veuille s'informer pendant ses heures de pause est une très bonne chose... mais pourquoi le faire sur le réseau informatique de son employeur? J'en étais resté (naïvement) à ce que l'accès Internet d'une entreprise ait un usage professionnel.

Par ailleurs pourquoi cette agent RATP donne toutes les adresses, contacts et procédures pour porter plainte... ne pourait-elle pas se plaindre (peut-être légitiment?) directement auprès des services informatiques ou ressources humaines de son entreprise sans rentrer dans une guerilla personnelle?

5.Posté par Anonyme le 19/06/2008 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Juste pour info, le site www.voltairenet.org n'est pas censuré qu'a la RATP, mais partout en France..


6.Posté par erpilu le 19/06/2008 11:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vis en Hongrie et je ne peux plus me connecter au réseau voltaire depuis plusieurs jours.
Je ne crois pas qu'il y ait une censure européenne....ou peut-etre l'hébergeur?

J'avoue ne pas etre un spécialiste de ces questions. Comment pourrait-on bloquer un site sur toute l'europe?

Si quelqu'un sait....

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires