VIDEOS

Casseurs et pilleurs à Lyon le 19 octobre 2010



Web-journal.fr
Mardi 19 Octobre 2010



Mardi 19 Octobre 2010


Commentaires

1.Posté par redk le 19/10/2010 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Holala, ils ont piquées tous les sacs, holala regarde ya plus de sacs..., les commentaires trop bien, c'est vrais que c'est pas malin les jeunes, une boutique de sacs a mains et un magasin de jeux vidéo, vos collègues flics sont plus judicieux, ils s'attaquent a des banques eux!!

2.Posté par Intelecterroriste le 19/10/2010 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MDR ton commentaire!

C'est vrai que la méthode diffère légèrement de celle employée dans la vidéo de Paris où un mec bien blanc, la trentaine, s'acharne comme un blaireau sur une vitrine avec un mongole qui arrive pied devant et qui fait le débile avec son tonfa...

Ca c'est des p'tits pilleurs, avec commentaires de petites saucisses de Lyon qu'on croise tous les jours! L'autre vidéo, elle flaire la flicaille à plein nez!

Pratique pour justifier un durcissement des méthodes des "Cerveaux Rétrécis Systématiquement"!

M'enfin que veux tu, quand tu veux salir un mouvement, tu laisses faire les p'tites frappes comme ces crevards. T'auras remarqué que les flics ne s'emmerdent pas à courir trop vite après les pilleurs....

Amicalement

3.Posté par le_tout_puissant le 20/10/2010 01:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette jeunesse démontre la victoire éclatante du système qui a réussi à créer des zombies dont les seuls aspirations dans la vie sont "la maille, les tassepés, une grosse vardine". Ils ne se révoltent pas contre le système mais au contraire ils ne demandent qu'une chose: intégrer ce système décadent. Une fois que ces jeunes "réussissent" dans la vie ils deviennent ce qu'on appelle des "collabeurs" à l'image d'un Djamel Debbouzze, Ils vendent leur âmes contre une Ferrari et une pétasse et vont en pélerinage au mur des lamentations...

Loin de rejeter ce système corrompu cette jeunesse dévoyée aspire de toute son âme corrompue par le Mal de s'y intégrer. Voilà pourquoi manifestations, grèves et émeute ne permettent pas de bouleverser fondamentalement le système. Les aspirations des uns et des autres, aussi bien travailleurs, smicards, chômeurs que petites frappes désoeuvrées des cités, ne s'adressent pas aux racines du mal. Les revendications sont toujours à côté de la plaque soit parce par ignorance de la réalité profonde du système, soit parce que les masses zombifiées n'ont pas d'autres aspirations que de faire partie de ce système plutôt que de la changer.

Tout ces gens demandent-ils l'abolition de la loi Giscard-Pompidou afin que la France se libère de son aliénation aux banksters? Non! Exigent-ils la fin du diktat de la grande distribution et des industries pharmaco-chimiques? Non! Tout ce qu'ils demandent ce sont de misérables mesurettes tel qu'une augmentation du smic comme ça ils pourront s'acheter un Ipad ou une télé grand écran pour Noël ou l'Aïd,..ils quémandent tel des mendiants plus d'allocations diverses....mais après tout que peut on espérer d'un peuple spirituellement et intellectuellement mort?


4.Posté par le_tout_puissant le 20/10/2010 01:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout ceci est le fruit d'une mise en scène avec la complicité des divers syndicats de ce pays que nous savons à la botte de l'oligarchie politico-économique. L'objectif de ces troubles est de désamorcer les tensions sociales afin de se prémunir d'une véritable insurrection spontanée qui elle serait incontrôlable contrairement à ces grèves bidons actuelles. Après quelques semaines de grèves, de manifs stériles, de brûlages de voitures et de divers bâtiments de-ci et de-là tout le monde fatigué rentrera gentiment à la maison et cela sera reparti pour un tour! Cette stratégie de désamorçage des tensions est l'un des rôles des syndicats corrompus dans nos sociétés; provoquer artificiellement une mini explosion sociale afin d'éviter une grosse explosion spontanée difficilement contrôlable. Le système de l'autocuiseur dont on laisse s'échapper un peu de vapeur afin de maintenir un niveau de pression en dessous du seuil d'explosion. Si nécessaire le gouvernement fera une concession sur la retraite et tout rentrera dans l'ordre!

Nous pouvons être sûr que cette affaire va finir de cette manière:
Scénario 1: le gouvernement ne cède pas, les grévistes et manifestants finiront par se lasser à hurler comme des possédés et à casser des vitrine, rentrerons à la maison et cela sera reparti pour un tour.
Scénario 2: les grèvistes et manifestants se montrent plus coriaces que prévu. Le gouvernement les laisse s'énerver 2 ou 3 semaines pour ensuite faire l'annonce fracassante "Vous avez gagnez! nous annulons notre réforme sur les retraites". Les masses crieront à la victoire, chanterons les louanges de la démocratie et cela sera reparti pour un tour!
En d'autres termes quelque soit les scénarios rien de fondamental n'aura changé dans ce pays. L'oligarchie financière régnera toujours. Les multinationales continueront leur habituel lobbying...et les masses continueront leur lente descente aux enfers...cela fait déjà plusieurs décennies que ce scénario se répète inlassablement!

Rappelez-vous les années Thatcher! Les mesures économique adoptées par la vieille sorcière avaient suscité des manifestations colossales. Des émeutes d'une envergures et intensité rarement vues avaient secouées la Grande-Bretagne. Or où en sommes nous aujourd'hui? L'oligarchie mondialiste a continué son petit bonhomme de chemin, ce pays est littéralement à l'état de ruine économique, culturel et spirituel.

Grèves et manifs n'ont jamais permis de changer fondamentalement les politiques des pays. En effet en général les revendications sont à côté de la plaque, ne s'adressent pas aux racines des maux mais demandent des mesurettes qui ne sont rien de plus qu'un emplâtre sur une jambe de bois. S'attaquer aux symptômes plutôt qu'à l'origine du mal n'a jamais permis de guérir qui que ce soit. On soulage éventuellement les symptômes laissant croire à une amélioration alors que dans les faits la maladie est toujours présente.
La seule solution pour un changement réel et profond de nos sociétés ne peut se faire qu'à condition que les gens comprennent où se situent le mal et modifient leur comportement et habitudes de vie afin de ne pas entretenir ce système corrompu. Ne perdons pas de vue que simples modifications de nos habitudes de vie peuvent mener le système à l'effondrement. Nous sommes les complices de notre asservissement par lâcheté, ignorance...imaginons instant qu'une simple petite majorité des gens adhèrent à des principes comme refus total de contracter un crédit à la consommation, boycott total des fast-food, de la presse, de la télé, des grandes marques...refus de faire ses courses dans les supermarchés en allant directement chez les petits producteurs. Ne jamais acheter de voitures neuves mais uniquement de l'occasion si la possession d'une véhicule motorisé est nécessaire. Ces mesures semblent dérisoires et pourtant peuvent mettre en péril le système. Banksters, grande distribution, assurances...toute cette racaille ne doit sa prospérité qu'en raison de la complicité des masses!

5.Posté par Web-journal.fr le 20/10/2010 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je souhaite dire que cette vidéo a été censurée sur Youtube.
Voici le lien pour la visualiser.

Cordialement Web-journal.fr

http://www.ubest1.com/user/Journal/video/23884

6.Posté par interoflife le 20/10/2010 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ redk : Je suis entièrement d'accord avec toi !! Ou sont passer les John Dillinger, les bonnie and clie, ... haaa le crime organisé n'est plus ce qu'il était :(

7.Posté par soltanie le 20/10/2010 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la police est utilisée pour commettre des actes de violences pour augmenter le niveau d'insecurité est faire peur a la population. Le pouvoir politique chancelant a besoin de cet echapatoire. C'est selon le cas de figure ,ce sont des policiers qui donnent des fausses alertes a la bombe ,comme a Lourdes a la tour Eiffel ,dans les aeroports , ect....ect....,c'est aussi des mercenaires qui ont realisés le kidnapping des techniciens francais au Niger. Dans les manifs de contestations , c'est des groupes de jeunes policiers qui se chargent de faire tout le contraire de ce que veulent les manifestants.La casse et le sacage des vitrines sera a la une des journaux et du journal telévisé .On parlera plus de casse que du vrai probleme qui a mis 3 millions de personnes dans la rue. Ainsi le pouvoir gagne toujours et se donne l'occasion d' incriminer et de culpabiliser les syndicats. C'est pour çà qu'il faut comprendre une chose a savoir qu'un pouvoir bourgeois et fascho ne comprendra que si en face de lui il y a une resistence determinée a l'abattre. C'est le prix a payer surtout que l' on sait que derriére tout çà se cache des assurances privées qui vont faire main basse sur les cotisations des retraites

8.Posté par AS le 20/10/2010 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les flics ont recu l'ordre de faire plus banlieusards, vole a la tire, sac a main, ca c'est le commun des mortels qui le connait partout dans le monde, c'est le quotidien... faut faire le lien avec ces islamo-bamboulas des banlieues dixit les crevards de flics journaleux du figaro... ils repondent par medias interposes les lopettes de l'interieur... parce qu'ils ont peur que les greves ne finissent en contestation anti-sarkozy.... ce qui arrivera surement d'ici a decembre...

9.Posté par AS le 20/10/2010 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

video censurée... ah lala... sarkozy t'es moche !

10.Posté par Intellecterroriste le 20/10/2010 17:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toutes façons faut pas rêver, leur seule aspiration s'il y a durcissement du mouvement de contestation c'est l'état d'exception, et l'interdiction de se rassembler pour raisons de sécurité. Emballez c'est pesé!

Parce qu'une contestation anti Sarkozy à la rigueur... La marionnette élyséenne se remplacera facilement! Ce qu'ils craignent, et là je parle de la DCRI, donc des entreprises privées qu'il y a derrière, c'est que la populace rejette en bloc le système politique actuel et demande une remise à plat pure et simple de ce système!

C'est pas en élisant une autre personne qu'on foutra en l'air la corruption aujourd'hui institutionnalisée! Comme le dit le tout puissant, ce qu'ils redoutent par dessus tout, c'est une explosion spontanée de la plèbe, et de voir les émeutes non plus contenues aux quartiers "chauds", mais péter en plein centre ville! Parce que là, les politiques seraient sur la sellette. Et les fachos ravis de proposer de faire descendre l'armée dans les rues, et les p'tits bourgeois d'acquiescer le plus benoitement du monde...

Beau bordel en perspective!

11.Posté par AS le 20/10/2010 23:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on y est pas encore... faut expliquer aux gens que les interets c'est du vol organisé... de l'esclavagisme moderne... apres tue les banque et le systeme crevera sans tirer une balle, ni bruler une seule voiture

12.Posté par le_tout_puissant le 21/10/2010 01:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

intelecterroriste,

A vrai dire la stratégie consistant à encourager les petites frappes à piller voire à faire passer des flics en civil pour des casseurs est à mon avis superflu. En effet grèves et manifs ce ne sert à rien, c'est du brassage de vent. L'oligarchie peut supporter sans peine 2 ou 3 semaines de grève en revanche le travailleurs lambda ayant des factures à payer et des emprunts à rembouser ne peut guère se permettent de faire grève indéfiniment. Le passé l'a toujours démontré. Lors de troubles de ce genre l'Etat à juste à attendre patiemment que cela se calme tout seul.
Sans une stratégie de lutte efficace tout mouvement de contestation est voué à l'échec. Comment le système peut il changer alors que ses fondements reposent sur notre mode de vie? Pour caricaturer mes propos l'attitudes des grévistes et manifestants est comme celle d'un alcoolique qui vocifèrent que l'alcool c'est pas bien. Son alcoolisme sera-t-il résolu par des vociférations anti-alcool? Non! La première qu'il a à faire c'est fermer sa gueule et de cessaire de boire de l'alcool!

13.Posté par Intellecterroriste le 21/10/2010 09:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ le tout puissant

Là dessus je suis entièrement d'accord avec toi, même si pour moi, le problème ne réside pas tant dans le pouvoir que dans sa spoliation par des joueurs professionnels des chaises musicales, qui alternent entre rôle de pouvoir public, puis privé, et ainsi de suite.

Pour ce qui est des mouvements de contestation, le passé montre aussi qu'il existe des manières de s'organiser pour qu'un grève massive puisse mettre à mal l'assise d'un état. On l'a vu par le passé avec les immenses grèves de mineurs, qui cotisaient tous les mois à une caisse, afin qu'en cas de durcissement d'un conflit, il existe un pécule pour nourrir les familles. Evidemment, cette caisse ayant un fond, le conflit avait une limite!

Aujourd'hui, des grands groupes de ce type n'existent plus, les travailleurs sont morcelés secteurs par secteurs, et n'ont plus vraiment de conscience commune, difficile alors de polariser une lutte.

Mon avis, c'est qu'on ne peut pas demander à une population prisonnière de ses propres habitudes d'en changer radicalement. Ce changement de mode de vie doit venir d'en haut, et se faire pas à pas, le peuple n'acceptant que très rarement des changements importants.

Pour ce qui est de l'essoufflement, c'est une stratégie éprouvée, exactement l'image de la cocotte minute que tu rappelais. D'ailleurs Howard Zinn, dans son "Histoire Populaire des EU de 1492 à nos jours" montre avec nombre de détails rayés des pages classiques, comment les syndicats, la plupart du temps complètement détachés de la base, finissent par ne servir que le patronat, que ce soit par la corruption ou le laxisme.

Mais il y a une constante là derrière, c'est que quand les gens s'épuisent à patienter sagement tels des enfants, et que les appels au calme des syndicats n'ont conduit qu'à se faire enfler la base, celle ci s'enflamme et se passe sans problème des syndicats. Ou en crée de plus actifs et virulents. Rares sont les salariés qui comprennent cette inertie dans les rapports sociaux. Eux voient tout à leur échelle, c'est à dire au mois ou à l'année, et quoi de plus normal!? Alors que la réalité sociale elle, s'inscrit dans des cycles d'un demi siècle à un siècle, et ça, c'est difficile à palper!


De toutes façons, le principal défaut des grèves à l'heure actuelle, reste le manque de communication. UPS aux USA a voulu un jour employer des contrats précaires en CDd, si je ne dis pas de bêtises en gardant les salaires les plus bas possibles. Les salariés d'UPS ont démarché pendant des semaines les clients, en expliquant calmement ce qui se passait au sein de l'entreprise. Quand ils se sont mis en grève générale et durable, et que le patronat est venu claironner ô combien ses salariés étaient d'affreux communistes, les clients informés sont montés au créneau et la direction n'a eu d'autre choix que de plier en courbant l'échine. L'autre stratégie, c'est la grève décalée. Chaque secteur d'activité luttant pour le secteur d'à côté; ce qui suppose tout de même une conscience politique qui s'est faite rare.

Amicalement

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires