MONDE

Campagne de signatures pour la libération de A. Pathistan -Chiapas-


Depuis plus de 11 ans, l´activiste indigene Alberto Pathistan est emprisonné et victime de mauvais traitements au Chiapas, Mexique.


espoir chiapas
Mardi 7 Septembre 2010

Campagne de signatures pour la libération de A. Pathistan -Chiapas-
QUI EST ALBERTO?

Alberto est un membre de "l´autre Campagne" de l´ezln, c´est un activiste
indigéne tzotzil.

POURQUOI EST-IL EN PRISON?

Il a été détenu en 2000 et sanctionné de 60 années de prison pour un
délit qu´il n´a pas commis. Il a été accusé d´une embuscade contre la
police en 1998 a laquelle il n´a pourtant pas participé. Cela fait 11 ans
qu´il est en prison, comme unique accusé d´un massacre de policiers dans la
municipalité del Bosque. Les accusations contre sa personne ont été portées
par le président municipal du parti du PRI, qui avait orchestré contre Alberto
une vengeance politique, comme cela a été démontré,avec le soutien du
gouvernement de l´Etat du Chiapas. Les vrai coupables de l´embuscade
criminelle n´ont jamais éte ni recherchés ni punis.Peu de temps apres
l´armée a démantelé violemment la municipalité autonome zapatiste de San
Jean de la Liberté avec des morts zapatistes et non zapatistes.

ALBERTO: ACTIVISTE MILITANT

Au cours des années, Patishtán est devenu un symbole, défenseur et porte
parole des prisonniers injustemment emprisonnés, et surtout grace a la greve de
la faim des prisonniers politiques du Chiapas, en 2007, convoquée par La Voz
Del Amate, organisme adhérent a la sixieme déclaration de la foret Lacandon,
l´autre campagne, de EZLN.

Ce mouvement qui dura plus de 40 jours dans certaines prisons, une
cinquantaine de prisonniers de l´autre campagne, de l´EZLN, et de groupes
catholiques proche du diocése de San Cristobal de Las Casas, sont sortis libres
des prisons. Seul Patishtán est resté en prison avec pour argument, que son
cas est au niveau fédéral, et que sa libération ne dépend pas du
gouvernement du Chiapas

Au moment de son emprisonnement en 2000, Patishtán était un maitre bilingue
respecté, mais travaillant sur la defense des droits des maitres indigenes dans
leur zone.

Aujourd´hui Alberto est donc devenu défenseur des droits des prisonniers.
Aujourd´hui et a plusieurs reprises, différents organismes de droits de
l´homme se sont vus refuser une visite par le directeur de l´hopital alors
qu´ils avaient une autorisation formelle.

SOLIDARITE:

Depuis la france, nous manifestons notre respect et notre solidarité et nous
exigeons son immédiate libération.

Pour cela une campagne de signature pour sa libération a été mise en place
par divers collectifs et centre de Droit de l´Homme, merci de nous envoyer vos
nom, prenom, ville a:

redcontralarepresion@gmail.com
karakolaglobal@yahoo.com
espoirchiapas@hotmail.fr

Plus d´infos:
http://espoirchiapas.com/Action%20urgente.html

"Dire la vérité et défendre le droit du prochain et de toute demande
social, au Mexique et ses états, continue d´être un délit, bien que les
autorités institutionnelle se fassent et se défassent des lois pour leur
propre bénéfices et jouissent d´une liberté. Cependant, les analphabètes,
les dépourvus, les monolingues de langue indigène continuent d´être des
victimes et de surpeupler les prisons du Mexique et leurs entités a cause de
toute cette injustice, et après avoir été condamné pour de nombreuses
années, ils sont obligés de réaliser leur peine d´un lieu a un autre,
arbitrairement".A.Pathistán


Mardi 7 Septembre 2010


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires