Société

CULTURE DE FAÇADE ET RUPTURES MULTIPLES


Je lis sur le site change.org de ces jours-ci : « Après plus de 50.000 signatures, de nombreux articles de presse et un rendez-vous avec les autorités sanitaires, Christelle vient d'obtenir gain de cause : la ministre de la Santé Agnès Buzyn a pris un arrêté pour ajouter dès maintenant la codéine sur la liste des médicaments délivrés sur ordonnance uniquement ! »


saidab
Vendredi 14 Juillet 2017

Devoir de conséquance de la part de nos politiques

Quel que soit l’expérience de Christelle, posons-nous une question : pourquoi faut-il qu’un citoyen vive un drame et qu’il mobilise l’opinion sur les réseaux sociaux pour que la Ministre prenne une telle décision ; dans l’urgence ?

Quelques questions à ce sujet. Des questions de nature strictement objective (et désintéressée !!), qui n'expriment en aucune façon un sentiment personnel à l'encontre de personne :
- la ministre ne savait pas que la codéine avait cet effet, une ignorance difficile à concevoir de la part d’un ministre de la santé.
- elle ne savait pas que la codéine était vendue sans ordonnance, ignorance ...
- elle n’a jamais entendu parler de l’usage fait par les adolescents de cette drogue, ignorance ...
- elle n’avait pas envisagé l’ampleur des réactions à l’information diffusée sur les réseaux sociaux, ignorance ...
- elle n’avait pas d’arguments prêts pour contrer les arguments soutenus par les signataires …
- elle a été particulièrement sensible à l’histoire de Christelle …
- elle nous tend une carotte ...

Cela fait beaucoup d’ignorance de la part d’une personne chargée de la santé publique. Qui en outre ne doit pas agir en fonction de sa sensibilité mais des besoins de ses concitoyens.

Va-t-il falloir compter sur les sites de pétitions pour l'exercice de la démocratie ? Pour obtenir de nos politiques qu’ils assument leurs responsabilités politiques en règle générale ; en matière de santé en particulier ?

Questions subséquentes :
Pourquoi faut-il recourir à une plate-forme de pétition internationale pour qu’un ministre en France réagisse dans le sens attribué fonctionnellement à sa fonction : la protection du/des citoyen/s ?

Va-t-il falloir en faire autant avec tous les sujets qui nous concernent et auxquels nos politiques font la sourde oreille ?

Réjouissons-nous cependant et de l’initiative d’une personne en particulier et du soutien des internautes et évidemment de la décision de la ministre. Espérons que nos représentants vont se réveiller d’une léthargie de quelques dizaines d’années, et qu’ils vont se montrer attentifs aux sujets qui ébranlent notre confiance et notre qualité de vie. Nous serions tous tellement plus apaisés. Mieux disposés. En meilleur santé notamment mentale.

Pour conclure : Madame la Ministre, peut-être pouvez-vous prendre une décision aussi sage, sans plus tarder, concernant les 11 vaccins dont tout le monde ne veut pas pour ses enfants. Peut-être vous non plus … Il me semble d’ailleurs que la liberté de se soigner ou pas est un droit constitutionnel ; ainsi que celui de transmettre à ses enfants ce en quoi on croit. Evidemment sous l'œil bienveillant et des responsables qui devront tout de même se montrer vigilants à ce que ne soit pas transmis ce qui nuit ; ce qui trompe ...


Vendredi 14 Juillet 2017


Nouveau commentaire :

Politique française | Société

Publicité

Brèves



Commentaires