ALTER INFO

CRISE SYSTÉMIQUE DU SYSTÈME FINANCIER : INQUIÉTUDES CHEZ LES « INSIDERS »


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes


CRISE SYSTÉMIQUE DU SYSTÈME FINANCIER : INQUIÉTUDES CHEZ LES « INSIDERS »


Selon un article d’Ambrose Evans-Pritchard paru dans le Daily Telegraph du 7 décembre, le ministre américain des Finances Hank Paulson a réactivé l’équipe de gestion de crise à Washington chargée d’étudier le « risque systémique d’une fonte financière ». Il mentionne un article paru dans l’American Weekly Standard du 27 novembre, précisant que cette équipe, baptisée « équipe de protection contre les plongeons », est composée de plusieurs hauts conseillers de Goldman Sachs que Paulson, l’ancien PDG de cette banque, avait amenés avec lui au ministère afin de se créer une certaine indépendance vis-à-vis de la bureaucratie en place.


Mercredi 13 Décembre 2006

  CRISE SYSTÉMIQUE DU SYSTÈME FINANCIER : INQUIÉTUDES CHEZ LES « INSIDERS »
Ce qui inquiète plus particulièrement M. Paulson, d’après Evans-Pritchard, ce sont les 8000 hedge funds non régulés, qui brassent 1300 milliards de dollars de capitaux et ont un encours total de dérivés de crédit de 370 000 milliards. En outre, il est préoccupé par la chute du dollar : l’article cite le « gourou des devises » de la HSBC (Hongshang Banking Corporation), David Bloom, qui estime que les Etats-Unis ont besoin de 1000 milliards de dollars par an rien que pour maintenir leur déficit à son niveau actuel. Or, depuis quelque temps, justement, ces capitaux n’affluent plus aux Etats-Unis mais font le chemin inverse. Bloom estime que la crise globale cette fois-ci, avec la chute du dollar, frappera le « cœur du système », écrasant l’« aorte du capitalisme ». Pour aggraver le tout, les prix moyens de logement aux Etats-Unis ont chuté de 244 000 à 221 000 en novembre, faisant craindre un « coup au corps » pour l’économie américaine.

Evans-Pritchard constate aussi que les opérations boursières réalisées par des chefs d’entreprise initiés des deux côtés de l’Atlantique a atteint un niveau record en vingt ans, bien que cette activité soit illégale. Le pourcentage de ventes par rapport aux achats atteint la proportion spectaculaire de 60 pour 1.

La bulle des fonds privés est également source d’inquiétude. Suite aux avertissements lancés par la Banque d’Angleterre, la Bundesbank s’intéresse au problème. Le 28 novembre à Francfort, le chef de la banque centrale allemande, Edgar Meister, a présenté son Rapport sur la stabilité financière pour 2006. Il y remarque que les « banques se heurtent de plus en plus à des participants non régulés du marché financier. Les hedge funds pourraient être la source d’une perturbation systémique, en particulier ces fonds pris comme un groupe. » Cependant, des fonds individuels pourraient aussi déclencher des perturbations. Il se montre plus particulièrement inquiet des fonds de placement privés qui, pour financer des acquisitions par effet de levier, s’endettent très lourdement, avant de reporter cette dette à la charge de l’entreprise acquise

http://www.solidariteetprogres.org http://www.solidariteetprogres.org



Mercredi 13 Décembre 2006

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires