MONDE

COMPLICITÉ ?


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 23 Août 2018 - 19:30 LA LETTRE DU PAPE AU PEUPLE DE DIEU

Samedi 18 Août 2018 - 21:00 Le Complot se dessine !



Zeinab Abdelaziz
Lundi 3 Septembre 2018

COMPLICITÉ ?


La Complicité désigne : la participation à un délit ou à un crime, une aide apportée à celui qui commet le délit, c’est-à-dire une entente criminelle ; Être accusé de complicité, d’entente secrète ou tacite entre deux ou plusieurs personnes ; Ou encore : Aide secrète apportée à quelqu'un dans l'accomplissement d'une connivence. Et quel que soit le sens, c’est une participation criminelle, frauduleuse et déloyale entre deux ou plusieurs personnes. Et lorsque cette accusation vise le pape, celui-ci doit perdre sa raison d’être. Elle doit lui être arrachée.

Nul n’ignore, de nos jours, le tourbillon scandaleux qui a failli emporter l’Institution Vaticane et ceux qui l’abritent, hélas. Cet « hélas » est là pour préciser que ce tourbillon devait emporter toute cette clique malhonnête si le cercle de la complicité n’était beaucoup plus grand et beaucoup plus puissant, pour aller couvrir le sommet ou la tête pensante de cette bande.

Lorsqu’un ancien nonce aux États-Unis porte de graves accusations contre le pape, celui-ci n’a pas le droit de s’esquiver ou de juger inutile de commenter les accusations de Mgr Vigano en disant : « Je ne dirai pas un mot là-dessus », ou d’essayer de balayer le sujet, comme si de rien n’était, en parlant des déchets en plastique qui couvrent les Océans !

Dans ce texte de 11 pages, qui traite de la sordide affaire McCarrick (ancien archevêque de Washington et prédateur sexuel), ainsi que du lobby gay dans l’Église, Mgr Vigano vise clairement le pape et lui demande très poliment de présenter sa démission, lui et ses collaborateurs, car ils étaient au courant des agissements du cardinal Theodore McCarrick et ils les ont couverts. Bien plus, Mgr Vigano dénonce la présence bien installée d’un « Lobby homosexuel » au Vatican.

Au fond ce n’est pas seulement un lobby homosexuel, mais de lobbys de fraudes financières qui couvrent la Banque de l’IOR, de blanchiment d’argent, de la banque Ambrosiano, du meurtre sous le pont en Angleterre, de trafic d’organes, de mafia, d’armements, la liste est bien longue mais ce qui est vraiment intrigant c’est ce silence de plomb qui couvre le Vatican.

Si c’est la première fois qu’un prélat demande la démission du pape, la demande devait être couronnée par sa réalisation sur le champ, car Mgr Vigano dit que François « a continué à couvrir McCarrick », non seulement il « n’a pas pris en compte les sanctions que le pape Benoît lui avait infligées » mais a également fait de McCarrick « son conseiller de confiance » qui l’a aidé à nommer un certain nombre d’évêques des États-Unis, y compris les cardinaux Blase Cupich de Chicago et Joseph Tobin de Newark. De même, il implique également les cardinaux Sodano, Bertone et Parolin dans le camouflage de la vérité et insiste sur le fait que plusieurs autres cardinaux et évêques étaient au courant, y compris le cardinal Donald Wuerl, successeur de McCarrick comme archevêque de Washington.

Lorsque la corruption atteint le sommet de la hiérarchie de l’Eglise et ses criminels, c’est peu dire de demander la démission des scélérats : Ils devaient être détrônés à l’unanimité, si jamais les adeptes avaient leur mot à dire ! Car le pape savait tout et n’a rien fait contre les abus sexuels.

Bien plus, les commentaires du pape ne sont point à son honneur, à ne citer que cet évêque du Vatican qui se confesse : “Les hauts fonctionnaires catholiques sont payés par George Soros”. A quoi il faut ajouter : En juillet, le pape François a dit au journal italien La Repubblica que les États-Unis d’Amérique ont “une vision déformée du monde” et que les Américains doivent être gouvernés par un gouvernement mondial, le plus tôt possible, “pour leur propre bien”. Cela démontre jusqu’où s’étendent les ramifications du NOM et à quel point ce pape lui est intimement lié…

Bien plus, François voulait donner un appartement à l’ignoble Mgr Capozzi, secrétaire de Coccopalmério, un drôle de coco aussi qui, en 2014, avait parlé des « éléments positifs » des relations homosexuelles. Et surtout, Capozzi est celui qui avait organisé dans le bâtiment de gauche accolé à la basilique Saint Pierre de Rome, une orgie homosexuelle de drogués ; lui-même était « shooté » et dans un état tel que la police l’avait fait hospitaliser. Donner à Capozzi un appartement au Vatican, à un adjoint de Müller, montre la duplicité et la complicité du pape avec les homosexuels.

Déjà en 2013, le père Oko, un prêtre polonais, avait dénoncé en vain, après de très longues enquêtes, ce véritable cheval de Troie qu’étaient les réseaux homosexuels parmi les prêtres et les séminaristes : une maffia clandestine profitant des structures, des lobbys et de la loi du silence.

Il est vrai que l’Histoire des papes et de toute cette criminelle Institution n’est point à l’honneur de qui que ce soit, et prouve qu’elle est à abattre. La clique actuelle n’est point unique dans cet édifice :

Plusieurs papes de l’Église catholique romaine auraient eu des activités sexuelles avant ou après leur élection au pontificat, et d'autres étaient formellement mariés. Sur les 266 papes, plusieurs auraient eu des activités sexuelles, et quelques-uns d'entre eux ont même eu des enfants illégitimes. Certains furent décrits comme ayant eu des relations homosexuelles ou incestueuses : Jules II (1503-1513) eut trois filles illégitimes ; Paul III (1534-1549) eut quatre enfants illégitimes (trois fils et une fille) avec sa maîtresse Silvia Ruffini ; Grégoire XIII (1572-1585) reçut la tonsure ecclésiastique à Bologne en juin 1539, mais eut peu après une relation amoureuse avec Maddalena Fulchini. Un fils, Giacomo Boncompagni, naquit de cette union en 1548, soit neuf ans après son ordination sacerdotale ; Serge III (904–911) était le père du pape Jean XI (931-936) ; Jean X (914–928) eut une liaison amoureuse avec l'aristocrate romaine Théodora Ire ; Jean XII (955-963) fut accusé de luxure et d'inceste ; Alexandre VI (1492-1503) eut une longue relation amoureuse avec Vannozza Cattanei alors qu'il était prêtre. Membre de la famille Borgia, il eut quatre enfants avec elle…

Des relations homosexuelles ? : Paul II (1464–1471) mourût en pleine débauche avec des hommes; Sixte IV (1471–1484) aurait été connu pour être un pédéraste, il aimait les jeunes garçons et les sodomites, accordait des largesses et nommait des évêques en échange de faveurs sexuelles ; Jules II (1503-1513), en plus d'avoir eu trois filles illégitimes alors qu'il était évêque, il fut également accusé d'homosexualité et le Cinquième concile du Latran (1511), l'accusa d'être « un sodomite couvert de tares honteuses » ; Léon X (1513–1521) était également homosexuel, qu'il s'adonnait avec excès, et chaque jour de manière de plus en plus honteuse, à ce type de plaisirs, avait des vices contre nature ; Jules III (1550–1555) aurait eu une longue relation amoureuse avec le cardinal Innocenzo Ciocchi del Monte. L'ambassadeur de Venise rapporta que ce dernier partageait le lit du pape… Dans le livre de Nigel Cawthorne « La Vie sexuelle des papes, la chronique scandaleuse du Vatican », (Evergreen), on peut lire d’inimaginables atrocités sur les 200 pages nauséabondes du livre.

Et quelques dates pour précision :
En 1545-1563, le Concile de Trente établit que le célibat et la virginité sont supérieurs au mariage !
En 1869, Premier Concile du Vatican : définition du dogme de l'infaillibilité du Pape !!
Juillet 1993, Déclarations du Pape Jean-Paul II : « Le célibat n'est pas essentiel au sacerdoce ; il ne fut pas promulgué comme une loi par Jésus Christ ». C’est-à-dire ce n’est point un dogme divin, mais une invention humaine, terrestre, entre papes et conciles, comme tous les dogmes de cette Eglise. Le célibat n’a été imposé que pour préserver l’argent du Vatican et empêcher sa fuite à l’état civil, vers la femme ou les héritiers d’un prêtre à son décès.

Il est étrange de noter que tous les articles concernant ce scandale actuel, ne citent que le rapport du comité des Etats-Unis, la lettre de Mgr Vigano, et les quelques milliers de victimes abusées et moralement détruites. Pourquoi personne ne va plus loin pour citer tous les procès et les accusations qui eurent lieu le long des siècles passés, qui font monter le chiffre des victimes abusées à quelque innombrables millions, ou les quelques milliards de dollars de compensations versées aux victimes ? Toutes ces vies Humaines n’ont-ils pas le droit à une réhabilitation Juste, Honnête, et de voir cet édifice de corruption détruits jusqu’à la dernière pierre ?

La protection des victimes à venir ne se fera qu’à ce prix.

Les adeptes de cet édifice Maudit auront-ils le courage de défendre l’avenir de leurs enfants ??

Zeinab Abdelaziz
Le 2 septembre 2018



Lundi 3 Septembre 2018


Commentaires

1.Posté par YYY le 03/09/2018 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Malheureusement tout va de pis en pis. Les gens sont soit aveugles, soit hypnotisés, soit ???
https://www.youtube.com/watch?v=iiBNLX9pC2A
...et rien ne sera fait comme depuis des siècles et le pire attends leurs enfants:
« La Déclaration des droits sexuels » de la Fédération Internationale du Planning Familial: une abomination!
https://lesmoutonsenrages.fr/2016/09/19/la-declaration-des-droits-sexuels-de-la-federation-internationale-du-planning-familial-une-abomination/

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires