Palestine occupée

CICR: le blocus a épuisé les forces d'1,5 million de Gazaouis



Lundi 29 Juin 2009

CICR: le blocus a épuisé les forces d'1,5 million de Gazaouis
Le blocus imposé, depuis deux ans, par l'occupation israélienne contre la bande de Gaza a épuisé les forces des quelque 1,5 million d'habitants du territoire palestinien, c'est ce qu'a affirmé le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), dans un rapport publié lundi.
 
"Le rapport identifie les sévères restrictions imposées au déplacement des personnes et des biens vers et hors de Gaza comme étant une des principales causes de la crise dans le territoire", explique le CICR.
 
Selon la meme source, le blocus empêche de plus la reconstruction du territoire dévasté par la guerre israélienne contre la bande, et qui a fait plus de 1.400 martyrs palestiniens.
 
Six mois après la fin de cette guerre, "les habitants de Gaza n'arrivent pas à reconstruire leur vie et plongent toujours plus dans le désespoir", ajoute l'organisation humanitaire basée à Genève.
 
"Les habitants les plus démunis ont épuisé leurs mécanismes de survie et bon nombre sont contraints de vendre leurs biens pour pouvoir s'acheter de quoi
manger", explique le responsable de la sous-délégation du CICR dans le territoire, Antoine Grand, cité dans le communiqué.
 
En outre, beaucoup de malades ne reçoivent pas les traitements dont ils ont besoin "faute de matériel dans les hôpitaux".
 
Enfin, en raison du blocus qui complique l'arrivée de matériaux de construction, des milliers de Gazaouis n'ont toujours pas pu reconstruire de logement décent.
 
Au total, estime le CICR, l'économie de la bande de Gaza est en miette avec un chômage record, entraînant une baisse du niveau de vie affectant durablement
la population dont la moitié est constituée d'enfants.
 
L'organisation humanitaire prévient que les quelque "4,5 milliards de dollars promis par les pays donateurs pour la reconstruction seront de peu d'utilité tant que matériaux de construction et autres articles essentiels ne pourront être importés dans la bande de Gaza".
 
Le CICR appelle en conséquence "les états, les autorités politiques et les groupes armés organisés concernés à faire le nécessaire pour rouvrir la bande
de Gaza et assurer une vie digne à sa population civile".
 
"Israël a le droit de protéger sa population contre les attaques", a estimé M. Grand ajoutant: "mais est-ce que cela signifie que 1,5 million de personnes à Gaza n'ont pas le droit de mener une vie normale?"
 
L'agence réclame dans son rapport de faciliter les importations de matériel médical ainsi que l'entrée de matériaux de construction (ciment et acier), la
levée les restrictions aux exportations en provenance de Gaza, la réouverture des terminaux pour améliorer le passage des personnes et des biens, l'autorisation pour les agriculteurs d'accéder à leurs terres dans la zone tampon, et le rétablissement d'un accès sûr aux eaux profondes pour les pêcheurs.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Lundi 29 Juin 2009


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires