Politique Nationale/Internationale

CHIRAC demande à une Europe ‘couchée’ de rompre avec les Etats Unis sur le blocus de Gaza



Traduit par Iyad Abbara
Mardi 27 Mai 2008

CHIRAC demande à une Europe ‘couchée’ de rompre avec les Etats Unis sur le blocus de Gaza

Les dernières déclarations de l’ancien président Jacques Chirac en qualifiant le blocus de Gaza comme « l’un des plus grands crimes contre l'humanité sur Terre », et en demandant aux Européens de lever l’embargo et surtout de dialoguer avec le Hamas, ont provoqué beaucoup d’émoi et de réactions même au sein de sa propre famille politique.

Le CRIF se dit choqué de l’appel de l’ex-président à « tendre la main à un mouvement terroriste » et rappelle que la politique franchement « pro-arabe », « anti-américaine » et pas suffisamment « pro-israélienne » était à l’origine de la montée de l’antisémitisme en France pendant son mandat. Ce qui a provoqué à l’époque l’appel de l’ancien premier ministre israélien Ariel Sharon aux juifs de France de quitter leur pays natal pour « retourner chez eux » en Palestine.

Rassurez-vous mes amis, rien de tout cela ne peut arriver en France. La France est amie avec tout le monde, n’a été complice d’aucun crime, et n’a pas de problème sur la conscience. Mieux encore, depuis l’élection du président Sarkozy, avait récemment déclaré le premier ministre israélien Ehud Olmert, la France et Israël sont en train de vivre une histoire d’amour !

Carter demande à une Europe ‘couchée’ de rompre avec les Etats Unis sur le blocus de Gaza

L’ex-président dit que l’UE est complice dans un crime contre les droits de l’Homme

Jonathan Steele et Jonathan Freeland

The Guardian

Lundi 26 mai 2008

La Grande Bretagne et les autres gouvernements européens devraient s’écarter des Etats-Unis sur le blocus du Gaza, a déclaré hier au Gardian le précédent président US Jimmy Carter. Carter en visitant la ville de Hay située aux frontières avec le pays de Galles, pour e rendre au festival littéraire du Gardian, a décrit la position européenne sur le conflit israélo-palestinienne comme étant « couchée », et son échec à critiquer le blocus israélien de gaza comme « embarrassant ».

En commentant la possibilité de l'Europe de rompre avec les États-Unis dans une interview avec le Guardian, il a dit: « Pourquoi pas ? Ils ne sont pas nos vassaux. Ils occupent une position égale avec les Etats-Unis ».

Le blocus de Gaza dominée par le Hamas, imposé par les États-Unis, l’UE, l’ONU et la Russie - ce qu'on appelle le Quartet - après la victoire électorale du Hamas en 2006, était « l’un des plus grands crimes contre l'humanité sur Terre », car il impliquait « l’emprisonnement de 1,6 millions de personnes, dont un million de réfugiés ». « La plupart des familles à Gaza mangent un seul repas par jour. De voir les Européens approuver cela, c’est embarrassant », a dit Carter.

Il a demandé à l’UE de reconsidérer sa position si le Hamas accepte un cessez-le-feu à Gaza. « « Que les Européens lèvent l’embargo, et qu’ils disent qu’ils vont protéger les droits des Palestiniens à Gaza, et qu’ils envoient même des observateurs au passage de Rafah [le passage de Gaza pour l’Egypte] pour garantir que les Palestiniens ne vont pas le forcer ».

Bien que 27 ans se soient écoulés depuis qu'il a quitté la Maison-Blanche, Carter a récemment rencontré les dirigeants du Hamas à Damas. Il a déclaré une percée en convaincant l'organisation d'offrir un cessez-le-feu à Gaza et un arrêt des tirs des roquettes palestiniennes sur Israël, si Israël cesse ces attaques aériennes et terrestres dans le territoire.

Carter a décrit l’autocensure des gouvernements occidentaux de parler au Hamas comme irréaliste et a déclaré que tout le monde savait qu’Israël négociait avec l'organisation via un médiateur égyptien, Omar Suleiman. C’est Suleiman a proposé l’offre du cessez-le-feu du Hamas à Jérusalem la semaine dernière.

Israël hésitait encore à accepter le cessez-le-feu, a confirmé Carter hier. « J'ai parlé à M. Suleiman avant-hier. J'espère que les Israéliens vont accepter », a-t-il dit.


Tout en restant scrupuleusement poli vis-à-vis du Président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et du premier ministre, Salam Fayyad, qui représentent le mouvement Fatah, il a été sévère au sujet de leur exclusion du Hamas. Il a décrit le gouvernement du seul Fatah comme un « subterfuge » visant à contourner la victoire électorale du Hamas il ya deux ans. « Le principal sondeur d’opinions à Ramallah m'a dit l'autre jour que l’opinion publique en Cisjordanie est en train de changer pour le Hamas, parce que les gens croient le Fatah a capitulé devant Israël et les Etats-Unis », a-t-il dit.

Carter a déclaré que la politique du Quartet de ne pas parler au Hamas, tant qu’il n’a pas reconnu Israël, et satisfait à deux autres conditions, a été dessinée par Elliot Abrams, un fonctionnaire du conseil national de sécurité à la Maison Blanche. Il a appelé Abrams « un supporter très militant en faveur d'Israël ». L'ex-président dont son « Centre Carter pour la surveillance des élections » venait de certifier la victoire électorale du Hamas comme libre et équitable, s’était adressé au Quartet durant 12 minutes à sa session de Londres en 2006. Il l'a invité à parler au Hamas, qui venait de proposer de constituer un gouvernement d'unité avec le Fatah, les perdants.

« Le document final du Quartet a été rédigé à l'avance à Washington, et pas une ligne n’a été changée », a-t-il dit.


Auparavant, Carter a déclaré à Sky News qu’Hillary Clinton devrait abandonner son combat pour devenir le candidat démocratique à la présidence après le dernier tour des primaires au début du mois de Juin. À l'instar de nombreux super-délégués, il doit encore déclarer son soutien soit à Clinton soit à Barack Obama, mais il a suggéré que l'issue de la course était à prévoir. « Je pense que beaucoup d'entre nous, les super-délégués, vont prendre une décision ... assez rapidement, après les dernières primaires du 3 juin », a-t-il déclaré. « Je pense qu’à ce moment-là, il sera temps pour elle d'abandonner ».

Hier soir, devant une foule dense à Hay, Carter a parlé de son « horreur » de l’implication de l'Amérique (comme d’habitude, on réduit l’Amérique aux Etats-Unis, Ndt) dans la torture des prisonniers, en déclarant qu'il voulait que le prochain président des Etats-Unis s’engage de ne plus jamais le refaire.


Il a aussi insinué que George Bush pourrait même faire l’objet des poursuites sur des crimes de guerre une fois il quitte la Maison Blanche.


pressé par Philippe Sands QC à propos de la récente reconnaissance de Bush qu'il avait autorisé des procédures d'interrogation largement considérée comme s'apparentant à la torture, Carter a répondu qu'il était sûr que Bush serait en mesure de vivre une pacifique « vie productive - dans notre pays ».


Sands, un expert juridique international, a déclaré ensuite qu'il avait compris cela comme une « claire confirmation » que, si Bush ne devrait pas rencontrer des soucis dans son propre pays, « ce qui pourrait arriver à l'extérieur du pays est un tout autre sujet ».

http://www.guardian.co.uk/world/2008/may/26/israelandthepalestinians.usa1



Mercredi 28 Mai 2008


Commentaires

1.Posté par redk le 27/05/2008 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bush poursuivie pour crimes de guerre !! quelle joie sa serais et se n'est pas les preuves qui manquerons au digne héritier criminelle de hitler, mais il est pas seul , dans ses besogneux travaux de morts beaucoup d'autres l'on aidé et soutenus, la plus lourde des peines ne seras pas suffisante pour effacé les traces de leurs folies meurtrières faite à l'humanité !!

2.Posté par azgral le 27/05/2008 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


chirac, carter, ce courage fallait l'avoir pendant vos mandats, c'est plus facile maintenant avec le recule et moin d'influence, ceci dit ils ont encore de l'audience, et ce genre de positions est digne et louable.

je rapelle que carter est d'origine juive, preuve encore que beuacoup d'entre eux sont capable de reflexions saines, contrairement aux cheveaux de troie dits 'musulmans', abdallah de la jordanie,moubarak de l'egypte et mohammad 6 du maroc.

3.Posté par guerrilleros le 27/05/2008 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis fiers de monsieur chirac

4.Posté par bravo le 27/05/2008 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il vase faire limoger du Conseil Constitutionnel, le Jacques; exactement comme on vire un petit sous-préfet trop bavard.

5.Posté par Salah le 27/05/2008 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour chirac, c de l'ironie

6.Posté par Mnan le 27/05/2008 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Attention : si le président Carter s'est engagé en faveur de Gaza, ce n'est pas le cas du président français : relisez le début de l'article : il s'agit d'un souhait pieux du rédacteur de l'article qu'on aimerait être réalité.
Un conseil : évitez de rédiger des articles en commençant ainsi : des gens pourraient reprendre cette nouvelle en la croyant juste et vous seriez accusé de propager de fausse rumeurs.

7.Posté par msawri le 27/05/2008 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Azgral ! Votre réaction est décevante. Chirac et Carter sont deux grands présidents qui ont honorablement marquée l’histoire. Leur opinion importe beaucoup plus de nos jours qu’avant où ils étaient sous la pression des lobbies sionistes qui ont réussi en répandant leur venin, à étendre leur influence aussi bien sur les gouvernants que les peuples français et américain. Chirac en particulier a tenu bon malgré les farouches oppositions des sarkozistes et tout à fait à l’inverse de ce criminel de guerre Bush qui, au moindre appel des israéliens sioniste, accourt docile et servile sollicitant ce qu’il faut faire. Je suis fier de la naissance de ce grand et vaillant français survenu dans mon pays à Ouarzazate. Il était un ami pour le Hassan 2 et considère le nouveau roi comme son propre fils.

Azgral, vous exprimant dans l’ombre, sous la protection de l’anonymat, vous vous donnez libre cours à vous instincts pour exploser votre haine sur trois chefs d’états dont vous ignorez, vue la position de votre éloignement, les responsabilités et difficultés pour gérer leur nation dans un monde de chaos et troubles généraux. Autant Chirac et Carter l’étaient sous mandat, autant ces trois dirigeants arabe sont sous pression des grandes puissances. Nos régimes sont forçés de jongler avec ces faucons qui, disposant de montagne de dollars et un arsenal de guerre destructive risquent à la moindre hésitation, de déstabiliser nos pays comme ils le font partout dans le monde. C’est toujours la masse populaire qui paie.

Frère Azgral, en réactionant sur des thèmes et articles pareils qui nous donnent du plaisir. Tachez de ne pas gâcher notre joie en faisant preuve de plus de tolérance et plus de justice. Sans rancune mon ami Azgral, sans rancune aucune.
________________________________________




8.Posté par boulahcen le 27/05/2008 20:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr. Chirac a parfaitement raison. Merçi pour son soutien à la légalité.

9.Posté par Romane le 27/05/2008 23:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est clair que le titre de votre article prête réellement à confusion. On ne saisit pas tout de suite, enfin, je n'ai pas capté tout de suite que la partie concernant Chirac relève d'une "info-fiction". (je ne sais comment qualifier cette partie autrement) basée sur de l'ironie comme le dit un commentateur grâce à qui j'ai mieux compris d'ailleurs.
Si je peux me permettre, sans vouloir vous offenser, vous devriez reprendre votre papier pour clarifier les choses. Peut-être qu'il vaut mieux ironiser sur chirac en conclusion.

10.Posté par moon le 28/05/2008 01:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est vrai que l'article est moyen vraiment, c'est pas sérieux franchement, on attend mieux de alterinfo !

11.Posté par ya pas erreur? le 28/05/2008 02:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est l'ancien président carter qui a dit ça, pas l'ancien président chirac. Alterinfo a du faire une erreur quelque part non?

12.Posté par chai'mah le 28/05/2008 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tant qu'il existe encore des Hommes tels que Mr CHIRAC et Mr CARTER , je pense qu'il faut continuer à espèrer que tôt ou tard le Bien finira par triompher...
Je dis à toutes mes soeurs et frères du HAMAS de continuer à tenir bon , car comme dit le proverbe :" On ne fait pas son bonheur sur le malheur des autres."

Merci à ces deux Grands Messieurs cités en haut.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires