ALTER INFO

« C'est une injure à l'intelligence ! » Affaire ULB/Tariq Ramadan


Dans la même rubrique:
< >


Olivier Mukuna
Mardi 13 Mars 2007

Affaire ULB/Tariq Ramadan

1901_moureaux_20006_0001

Philippe Moureaux :

« C'est une injure à l'intelligence ! »

- Cette interview datée du 5 mars 2007 a été refusée par Le Soir -

Suite au refus du recteur de l'ULB, Philippe Vincke, d'autoriser l'islamologue Tariq Ramadan à participer à un débat contradictoire au sein de l'Université bruxelloise, beaucoup ont réagi. Sauf le monde politique, très prudent sur une affaire plus qu'embarrassante. Vice-président du PS, professeur honoraire, membre du CA de l'ULB et bourgmestre de Molenbeek - commune bruxelloise à forte population arabo-musulmane -, Philippe Moureaux a le courage de sortir du bois. Interview.

Par Olivier Mukuna (*)

Quel est votre sentiment sur la polémique née de l'interdiction de débat faite à Tariq Ramadan par l'Université Libre de Bruxelles (ULB) ?

Philippe Moureaux : Mon sentiment, c'est une grande incompréhension dans ce qui me paraît être à la fois une erreur et une faute. Pour une Université qui se réclame du libre examen, refuser la parole à quelqu'un me paraît difficilement compréhensible. A l'exception, bien entendu, des cas qui relèvent de personnes qui dispensent des discours racistes. Mais en l'occurrence, je pense qu'il s'agit d'une forme d'injure à l'intelligence que de refuser de discuter avec M. Ramadan. C'est une personne que j'ai déjà eu l'occasion d'entendre. J'ai assisté à une conférence qu'il donnait dans une salle du centre de Bruxelles devant une assemblée composée essentiellement de personnes de confession musulmane. J'ai trouvé son discours - qui n'est pas le mien - intéressant et celui-ci mérite vraiment débat. En conséquence, je suis attristé par ce qui vient de se passer dans mon Université.

Par son discours et son positionnement, Tariq Ramadan sort-il du cadre démocratique ?

P.M : Pas du tout ! Je n'ai jamais eu cette impression. Au contraire, je l'ai entendu défendre l'idée de l'intégration sociale et politique des populations musulmanes, désormais installées de façon assez importante en Europe. Vous savez, je le déplore, mais l'islamophobie est assez à la mode dans certains milieux intellectuels. C'est le racisme des riches.

Vendredi dernier, Ramadan a été invité à débattre aux Facultés universitaires Saint-Louis au sujet de la « femme musulmane ». A cette occasion, l'islamologue genevois a rappelé qu'il condamne la lapidation, les châtiments corporels et la peine de mort …

P.M : Voilà une belle démonstration ! Je pense que c'est affligeant pour l'ULB que ce soit les Facultés Saint-Louis qui, elles, acceptent le dialogue, en leurs murs, entre un membre de l'ULB (Dan Van Raemdonck, ndlr) et Tariq Ramadan. Je ne peux que répéter qu'il s'agit là, dans le chef de l'ULB, d'une injure à l'intelligence. J'en suis très malheureux.

Avez-vous eu des contacts avec les autorités académiques de l'ULB ?

P.M : Non. Je n'ai eu aucun contact avec les autorités, parce que cela n'est pas directement de mon ressort.

Comment cette affaire est-elle perçue au sein de votre commune de Molenbeek et plus généralement dans la population belgo-musulmane ?

P.M : Cela va être très mal perçu. Cette affaire sera perçue comme un acte supplémentaire d'hostilité à l'égard de populations qui, dans leur immense majorité, ne souhaitent qu'une chose : vivre dans la paix et l'harmonie avec leur pays d'accueil ou le pays dans lequel elles sont nées. Pour ces personnes, la Belgique est leur pays, point à la ligne !

Vous êtes à l'origine de la loi Moureaux (1981) réprimant les actes de racisme et de xénophobie en Belgique. Cette affaire relève-t-elle d'une islamophobie sournoise voire d'un racisme anti-arabe ?

P.M : Je pense que le profil des personnes qui vont dans le sens de cette interdiction sont très différents. Il y en a qui sont de bonne foi parce qu'ils ont été influencés par cette campagne anti-musulmane qui bat son plein dans les médias. Par contre, il y en a d'autres qui s'inscrivent effectivement dans des formes sournoises de discrimination. Les deux aspects existent et c'est toujours très difficile de démêler. Sur cette affaire, on ne peut pas dire de but en blanc qu'il s'agit de racisme pur. Je crois que c'est beaucoup plus complexe.

Tariq Ramadan estime que ses positions critiques à l'égard du gouvernement israélien expliquent l'hostilité que lui vouent certains intellectuels. Qu'en pensez-vous ?

P.M : Je crains qu'il ait raison …

Il y a plusieurs mois, la RTBF diffusait un numéro de Question à la Une portant sur « l'Islam radical » en Belgique et en France. Vous y étiez brièvement interviewé. Avez-vous vu l'émission et qu'en avez-vous pensé ?

P.M : Je ne l'ai pas vue, mais on m'en a parlé. On m'a confié qu'elle faisait malheureusement partie de ces campagnes anti-musulmanes dont je viens de vous parler. Ce genre d'émission est très significatif : ils sont venus m'interroger dans mon bureau pendant une demi-heure et ils en ont diffusé trente secondes. Etant donné que je tenais un discours d'ouverture, ça ne les intéressait pas …

(*) Journaliste indépendant.

http://acteursdeterrain.canalblog.com/archives/2007/03/11/4272079.html http://acteursdeterrain.canalblog.com/archives/2007/03/11/4272079.html



Mardi 13 Mars 2007


Commentaires

1.Posté par Laïd DOUANE le 14/03/2007 08:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A travers Tarik Ramadan, ses prises de position très concordante avec l'Islam, nous pouvons comprendre la démocratie occidentale. Celle-ci est, malheureusement prisonnière de l'idéologie sioniste. Tarik Ramadan, en prouvant cela, risque un lunchage médiatique et sera, il l’est déjà, la cible des médias occidentaux proches des milieux hostiles à l’Islam. Ce que ces manipulateurs manipulés ne savent pas ou arrivent pas à comprendre, l’énorme service qu’ils nous rendent en s’attaquant à des gens comme Tarik Ramadan. Grâce à ces attaques, des milliers d’intellectuels Musulmans se sont penchés sur la biographie et les œuvres de ce grand homme méconnu il y a quelques années. Trouvant sont approche de l’Islam plus adéquate, nous nous penchons sur œuvres de son grand-père Hassan El-Benna et des millions d’entre nous comptent en faire école ! En lui refusant de participer à un débat contradictoire au sein de l'Université bruxelloise, une autre preuve nous est donnée, que c’est l’Islam qui est le malvenu, non le Tarik qui est pourtant aux limites de la modération ! Alors que cherche l’Occident ?
Laïd DOUANE

2.Posté par Sandrine C le 14/03/2007 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est un petit peu plus nuancé, plus complexe aussi...

Il existe plusieurs tendances intellectuelles, en gros, on peut dire les pauvres et les riches, et suivant les quartiers et la position sociale dont on jouit, il est de bon ton d'afficher les positions politiquement correctes.

Chez les nantis, l'islamophobie est "tendance"...

Bon, j'ai beaucoup généralisé mais c'est un peu l'ambiance générale en ce moment.

L'ULB était hier soir en effervescence mais je peux vous affirmer que deux "tendances" intellectuelles, dont l'une, ouvertement islamophobe s'est distinguée par son pouvoir et sa supériorité, qui ne sont en fait qu'une apparence, face à une jeunesse n'ayant pas peur d'afficher sa résistance aux diktats laïco-intégristes...

Cependant, en général, toujours, le citoyen belge, toutes ethnies et convictions confondues est inquiet de ce que l'avenir lui réserve, ce qui attise bon nombre de tensions communautaires, selon le principe du "bouc émissaire"...

J'espère avoir, à mon modeste niveau, répondu, à votre question "Que cherche l'Occident?"

En ce qui me concerne, j'aimerais juste arriver à finir mes fins de mois sans devoir sans arrêt emprunter de l'argent...

Ceci dit, je ne suis qu'une seule représentante occidentale sur des millions.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires