Palestine occupée

C'est ainsi que les officiels américains doivent être reçus!!!


Qu'est allée faire michele Sasson, la chargée d'affaires américaine à Nabatiyeh, ville de la résistance au sud du Liban ?
Elle s'est imaginée qu'elle allait être reçue avec des fleurs, peut-être ? Elle qui a l'habitude de recevoir les courbettes de Geagea, de Jumblatt, Sanioura et les autres gens du pouvoir au Liban, elle s'est imaginée pouvoir aller où bon lui semble, même au sud, le pays de la résistance.


rim9969@yahoo.fr
Lundi 23 Juin 2008

C'est ainsi que les officiels américains doivent être reçus!!!
Rim al-Khatib
22 juin 2008


Elle s'imaginait qu'elle allait être applaudie, comme l'ont habituée les gens du pouvoir, mais elle a été huée et les pierres se sont déversées sur sa voiture.
Elle s'imaginait représenter "la civilisation" au pays de la "barbarie", mais la population de la résistance lui a fait comprendre qu'elle représente la barbarie au pays de la vraie civilisation, celle qui accorde à la dignité humaine toute sa valeur.
Comment a-t-elle pu oser penser autrement ? Penser qu'elle pouvait être accueillie dans ce haut lieu de la résistance qu'est la ville de Nabatiyeh, qui a subi massacres après massacres, lors de l'occupation israélienne du sud, entre 1978 et 2000 ??

L'arrogance des officiels américains les empêche comprendre qu'ils ne sont pas les bienvenus dans certaines régions, là où le peuple s'est battu pour son indépendance et sa liberté.

La population du sud connaît les Américains et les Etats-Unis par les bombes livrées à Israël, au cours de l'agression de juillet 2006, bombes qui continuent à tuer les citoyens paisibles, dans leurs champs minés, par les visites de Rice au cours de cette même agression, réclamant une guerre encore plus meurtrière pour donner naissance au "nouveau moyen-orient", par les déclarations provocatrices de David Welsh sur "l'été chaud" promis pour l'été 2008 qui signifie un été où Israël et les Etats-Unis déclencheraient une guerre par partis libanais interposés, ou directement, contre la résistance.

Les Etats-Unis, pour la population du sud-Liban, c'est le pays de la terreur qui a envahi l'Irak, le pays qui participe activement à la mort des Palestiniens, en Cisjordanie et Gaza, le pays de la prison de Guatanamo, le pays qui refuse systématiquement toute justice pour le peuple palestinien et toute dénonciation des actes terroristes israéliens. Comment la représentante de ces Etats-Unis peut-elle venir tranquillement passer une journée au pays de la résistance, alors que le souvenir des martyrs tombés, en juillet 2006, et même lors des massacres précédents est toujours vivant ?


Malgré tout ce qu'elle peut représenter pour la population du sud, Michele Sasson a voulu rendre visite à l'ancien président de l'union des commerçants à Nabatiyeh, qui l'avait invitée à déjeuner. Mais le convoi américain de la chargée d'affaires n'a pu poursuivre. La population de Nabatiyeh et des villages avoisinants s'est rendue, en colère, jusqu'à la maison où elle se trouvait et a commencé à lancer des pierres, à crier des slogans hostiles aux Etats-Unis : "Mort aux Etats-Unis, mort à Israël", et à réclamer son départ immédiat, "dans les cinq minutes, pas plus".
Les forces de la sécurité intérieure l'ont vite remise dans sa voiture et l'ont placée sur le chemin du retour à Beirut, sans lui permettre de poursuivre sa prétendue "tournée à Nabatiyeh".

Suite à cette visite-éclair ratée, les responsables politiques de la ville de Nabatiyeh ont dénoncé l'invitation adressée par le dénommé Bitar (affilié à un parti du pouvoir) à la chargée d'affaires, déclarant que la présence de toute personne officielle américaine à Nabatiyeh est une provocation contre la population, qui a souffert et souffre encore de l'intervention américaine et du soutien américain à Israël et affirmant que la population de la région se tient aux côtés de la résistance, de la dignité et de la souveraineté.


Lundi 23 Juin 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires