MONDE

Bush se prépare à la prochaine bataille


Le vote du Sénat d’aujourd’hui (le 17 février) est demeuré par 4 voix sous la barre des 60 voix nécessaires pour débattre de la résolution s’opposant à l’augmentation des forces militaires en Irak préconisée par le Président Bush et ce, même si une forte majorité du Sénat avait exprimé son soutien au mouvement de protestation à la guerre, la Maison Blanche est à se parer pour la vraie bataille : En essayant de limiter les dépenses de guerre.

Par Mark Silva, Chicago Tribune


Mark Silva
Mardi 20 Février 2007

Bush se prépare à la prochaine bataille
« D’ici quelques semaines, les deux Chambres du Congrès vont conduire des votes obligatoires sur une question d'importance cruciale pour la sécurité future de même que pour l’ensemble de la crédibilité des États-Unis : à savoir si nous investissons les fonds supplémentaires demandés par le Président pour nos militaires, » a indiqué aujourd'hui Tony Snow, Secrétaire de presse de la Maison Blanche après que la vote du Sénat n’ait pas permis de débattre de la résolution non exécutoire de protestation que la Chambre avait approuvé le jour précédent.

La Maison Blanche déclare sur un ton conciliant au sujet de la résolution non exécutoire, qu'elle ne pourrait pas la bloquer à la Chambre des Représentants et que le Sénat a manqué, à deux reprises, de la faire progresser. Mais elle publie un avertissement au sujet du projet de loi concernant les dépenses de guerre de 100 milliards de dollars qu'elle cherche à obtenir d’ici la fin de l’année pour poursuivre les guerres en Irak et en Afghanistan et un autre 145 milliards de dollars, pour les dépenses de guerre qu'elle cherche à obtenir pour 2008.

« Le vote de cette semaine a donné au monde un aperçu de la vigueur de la démocratie, » a déclaré le Secrétaire de presse dans une déclaration publié après que le parti du Président ait bloqué le vote de la résolution au Sénat. « Les prochains votes devraient fournir l'assurance incontestable de la détermination de cette nation à remporter avec succès, en soutenant la cause de la démocratie et en arrêtant les forces terroristes de leur ultime but qui consiste à apporter leur violence sur nos rivages. »

Sept Républicains ont rompu avec Bush aujourd'hui dans le vote de 56 contre 34 visant à soumettre au vote la résolution non exécutoire de guerre, mais ils sont demeurés sous la barre par 4 voix, des 60 voix nécessaires, marquant pour la seconde fois que la majorité de la minorité Républicaine était capable de bloquer un débat de la résolution au Sénat à majorité Démocrate.

« En dépit de l'appel clair pour un changement d’orientation en Irak, une majorité de Sénateurs Républicains sont encore peu disposés à prendre part contre le plan du Président favorisant une escalade de la guerre en Irak, » s'est plaint le sénateur Edouard Kennedy (Démocrate du Massachusetts) « Ils ne sont pas disposés à voter pour soutenir nos troupes et pour s'opposer à une escalade de la guerre même si c’est la question de sécurité national la plus importante de notre temps.

« Les Sénateurs Républicains sont préoccupés par la protection du Président contre tout reproche alors que nous devrions tous être préoccupés par la protection de dizaines de milliers de soldats américains qui sont envoyés dans le bain d’une guerre civile, » a dit Kennedy dans un communiqué publié après que le vote n’ait pas passé. « Les américains ont rejeté un Congrès qui ne fait rien, mais les Sénateurs Républicains semblent ne pas avoir entendu le message. »

Le leader Républicain au Sénat, Mitch McConnell (Républicain du Kentucky) insiste sur le fait que le vrai problème est que les leaders Démocrates du Sénat ne permettront pas de débattre d’une résolution Républicaine visant à soutenir les dépenses de guerre du Président.

Ce qui s’est produit aujourd'hui, dit-il « était un vote pour déterminer si oui ou non le Sénat devait débattre l'aspect le plus critique de cette question : Financer nos troupes en danger. Il est en plus désappointant que les Démocrates aient refusé de permettre un débat et un simple vote visant à protéger nos troupes par le financement de leurs opérations.

« Néanmoins, les leaders Démocrates ont maintenu que - en dépit de leur incapacité à rassembler les 60 voix pour soumettre la résolution à un débat - une majorité du Sénat a voté aujourd'hui pour protester contre le déploiement [additionnel] de troupe ordonné par le Président.

« Une majorité du Sénat des États-Unis a simplement voté pour l'Irak, et une majorité du Sénat des États-Unis est contre une escalade en Irak, » a dit Reid en retirant la résolution.

« C'est le Sénat des États-Unis, » a dit le Sénateur Jim Bunning (Républicain du Kentucky) défendant la position de son parti. « La majorité ne peut pas dire à la minorité sur quoi nous allons devoir voter, c’est à prendre ou à laisser. »

Article original publié le 17 février 2007 sur le site Web du journal Chicago Tribune

Traduit de l’anglais par Dany Quirion pour Alter Info


Mardi 20 Février 2007


Commentaires

1.Posté par Moshe Goldberg-Levy le 20/02/2007 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

4 more years!

2.Posté par Webmester le 20/02/2007 12:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alors Moshé, il y a quoi dans 4 ans ?

Le Macchia sera t-il parmi nous ?

Vos mythes et fantasmes seront aussi le début de votre fin... !

Vous avez tous misé sur un hypothétique sauveur du peuple juif et cela vous le donne droit de vous comporter comme vous le faites, mais ne pensez pas un instants que votre vision eschatologique erronée vous traîne dans les abîmes des ténèbres. Tellement arrogant, vous êtes incapable de voir que vous préparez vos propres tombes, j'ai vraiment de la peine pour vous, que le Tout Puissant puisse vous ouvrir les yeux avant que la boite de Pandore ne soit définitivement ouverte !

Salam, shalom, salut...

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires