Conflits et guerres actuelles

Bush l’occupant félicite Maliki l’audacieux



Vendredi 28 Mars 2008

Bush l’occupant félicite Maliki l’audacieux

George Bush a félicité le Premier ministre irakien Nouri al Maliki pour avoir lancé une offensive militaire contre "les miliciens et les criminels" à Bassorah, dans le sud du pays. "L’audacieuse décision du Premier ministre Maliki, car c’est une décision audacieuse, de combattre des groupes hors-la-loi à Bassorah témoigne de son autorité et de son engagement à faire respecter la loi", a déclaré Bush dans un discours au Musée national de l’US Air Force à Dayton, dans l’Ohio.

L’armée irakienne a lancé mardi à Bassorah une vaste offensive militaire, la première sans soutien majeur des forces américaines ou britanniques d’occupation, contre les combattants de l’Armée du Madhi, la milice de Moktada al Sadr.

Selon Bush, cette opération témoigne des progrès accomplis par l’armée irakienne, qui a planifié l’offensive et qui la dirige seule. "A l’heure où nous parlons, des Irakiens livrent à Bassorah une bataille difficile contre des insurgés et des criminels, dont beaucoup ont été armés et entraînés par l’Iran", a déclaré Bush.

Bush a également fait état d’autres progrès, qui ont tous été rendus possible par la baisse du niveau de violences. "Des changements politiques et économiques, moins visibles, sont en cours, qui vont de l’adoption d’ensemble de lois très importantes à de simples signes de normalité. Ces progrès ne sont pas très ’glamour’, mais ils sont importants", a-t-il dit.

Bush a de nouveau affirmé que les renforts militaires envoyés en Irak permettraient de réduire les violences et donneraient au gouvernement le temps nécessaire pour mettre en place des réformes politiques et parfaire l’entraînement de ses forces armées.

Parmi les détracteurs du conflit, beaucoup considèrent que les autorités irakiennes n’ont pas suffisamment progressé et appellent Bush à mettre en place un calendrier de retrait afin d’inciter Bagdad à agir plus vite. "Certains membres du Congrès considèrent que le meilleur moyen d’encourager les progrès à Bagdad est de critiquer et menacer les dirigeants irakiens alors qu’ils travaillent à la résolution de leurs divergences", a déclaré Bush. "Mais les dirigeants irakiens n’ont nul besoin de menaces".

C’est de sécurité que les Irakiens ont besoin, a-t-il souligné, "et c’est ce que la stratégie de renforts leur a apporté". "Si les Irakiens ont besoin de temps pour parvenir à un accord, ce n’est pas qu’ils ’traînent des pieds’ comme l’a dit un sénateur", a ajouté Bush. "Ils font tout leur possible pour construire une démocratie moderne sur les ruines de trente ans de tyrannie."

Malgré les appels de plus en plus pressants de l’opinion publique à rapatrier davantage de soldats, Bush a souligné qu’aucune décision ne serait prise à ce sujet sans l’avis des commandants militaires sur le terrain. "Quand j’envisage l’avenir, je garde toujours à l’esprit que les progrès en Irak sont réels, qu’ils sont concrets, mais qu’ils ne sont pas forcément définitifs."

Le général David Petraeus, qui commande les forces américaines en Irak, doit présenter son rapport début avril devant le Congrès. On s’attend à ce qu’il recommande une pause dans les réductions d’effectifs, afin d’éviter de perdre le bénéfice des renforts de l’an dernier.

L’armée d’occupation achève en juillet le retrait de 20.000 soldats, ramenant ainsi le contingent américain en Irak à 140.000 hommes, soit son niveau d’avant les renforts.

http://www.aloufok.net http://www.aloufok.net



Vendredi 28 Mars 2008

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires