Palestine occupée

Bush fait écran au danger sioniste


Dans la même rubrique:
< >


Lundi 19 Mai 2008

Bush fait écran au danger sioniste
Il a de quoi à s'alarmer, le Moyen-Orient ! Un ‎Moyen-Orient que Bush et son administration ont muté, à ‎travers leur politique tordue et leur rhétorique guerrière, en ‎une véritable poudrière ; un Moyen-Orient qui porte au ‎cœur la plaie béante de la Terre de Palestine, occupée, ‎martyrisée par un régime factice, tenant en surcroît d'un ‎imposant arsenal nucléaire, grâce aux aides généreuses de ‎l'Occident surtout de Washington. Dans ces circonstances ‎où tout le Moyen-Orient s'interroge, s'inquiète de l'armada ‎nucléaire du régime sioniste, le président américain, ‎George W. Bush en tournée dans la région, colporte de ‎pays en pays, de ville en ville, de Beitolmoqadas à Charm ‎el-Cheikh, son cartable bondé de discours aussi hallucinant ‎que surréaliste, aussi faux qu'infondé, dans le seul but de ‎rassurer les uns par son soutien sans ambages et de ‎terroriser les autres par ce qu'il a appelé « l'ambition ‎nucléaire de l'Iran ». Le locataire de la Maison Blanche, ‎qui doit dans quelques mois déménager, égrène sans ‎relâche sa litanie de diatribes, de critiques, d'imprécations, ‎à l'encontre de l'Iran, dans le seul but de duper l'opinion ‎publique de la région, de la détourner de la véritable danger ‎qu'il porte en son sein. Le Moyen-Orient devra-t-il ‎s'inquiéter d'un programme nucléaire civil qui se ‎développe sous l'œil vigilant des inspecteurs de l'AIEA et ‎dont la vocation pacifique est confirmée par tous les pays ‎de la région, ou bien s'alarmer, à juste titre de l'arsenal ‎nucléaire d'un régime belliciste qui est à l'origine de ‎nombreux conflits mettant à feu et à sang le Moyen-‎Orient ? Le président Bush qualifie de terroriste les groupes ‎militants dont le Hamas et le Hezbollah, ces vaillants ‎combattants qui se sont fait le fer de lance de la Résistance ‎face aux agressions continues du régime sioniste, qui n'ont ‎d'autre faute que défendre leur terre ancestrale. De tels ‎discours émaillés d'accusations, ne distillent pas le venin ‎pour empoisonner le climat déjà tendu du Moyen-Orient, ‎ne sont-ils pas un écran de fumée pour occulter aux yeux ‎des peuples de la région des visées expansionnistes et ‎hégémoniques de Tel-Aviv, de la menace présente et ‎véritable de l'arsenal nucléaire du régime sioniste ? Une ‎telle rhétorique ne sert-il pas à couvrir les exactions et les ‎crimes commis par le régime sioniste par le prétexte usé à ‎corde de la lutte anti-terroriste. Et de telles paroles dans la ‎bouche d'un président, qui, à des milliers de kilomètres de ‎son pays, a lancé une guerre létale contre un pays de la ‎région pour mettre un pied dans la terre d'Euphrate et de ‎Tigre, pour faire main basse sur les immenses champs ‎pétrolifères de la Mésopotamie, révèlent à tout esprit lucide ‎l'hypocrisie d'une politique politicienne sans scrupule. ‎Cette même politique des bottes, qui est responsable de ‎tous les maux dont souffrent la région et ses peuples, qui a ‎transformé le Moyen-Orient notamment l'Irak en foyer de ‎terrorisme. Le soutien direct de l'administration Bush du ‎groupuscule terroriste des Monefeqin en témoigne et tout ‎récemment le ministère iranien des Renseignements à ‎démanteler un autre réseau terroriste, stipendié par ‎Washington pour massacrer les civils innocents, pour ‎mener des actes de sabotages et d'insécuriser le pays. Une ‎telle politique dopée de mensonges sera-t-il à même à ‎sauver la face à un président en fin de mandat, au président ‎le plus impopulaire des Etats-Unis ?

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Lundi 19 Mai 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires