PRESSE ET MEDIAS

Bush et la torture : les contradictions de la presse dominante française


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective



Jeudi 26 Juillet 2007

Bush et la torture : les contradictions de la presse dominante française
À force de présenter la petite chanson des «&nbsp;relations publiques&nbsp;» du gouvernement états-unien comme la vérité historique sans la confronter aux faits, la presse dominante finit inévitablement par se contredire elle-même, en plus de contredire la réalité.
<br>Dans leur édition respective du 21 juillet 2007, les deux plus grands quotidiens français, <i class="spip">le Figaro</i> et <i class="spip">Le Monde</i>, proposaient chacun une variation sur le thème de la torture, dont le seul point commun est l’absence d’exigence journalistique.</p>

<p class="spip">La Maison-Blanche a partiellement publié, le 20 juillet 2007, le décret présidentiel 13440 (Executive Order) relatif à l’interprétation de la Convention de Genève dans le cadre des détentions et interrogatoires effectués par la CIA. Après avoir confirmé qu’à ses yeux les membres d’Al-Qaïda, des Talibans et forces associées ne sont pas des combattants réguliers et ne peuvent donc bénéficier de la Convention de Genève, le président Bush ordonne néanmoins que la CIA leur applique l’article 3 de ladite convention, c’est-à-dire renonce à les torturer. Il poursuit en approuvant un nouveau <a href="http://www.voltairenet.org/article14005.html" class="spip_out">manuel d’interrogatoire</a> qui prohibe les actes réprimés par le Code pénal et le Code militaire états-unien, néanmoins il interdit la publication de ce manuel.</p>

<p class="spip">De ces contorsions, il ressort que les agents de la CIA poursuivront leurs interrogatoires dans le plus grand secret et seront seuls juges des méthodes qu’ils peuvent et doivent employer et que, simultanément, ils ne pourront pas faire l’objet de poursuites pénales ou militaires pour des faits accomplis dans l’exercice de leurs fonctions, car ces faits étant secrets ne pourront être établis, ni jugés. Une rhétorique en tous points identique à celle des nazis assurant respecter les conventions internationales, mais effaçant leurs prisonniers dans «&nbsp;la nuit et le brouillard&nbsp;» (<i class="spip">Nacht und Nebel</i>).</p>

<p class="spip">Face à ce document orwellien, <i class="spip">Le Figaro</i> trébuche dès le sous-titre&nbsp;: «&nbsp;Les services secrets américains devront respecter la convention de Genève&nbsp;». Mais par définition, si ces services sont secrets, c’est pour ne pas avoir à respecter les Conventions internationales.
<br>De son côté, <i class="spip">Le Monde</i> titre&nbsp;: «&nbsp;M.&nbsp;Bush prolonge le programme de détentions secrètes de la CIA&nbsp;», ce qui implique que la CIA n’est pas soumise à la Convention de Genève qui exige la communication de l’identité des prisonniers et l’autorisation de visites des délégués de la Croix-rouge.</p>

<p class="spip">Dans les deux cas, les quotidiens français cherchent avec complaisance à minimiser la question de la torture, sinon à l’évacuer complètement. Nous sommes priés de croire que bien que les États-Unis déploient une grande énergie <a href="http://www.voltairenet.org/article146175.html" class="spip_out">à détenir et à interroger en secret des prisonniers</a>, ils n’ont rien à cacher ni aucune raison de recourir au secret.</p>

http://www.voltairenet.org/article150285.html http://www.voltairenet.org/article150285.html



Jeudi 26 Juillet 2007


Commentaires

1.Posté par throne le 26/07/2007 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et bien sur, le boss du figaro a assisté dernierement a une réunion des bildebergers...

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires