Politique Nationale/Internationale

Bush alloue 80 millions de dollars pour renverser le gouvernement cubain


Les autorités cubaines ont déclaré que l'octroi de 80 millions de dollars à l'opposition cubaine approuvé par le président des Etats-Unis visait le renversement du gouvernement cubain légitime.


Mardi 11 Juillet 2006

"La décision de l'administration Bush d'allouer 80 millions de dollars soi-disant pour "briser le blocus médiatique" vise à renverser le gouvernement légitime de Cuba et viole les normes du droit international", lit-on dans un communiqué des dirigeants cubains repris par des médias argentins.

"Cette décision enfreint la souveraineté et l'indépendance de l'Etat, elle a pour premier objectif de financer les groupements contre-révolutionnaires opérant à Cuba", est-il indiqué dans le document.

La secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, qui est aussi coprésidente de la Commission d'assistance à un Cuba libre, créée par la Maison-Blanche, avait déclaré lundi que les Etats-Unis entendaient consacrer 80 millions de dollars sur deux ans pour briser le blocus informatique instauré par le régime de Fidel Castro.

D'après elle, ces moyens serviront à préparer le jour où Cuba tiendra des élections libres et honnêtes.

"La commission d'assistance à un Cuba libre a été constituée aux Etats-Unis en 2003. Elle est coprésidée par Condoleezza Rice et le secrétaire au Commerce, Carlos Gutierrez. Pour les autorités américaines, cette structure a pour mission de préparer les Etats-Unis à la transition démocratique pronostiquée à Cuba.



Source: Ria Novosti


Le contexte du nouveau rapport étasunien est celui des succès cubains





La Havane, 06.07.06 Bruno Rodriguez, vice-ministre cubain des Affaires étrangères a dénoncé les nouvelles manœuvres annexionnistes pour détruire la Révolution cubaine à partir du deuxième rapport de la « Commission d’assistance pour une Cuba libre », du gouvernement étasunien.



Le contexte du nouveau rapport, qui réitère la politique de renforcement du blocus à partir de nouvelles mesures d’ingérence, est celui de la condamnation internationale du blocus, de l’élection de Cuba au Conseil des droits de l’homme de l’ONU et du Sommet des Pays Non-alignés, qui se tiendra bientôt à La Havane.



Par ailleurs, la croissance économique cubaine, le succès des programmes de collaboration internationale dans le domaine de la santé, ainsi que les changements socioéconomiques au Venezuela et en Bolivie constituent également la toile de fond du rapport qui aurait des conséquences dévastatrices pour les Cubains s’il était appliqué.

source: ACN


Mardi 11 Juillet 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires