Propagande médiatique, politique, idéologique

Bruno Roger-Petit contre Siné Hebdo : quand la bien-pensance se fait complice du massacre de Gaza



Olivier Bonnet
Mercredi 21 Janvier 2009

Bruno Roger-Petit contre Siné Hebdo : quand la bien-pensance se fait complice du massacre de Gaza
Bruno-Roger Petit* accuse Siné Hebdo d’en faire trop sur la Palestine. Certains comparent Israël aux nazis. On compte même des antisémites dans leurs rangs. Scandaleux ! Mais pendant ce temps-là, c’est le peuple gazaoui qu’on assassine.

Bruno Roger-Petit, journaliste du Post, a commis aujourd’hui un article intitulé "Siné-hebdo : caca boudin ?!", superbe titre s’il en est. Il s’insurge des deux dernières couvertures de l’hebdomadaire précité, illustrant l’ignoble tragédie de Gaza. Bruno Roger-Petit s’exclame : "Et de me dire : "Encore ! Mais c’est obsessionnel !" Allons bon, il serait "obsessionnel" de consacrer deux Unes d’affilée à la véritable boucherie qui se déroule actuellement au Proche-Orient ? Quel sujet le mérite-t-il davantage ? Le salaire des cadres ? Le remaniement ministériel au ministère de la Persécution des étrangers ? Bon sang, vous-rendez-vous compte de ce qui se passe à Gaza ? Chaque minute, chaque heure, de nouvelles victimes tombent.

Voici les deux Unes qui ont choqué le pauvre homme :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Bruno Roger-Petit poursuit : "Siné-hebdo a consacré ces deux dernières Unes à cette actualité-là... Depuis, j’ai vu dans le quartier des Halles, place des Innocents, une manifestation pro-israëlienne et j’y ai entendu un homme haranguer les passants en traitant le régime israëlien de "nazi"... Oui "nazi"... et les démocraties occidentales se faire traiter de "complices de ce régime nazi"... Et non, je n’exagère pas, j’ai entendu cela et je ne suis pas le seul... Bref, quand on entend des sornettes absolument dénuées de sens, que l’on constate la multiplication de manifestations antisémites plus ou moins violentes, on se demande s’il est bien responsable de laisser les commandes d’un journal (même le sien) à Siné. Il est temps de signaler à ceux qui le soutiennent de bonne foi (Bedos, Bonnaud, Alévêque, Onfray, Godin et cie) qu’il serait utile de dire à leur guide spirituel qu’il conviendrait mieux, peut-être, d’arrêter la pratique des Unes nauséeuses. Car loin d’apaiser les consciences, ces Unes nourrissent involontairement (espérons-le) mais objectivement, les manipulateurs d’opinion et autres promoteurs de manifestations diverses où l’on est tout content de faire de l’antisémitisme sous couvert de dénonciation d’une guerre et ses horreurs."

Monsieur Roger-Petit, demandez donc aux femmes palestiniennes qui ont perdu enfants et maris, quand elles ne sont pas mortes elles-même - ce qui rend leur questionnement, je vous l’accorde, moins commode - si l’interrogation : "la politique israélienne est-elle ou non distincte de celle menée par le IIIe Reich" a un putain de sens ? Ce n’est du reste absolument pas ce qu’écrit Siné Hebdo ! Est-il l’heure de mégoter : "Mince, y’a des antisémites qui s’expriment dans le lot, et pis Israël c’est pas Hitler, zut alors !" ? Est-il temps de jouer les vigies de la bien-pensance pour débusquer s’il ne se cache pas en chaque antisioniste un antisémite ? N’a-t-on pas déjà suffisamment et de longue date tenté de discréditer le discours pro-palestinien en l’excommuniant comme antisémite ? Il n’est pas antisémite de constater, compte tenu du nombre de victimes, qui sont les vrais coupables. Sans cautionner le moins du monde les attentats-suicides au cœur d’une foule de civils. Combien de morts ? Beaucoup trop, nous sommes d’accord, mais quel prix la population palestinienne paie-t-elle dans son ensemble, victime d’une terrible punition collective infligée au mépris du droit international, de la justice et de la morale ? De grâce, ressaisissez-vous.

Un massacre se déroule actuellement (les mots ont un sens, plus de 1000 morts) et les Gazaouis étaient, même avant l’agression de la tsahal, victimes d’un blocus inhumain, privés de tout par la volonté d’un État colonialiste qui méprise constamment les condamnations des instances internationales. Voilà des faits incontestables, qui doivent alimenter la réflexion d’un journaliste digne de ce nom. Qui se garde de toute propagande et ne sert qu’une religion : celle de la vérité.

L’urgence est de faire monter la voix de la conscience de l’opinion publique internationale, d’interpeller, de supplier que QUELQU’UN fasse enfin quelque chose pour arrêter Israël.

Siné Hebdo, à sa manière, le fait parfaitement, ne vous déplaise. Je m’adresse à vous en tant qu’humaniste - je vous crédite volontiers a priori de cette qualité : votre honneur de journaliste vous commande, plutôt que de chicaner Siné Hebdo pour esprit non-politiquement correct, de les remercier de remuer le cocotier, de s’insurger contre le consensus mou de défense d’Israël qui phagocyte les médias dominants, allant de pair avec la désinformation pure et simple : que ne précisez-vous pas que c’est bien Israël qui a rompu la trêve, en refusant de lever le blocus d’abord, et en allant ensuite tuer six Palestiniens en plein cessez-le-feu, le 5 novembre 2008, quand on entend de toutes parts que le coupable est le Hamas ? Votre honneur de journaliste, disions-nous, vous commande plutôt vous-même d’alerter à votre tour vos lecteurs, afin que la pression de l’opinion monte encore davantage. Pour enfin forcer Israël à stopper ce qu’il faut indéniablement nommer, au vu des textes du droit international, comme des crimes de guerre. Dignes ou pas des nazis : est-ce vraiment la question ?

 

*Bruno Roger-Petit est l’auteur des blogs François-Mitterrand-2007, François-Mitterrand-2008 ainsi que du livre François Mitterrand 2008, il revient. Pour le reste de la carrière de cet estimable confrère, voyez sa fiche sur Wikipédia.

http://www.plumedepresse.info/



Mercredi 21 Janvier 2009


Commentaires

1.Posté par redk le 21/01/2009 12:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bruno-Roger Petit, au lieu de faire parler les morts, ferme ta gueule puante!!!, j'espère te rencontrer a une manif, garantie que tu va courir plus vite que camus, comme lui fiotte qui chie sur lui quand viens l'heure de discuter d'homme à homme, face à face!!

2.Posté par citoyenne69 le 21/01/2009 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce journaliste folliculaire est autant responsable et coupable de l'épuration ethnique des palestiniens par israel .. il est nécessaire, que les associations portent plainte contre ce monsieur pour apologie de crime de guerre.
Il faut porter plainte pour chaque propos de soutien a l' entité sioniste criminel donc BHL, Bruno-Roger Petit, etc etc

3.Posté par redk le 21/01/2009 13:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une preuve de plus de se deux poids, deux mesures, La procureure a demandé la relaxe d'Askolovitch au nom de "la liberté d'expression" dans l'affaire qui l'opposé a Siné pour diffamation, il avais traité Siné d'antisémite, dans l'article incriminé, Siné ironisait sur le parcours de Jean Sarkozy, fils cadet du président de la République, et sur la relaxe dont il venait de bénéficier dans une affaire de délit de fuite face à un "plaignant arabe".
Il évoquait aussi sa possible "conversion au judaïsme pour épouser sa fiancée, juive et héritière des fondateurs de Darty", concluant : "Il fera du chemin dans la vie ce petit." , mais nos mass média sionisé ont oublier que ses propos ont étais tenus en premier par Patrick Gaubert, ex president du CRIF, la phrase exacte, donné dans un entretien a Libération, siné n'a rajouté que "Il fera du chemin dans la vie ce petit." !!

http://www.liberation.fr/evenement/010183861-sarkozy-comme-chez-lui-en-israel

4.Posté par redk le 21/01/2009 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rectification que certains aurons fait d'eux mêmes, Gaubert c'est la LICRA, mais bon l'un ou l'autre ils prennent leurs ordres de tel aviv!!!

5.Posté par Mike le 21/01/2009 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'antisémitisme en l'occurence consiste à penser que le sionisme serait quelque part un petit peu lié au judaïsme.

Moi je ne vois pas trop comment on pourrait nier cela, mais certains "antisionistes" le font sans peur d'être ridicules.


6.Posté par redk le 21/01/2009 18:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mike, toi aussi il te faut une preuve en plaine face !!

extraits du livre document de Maurice Rajsfus, Des Juifs dans la collaboration, L'U.G.I.F. 1941-1944

Pétain crée l'U.G.I.F.
LOI DU 29 NOVEMBRE 1941 (JO DU 2-12-1941) instituant une Union générale des Israélites de France

Nous Maréchal de France, Chef de l'Etat français le Conseil des ministres entendu décrétons :

Article premier. - Il est institué auprès du Commissariat aux Questions juives une Union générale des Israélites de France. Cette Union a pour objet d'assurer la représentation des Juifs auprès des Pouvoirs publics notamment pour les questions d'assistance, de prévoyance et de reclassement social. Elle remplit les tâches qui lui sont confiées dans ce domaine par le gouvernement. L'Union générale des Israélites de France est un établissement public autonome doté de la personnalité civile. Elle est représentée en justice comme dans les actes de la vie civile par son président, qui peut déléguer à tel mandataire de son choix tout ou partie de ses pouvoirs.

Article 2. - Tous les Juifs domiciliés ou résidant en France sont obligatoirement affiliés à l'Union générale des Israélites de France. Toutes les associations juives sont dissoutes à l'exception des associations cultuelles israélites légalement constituées. Les biens des associations juives dissoutes sont dévolus à l'Union générale des Israélites de France. Les conditions de transfert de ces biens seront fixées par décret rendu sur le rapport du secrétaire d'Etat à l'Intérieur.

Article 3. - Les ressources de l'Union générale des Israélites de France sont constituées : 11, Par les sommes que le Commissariat général aux Questions juives prélève au profit de l'Union sur les fonds de solidarité juive institué par l'article 22 de la loi du 22 juillet 1941. 20 Par les ressources provenant des biens des associations juives dissoutes. 3' Par des cotisations versées par les Juifs et dont le montant est fixé par un Conseil d'administration de l'Union d'après la situation de fortune des assujettis et selon un barème approuvé par le Commissaire général aux Questions juives.

Article 4. - L'Union générale des Israélites de France est administrée par un Conseil d'administration de dix-huit membres choisis parmi les Juifs de nationalité française, domiciliés ou résidant en France et désignés par le Commissaire général aux Questions juives.

Article 5. - Le Conseil d'administration est placé sous le contrôle du Commissaire général aux Questions juives. Les membres répondent devant lui de leur gestion. Les délibérations du Conseil d'administration peuvent être annulées par arrêté du Commissaire

général aux Questions juives.

Article 6. - Les cotisations fixées par le Conseil d'administration de l'Union générale des Israélites de France sont recouvrées par états exécutoires comme il est prévu par l'article 2 du décret du 30 octobre 1935.

Article 7. - Tant que subsisteront les difficultés de communication résultant de l'occupation, le Conseil d'administration pourra être divisé, le cas échéant, en deux sections dont le siège sera fixé par le Commissaire général aux questions juives. Chaque section comprendra neuf membres et sera présidée l'une par le président et l'autre par le vice-président.

Article 8. - Le présent décret sera publié au Journal officiel et exécuté comme loi de l'Etat.

Fait à Vichy, le 29 novembre 1941

Ph. PÉTAIN

Par le maréchal de France, chef de l'Etat français.

L'amiral de la flotte, ministre Le garde des Sceaux, ministre

vice-président du Conseil secrétaire d'Etat à la justice

AI. DARLAN Joseph BARTHÉLEMY

Le ministre, secrétaire d'Etat à Le ministre secrétaire d'Etat à

l'intérieur l'économie nationale et aux

Pierre PUCHEU finances Yves BOUTHILLIER
Des notables juifs nommés par Pétain
Le 9 janvier 1942, le décret nommant les membres du Conseil d'administration de l'UGIF paraît au Journal officiel de l'Etat français. Ceux qui avaient eu des scrupules à accepter sans discussion avaient été remplacés. Cela pour la zone sud car en zone nord les hommes étaient plus sûrs : la plupart d'entre eux venant du Comité de coordination des Oeuvres de bienfaisance du Grand-Paris où ils avaient déjà fait leurs preuves. Il s'agissait de MM. André Baur, Georges Edinger, Fernand Musnik, Benjamin Weill-Hallé, Marcel Stora, qui seront rejoint par Mmes Juliette Stern et Lucienne Scheid-Haas, Alfred Morali et Albert Weill.
Maurice Rajsfus, Des Juifs dans la collaboration, L'U.G.I.F. 1941-1944,
Préface de Pierre Vidal-Naquet, EDI, 1980
L'UGIF et les enfants
Dans les archives de l'UGIF, les documents concernant les enfants sont assez rares, on y trouve surtout de sordides renseignements administratifs. Malgré tout, quelques notes de service sont assez significatives
" Avis important

Nous constituons à l'Union générale des Israélites de France, un fichier central de tous les enfants juifs dont les parents ont été arrêtés ces jours-ci. Si ces enfants ont été recueillis par un organisme privé ou par des familles particulières et que vous en ayez connaissance, nous vous prions de bien vouloir les signaler immédiatement car il est déjà porté à notre connaissance que quelques enfants se sont trouvés égarés. Tout le service social fonctionne en permanence continuelle et, à cet effet, nous vous prions de bien vouloir établir avec nos services une liaison régulière... "
(CDJC- XLVII, 27)
Cette information d'apparence anodine publiée dans le Bulletin de l'UGIF du 24 juillet 1942 (soit une semaine après la grande rafle des 16 et 17 juillet) est lourde de menaces car elle préfigure le rassemblement de ces " enfants égarés ", dans des maisons où ils seront surveillés de près et où les nazis pourront venir les rafler facilement. Ce communiqué sera répété durant plusieurs semaines dans le Bulletin de l'UGIF.

source: Maurice Rajsfus, Des Juifs dans la collaboration, L'U.G.I.F. 1941-1944 EDI, 1980

si tu en veux d'autres a ta dispo!!!

7.Posté par redk le 21/01/2009 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mike, autant pour moi, j'avais pas bien compris ton poste.

8.Posté par Virgile le 22/01/2009 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CONSTAT DES DEGATS SIONISTES ANTI-VIE

Constat, que ce soit d'un point de vue juridique ou biblique, nous avons bien à faire à une série de crimes de guerres et de crimes contre l'humanité. Les sionistes tentent de justifier leurs barbaries et leurs imérialisme sous des prétexte qui ne trouvent pas de réalité, ni dans le droit international, ni dans la Bible (dont l'A.T. est fortement remis en cause au vu des découvertes historico-archéologiques).

LE GOUTTE DE TROP
Je pense que l'épuration ethnique de Gaza, une nouvelle fois, est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Il s'agit pour l'humanité entière de ce concentrer sur ce problèle (création de l'état sioniste et conséquences) et d'en finir une bonne fois pour toute).
Il s'agit en l'occurence, de reprendre toutes les affaires de meutres et de renversement/déstabilisation des états, du meurtre d'Abraham Lincoln jusqu'aux massacres d'aujourd'hui, en passant par les financiers et concepteurs des guerres révolutionniaires et mondiales, jusqu'au pic effroyable de "l'aventure bolchevic (qui a fait au moins 30 MILLIONS DE MORTS soit 6 FOIS LE SHOH OFFICIELLE !!!) ET TOUT CECI, PAR DES JUIFS !!!. (que nous les appellions sionistes, illuminati ou autres, n'a pas d'importance, le caméléon s'adapte sous toute latitude et costume).

RENDRE DES COMPTES

CE N'EST PAS SEULEMENT LES AGRESSIONS ENVERS LES PALESTINIENS qu'il faut traiter, mais le problème juif, tant d'un point de vue biblique (crédibilité, autorité et application - comme ce perfide talmud qui est une insulte à Dieu et à l'intelligence humaine)), politique (avec l'ingérence perfide des Juifs dans ls affaires du monde), économique (car ce sont des affairistes qui détruisent les lois du commerces, par l'usure et l'escroquerie (FED, kraks boursiers, détournements de fond, les MADOFF AND CO. etc.).

C'est réellement une âme criminelle et incurable, preuve en est. Ils ont, par des techniques et incantations diaboliques (pratiques occultes, Kabbalistiques), la capacité d'aveugler les décideurs des Nations et de les entraîner dans leur chute finale. La froideur de leur dialectique, les ruses diaboliques employées, l'impiété face aux massacres de civils qu'ils engendrent, par perversion et business, etc. atteste qu'ils sont, fous, inhumains, anti-Dieu, anti-Vie, anti-Christ et qu'ils ont déjà perdu. Car pour reprendre leur propre philosophie (Loi du Talion, jamais de pardon et de miséricorde, mensonge perpétuel Kol Nidre, ethno-centrisme hyper nationaliste, etc.), il y aura forcément un retour de bâton.

CONDAMNER ET EXECUTER LES CRIMINELS DE GUERRE ET CONTRE L'HUMANITE
Les sionistes ont bien pris soin, par un déluge de manipulation médiatiques et juridiques, de s'extraire des sanctions internationales pour leurs crimes (ils se situent au-dessus des lois) tout en multipliant les assassinats extra-judiciaires de leurs opposants (ceux qui sont contre leurs barbaries colonialistes et qui veulent garder la souveraineté de leur Etat...).
Il faut rétablir la peine de mort pour TOUS CRIMES (guerre/humanité) et maintenir l'imperscibtilité de ces crimes, intemporellement. Ils comprendront puisqu'ils haissent le pardon, la Vérité et la Grâce).

Force est de constater également, que la famille Rothschild (Mayer Bauer), est inscrite en filigrane tout au long de ces trois derniers siècles et qu'elle est souvent au coeur des financements de ces épouvantables drames contre l'humanité. Il faudra également en découdre avec les réseaux francs-maçons, petites mains à la botte de ces banquiers sionistes et qui paralysent toute évolution spirituelle, sociale et économique au sein des Nations.
TROP, C'EST TROP. AUX PEUPLES DE REPRENDRE LEURS BIENS ET LEUR DESTINE EN MAIN, sous la guidance de démocrates combattants qui n'ont pas fléchi le genou devant les Baals.
Rien dans l'histoire, la conscience humaine et la Bible, ne donne autorité aux Juifs (qui ne sont pas ISRAEL) de dominer, de souiller et de détruire / asservir les Nations: RIEN !!!

9.Posté par Raskolnikov le 23/01/2009 16:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je voudrais soulever un certain nombre de problèmes aujourd'hui.
Le sieur Bruno Roger-Petit est contrarié pal Siné d'avoir insister sur le massacre de GHAZA mais cela ne le dérange pas du tout que dans tous les médias français sans exeption durant toute l'année les sionistes mobilisent le ban et l'arrière ban pour venir dans toutes les émissions distiller leur venin en nous inculcant comment israel est un pays démocratique et comment tous les arabes et les musulmans sont des terroristes .En omettant toujours de signaler que l'entité sioniste est une entité théocratique .
Aucun pays soit disant arabe ou musulman n'a utilisé le Coran comme constitution
L'entité sioniste n'ayant pas de constitution la loi de base est la Thora. à cet effet je voudrais rappeler qu'il serait bon de relire l'article intitulé "la guerre médiatique d'israel

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires