Tribune libre

Brouille entre Paris et Alger car l’Algérie a signé des contrats avec l’Allemagne ?


Entre l’Algérie et la France rien ne va plus depuis la visite de Angéla Merkel a visité l’Algérie pour signer des contrats pour développer l’Algérie dans tous les domaines.La France ne veut pas que l’Algérie redevienne un pays riche et industriel comme du temps de Boumédienne?


yazid
Vendredi 12 Octobre 2018


C’est une décantation qui risque de provoquer de nouvelles crispations entre Alger et Paris. Dans un entretien au Figaro de ce vendredi 21 septembre, Bernard Bajolet, ex-patron de la DGSE et ancien ambassadeur de France à Alger, critique violemment le pouvoir algérien. Sans doute les cadeaux des Bouteflikas lui manquent.

Interrogé sur l’avenir des relations algéro-françaises, M. Bajolet affirme croire à une “évolution à petits pas. “Et c’est pour deux raisons” : “La première tient à un problème de génération. La nomenclature algérienne, issue ou héritière de la guerre d’Algérie, a toujours besoin de se légitimer en exploitant les sentiments à l’égard de l’ancienne puissance coloniale”.

Sans doute les valises d’argent de rétrocommissions manque à certains politiciens français, les cadeaux se font rare et l’hiver approche. L’Algérie est devenue moins généreuse avec tous ces profiteurs et parasites.

Bernard Bajolet poursuit : “La seconde raison est plus conjoncturelle : le président Bouteflika, avec tout le respect que j’éprouve pour lui, est maintenu en vie artificiellement. Et rien ne changera dans cette période de transition”.

Pour l’ancien chef de la DGSE, “si ouverture il y a, il faudra aussi qu’elle soit réciproque avec, entre autres choses, l’ouverture des archives du FLN”.

Bernard Bajolet publie en France un livre “Le soleil ne se lève plus à l’Est” dans lequel il revient sur sa carrière de diplomate dans plusieurs pays, notamment l’Irak et l’Algérie.

Bajolet regrette le temps où il était celui qui donnait des ordres à Bouteflika et où il était en fait le vrai président de l’Algérie et commandait Toufik, Nezzar et Ouyehia, ils étaient tous ses serviteurs, ses esclaves ses marionnettes, il ne supporte pas bien sa déchéance.

Il a sans doute besoin d’un peu d’argent sinon il pourrait révéler des secrets compromettants sur ces anciens amis marocains d’Alger le clan d’Oujda, tous des anciens agents de la DGSE.

Depuis mercredi 19 septembre, toutes les représentations françaises en Algérie ne sont plus gardées par les policiers algériens.

Selon nos sources, la mesure concerne toutes les structures à Alger, y compris le siège de l’ambassade et la résidence de l’ambassadeur. Les structures consulaires à Oran et Annaba sont également concernées par cette mesure extrême.

Depuis les années 1990, les représentations étrangères, particulièrement celles des grands pays occidentaux, sont gardées en permanence par plusieurs policiers algériens. Ces ambassades possèdent également leur propres services de protection à l’intérieur.

Cette décision des autorités algériennes serait une réponse à une décision française de ne plus affecter de protection policière devant l’ambassade d’Algérie à Paris.

L’Algérie était l’un des rares pays à bénéficier de cette mesure exceptionnelle avec les États-Unis et Israël. Il y a un an, les autorités françaises avaient pris une mesure similaire. Après les protestations d’Alger, la protection policière de l’ambassade a été rétablie.

La France-Israel continue de penser que l’Algérie est sa vache à lait et demeure une colonie un état sous sa botte. La France refuse que l’Algérie signe des contrats avec l’Italie pour développer son secteur pétrolier et gazier pourtant la France-Israel ne pense qu’à ses intérêts et se fiche du peuple algérien qu’elle traite avec un grand mépris. La France n’a jamais aidé à développer un pays qui a été une de ses colonies. Les pays francophones sont devenus les pays les plus pauvres du monde et les moins libres souvent théâtre de génocides et coups d’états et famines. Après 60 ans d’indépendance l’Algérie ne dispose d’aucun hôpital digne de ce nom et d’aucune industrie allemande à la hauteur des années Boumédienne. L’Algérie en 2018 n’a rien à voir avec l’Algérie de 1978 où le dinar algérien surpassait le franc et était une monnaie internationale reconnue et convertible et où le niveau de vie des algériens était équivalent à celui des allemands de l'époque et où le passeport algérien était l’un des plus fort au monde au même niveau du passeport allemand. Désormais le niveau de vie des algériens est plus proche de celui des somaliens ou ethiopiens. Même l’Ethiopie à dépassé l’Algérie dans bien des domaines grâce à sa coopération avec la Chine, l’Ethiopie lance des fusées spatiales et des satellites et construit des hôpitaux modernes pendant que le peuple algérien cherche à acheter des oignons ou des pommes de terre et se demande ce qu’il pourra manger le soir et surtout prie pour ne jamais tomber malade ni avoir une appendicite car ce serait la mort assurée alors qu’en France c’est un mort sur 2000 personnes opérés.



Vendredi 12 Octobre 2018


Commentaires

1.Posté par LOGIQUE le 12/10/2018 13:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Allemangne c'est un peu la France ils s'entendent à merveille donc aucune embrouille, en revanche l'Algérie boude le blé OGM Francais pour le blé bio RUSSE et la France boude l'Algérie !!

2.Posté par Saber le 13/10/2018 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand j'ai dénoncé les céréales aux pesticides que vendait Cargill à l' Algérie, tout ce qu'ils ont réussi à faire c'est de me licencier. Tfouh!

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires