Conflits et guerres actuelles

Bouclier américain en Europe: se défendre pour attaquer Téhéran??



NADA RAAD
Vendredi 18 Juin 2010

Bouclier américain en Europe: se défendre pour attaquer Téhéran??
Les Etats-Unis jouent au conseiller sage sur la scène internationale. Ayant réussi à durcir les sanctions sur l'Iran, Washington voudrait-elle rallier encore plus le continent européen à sa politique belliqueuse. Quel sera alors le meilleur stratagème à adopter autre que de susciter la peur des Européens, notamment russes, quant aux intentions iraniennes?
    
"L'Iran est capable de lancer une attaque contre l'Europe au moyen de dizaines ou même de centaines de missiles, ce qui a conduit les Etats-Unis à revoir son système de défense antimissile", a lancé jeudi le secrétaire américain à la guerre , Robert Gates devant le Sénat.
  
Premièrement, ce responsable de guerre- (bien de guerre parce que les Etats-Unis déclenchent les guerres dans des régions trop éloignées de leurs terres, donc pas besoin de défense nationale chez eux)- a averti toute "l'Europe" des dangers militaires iraniens.

Deuxièmement, il a justifié à son pays l'installation de bouclier de défense antimissile, jusque là controversé et contesté par la Russie.  
 
 "Un des éléments fourni par les renseignements qui a contribué à la décision de changer de système de défense antimissile a été de prendre conscience que si l'Iran devait lancer une attaque de missiles contre l'Europe, il ne s'agirait pas de seulement un ou deux missiles ou même d'une poignée", a dit Gates lors d'une audition au Sénat . 
 
"Il s'agirait plutôt d'une salve, dans laquelle on aurait potentiellement affaire à des dizaines ou même des centaines de missiles", a-t-il assuré, ajoutant qu'il soutenait le nouveau projet "capable de protéger nos troupes, nos bases, nos installations et nos alliés en Europe ".  
 
Simultanément à ces assertions, un sondage a été publié par l'institut américain Pew Research Center, reflètant une soi-disant orientation nouvelle de l'opinion publique en faveur de prendre l'initative de lancer frappe contre l'Iran et non pas de se défendre. 
 
Selon cette enquête menée dans 22 pays, les Américains sont les plus enclins à un recours aux armes contre Téhéran, 66% d'entre eux jugeant que le plus important est "d'empêcher l'Iran de mettre au point des armes nucléaires", contre 24% qui jugent préférable "d'éviter un conflit armé".
 
Les Français apparaissent ensuite comme les plus belliqueux (59% contre 41%). Les Allemands (51% contre 39%) et les Britanniques (48% contre 37%) semblent plus partagés.
   
Mais les Turcs sont d'un avis contraire (37% pour éviter un conflit, 29% pour interdire l'arme nucléaire à l'Iran), de même que les Pakistanais (34% contre 21%). Les Russes sont partagés (32% dans chaque camp) tandis que les Chinois sont contre un conflit par 43% contre 35%.
 
Ainsi, les Etats-Unis n'installent pas de bouclier en Europe pour se défendre, mais pour préparer une offensive contre la République Islamique.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Vendredi 18 Juin 2010


Commentaires

1.Posté par meda le 18/06/2010 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce bouclier ne dirige pas contre l'iran mais pour contre la Russie et la chine

2.Posté par Mirroir le 18/06/2010 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Meda

vous dite " ce bouclier ne dirige pas contre l'iran mais pour contre la Russie et la chine "

Qu'elles sont les raisons qui vous font pensez a cela, qu'elles sont vos sources ,expliquez vous ou abstenez vous de faire un commentaire d'une phrase qui ne nous éclaire en rien ,merci.

camarade Meda ,j'attend la suite ^^

3.Posté par freez le 18/06/2010 23:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La suite est simple : après l'iran, la russie et la chine sont les suivant à devoir se prosterner de force devant l'ambition impériale de la zunie !!!

(qu'elqu'un à dit qu'après l'iran il n'y aurais plus de guerre ???)

D'ou un bouclier qui servira autant contre l'Iran mais surtout pour la suite...


4.Posté par damien le 19/06/2010 00:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ben vu que le bouclier est positionné en pologne, on sait qu il vise.
En représailles à ce bouclier, la russie installera des missiles nucléaires à kalilinngrad...

5.Posté par Setamir (publié par NOVOSTI) le 19/06/2010 02:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(publié par l'agence Russe Novosti)

Au regard de se qui se passe en Afghanistan, en Irak, de se qui s'est passé en Géorgie et en Ukraine, dans les ex-républiques du bloc de l'Est (Pologne, etc.), aussi du plan "anaconda" dans son objectif stratégique ; nous ne pensons pas que la Russie commettra la grave erreur géostratégique de laisser faire l'Occident pour le cas de l'Iran.

Les conséquences seraient dramatiques pour toute la région mais aussi pour la Russie qui se retrouvera totalement affaiblie économiquement et militairement. A quoi cela sert d'être fort militairement si l'on sera entouré (coincé) de toute la puissance de l'Occident à leur tête l'Amérique. Aligner ses missiles pour dissuader? Oui mais dans quel but? L'Occident ne fera valoir aucune menace et rassurera par tous les moyens la Russie.

Car la domination de l’Occident s’inscrit dans la présence effective pour l'hégémonie politique, économique et culturelle qu’il projette sur toutes les régions entourant la Russie y compris le Moyen-Orient. C'est cela son objectif, son but. Il ne reste que le puissant Iran qu'il faudra dompter; car la clé et le dernier maillon de leur stratégie. Cet objectif atteint, la Russie n’aura plus aucun moyen et appui de faire valoir sa puissance si ce n’est militaire mais dans les limites de la dissuasion pas plus ! Cela sera trop tard!

6.Posté par Patrick Keridan le 19/06/2010 09:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Setamir

Très juste, cette analyse lue sur Novosti.
L'avenir de la Russie (et aussi de la Chine, voire de l'Inde, du Brésil...) comme puissance mondiale indépendante réside dans sa capacité à façonner un axe concurrent à l'Occident (c'est-à-dire l'hyper-puissance israélo-étasunienne et ses alliés) en s'appuyant sur les quelques puissances moyennes qui comptent dans cette région (du Gofe persique aux Balkans), à savoir l'Iran, la Turquie et la Syrie.

L'Iran avec ses ressources en hydrocarbures, sa capacité technologique et militaire, et sa volonté de résistance affirmée depuis quelques décennies, est la pièce maîtresse du nouveau dispositif. S'il tombe, la Turquie, divisée, à l'économie bancale, reviendra vite dans le giron atlantiste, et la Syrie, seule, a un poids négligeable.

D'où les tentatives de subversion terroriste actuelles contre l'Iran, les sanctions et de probables agressions aériennes dès qu'une occasion favorable se présentera.

Le "basculement stratégique" dont parle Thierry Meyssan à propos du Moyen-Orient (http://esprit-europeen.fr/etudes_geopo_basculement_procheorient.html) est un fait accompli nouveau et fragile que la Russie a tout intérêt à préserver si elle ne veut pas déchoir et retomber au rang d'une puissance régionale qui n'aura plus qu'à se raccrocher au nouvel ordre mondial élaboré à Washington.

Si la Russie a opté, à reculons, pour les sanctions-Clinton contre l'Iran, c'est sans doute qu'elle a obtenu des contreparties. Peut-être la garantie qu'une prochaine attaque n'aura pas lieu et qu'une pression accrue s'exercera sur Israël pour un règlement de la question palestinienne.

Bien entendu, nous ne savons rien de ces tractations de l'ombre. Mais on a du mal à croire que la Russie laisserait démanteler aussi facilement l'imposant dispositif diplomatique qu'elle vient de réussir à mettre en place pour assurer sa propre protection !
Si c'était le cas, cela signifierait la fin de sa vocation de grande puissance.
L'axe Washington-Tel-Aviv serait alors en mesure d'imposer sa domination à la planète et notre XXIe siècle serait définitivement un siècle étasunien...

Mais les jeux ne sont pas encore faits.

7.Posté par hdenato le 19/06/2010 19:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Iran sera la dernière guerre. Tout se jouera à ce moment là : la chine, la russie etc... Le Nouvel Ordre Mondial sera hérigé 3 ou 5 ans après l'Iran. Après vous savez ce que ce sera. Le retour d'Isa pour vous les muslumans. Le retour de Jésus Christ pour nous les chrétiens.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires