Conspiration

Bombay: Londres veut participer aux interrogatoires



Lundi 15 Décembre 2008

Bombay: Londres veut participer aux interrogatoires

Leila Mazboudi

Après Washington, c’est Londres qui semble vouloir se rallier à la position de New Delhi, qui soupçonnent des Pakistanais d’être derrière les attentats meurtriers de Bombay.
Avant de quitter New Delhi, pour se diriger à Islamabad, le Premier ministre britannique Gordon Brown a affirmé que c’est bien le groupe armé islamiste pakistanais Lashkar-e-Taïba (LeT) qui a perpétré les attaques qui avaient fait 163 morts, comme l'en accuse le gouvernement indien.
Le seul survivant du commando de 10 assaillants, arrêté à Bombay, aurait avoué, selon New Delhi, être pakistanais et membre du LeT.

Après condolezsa Rice, la secrétaire d’état américaine, le Premier ministre britannique est venu à son tour, pour faire la navale entre les deux pays et désamorcer la crise qui perdure depuis les attentats.
Peut-être aussi pour faire encore plus de pression sur Islamabad qui refuse de livrer les 40 suspects demandés par les Indiens, promettant de les juger dans ses tribunaux et de les punir s’ils s’avèrent coupables.
Dans ce cadre, Londres semble vouloir également participer aux interrogatoires des suspects au Pakistan. Selon, un haut responsable du gouvernement britannique qui accompagnait Brown à son arrivée à Islamabad, et qui a requis l'anonymat, des enquêteurs britanniques "devraient" demander à entendre "quiconque serait suspect" au Pakistan d'être impliqué dans les attaques de Bombay, dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Britanniques au cours du drame. Des dizaines de personnes ont déjà été arrêtées par Islamabad depuis Jeudi dernier

La police britannique a également demandé à l'Inde de pouvoir éventuellement interroger le membre survivant du commando, qui s'appelle Mohammed Ajmal Amir Iman, selon les enquêteurs indiens."Nous attendrons d'avoir davantage d'informations sur la manière dont le LeT fonctionne", a poursuivi cette source, ajoutant que Londres avait proposé à l'Inde son aide dans l'enquête, en particulier dans le domaine de la médecine légale.

La mission-éclair de Brown, de quelques heures en Inde et au Pakistan, intervient alors que les tensions entre les deux pays sont de plus en plus exacerbées: Islamabad a assuré Samedi que deux avions de chasse indiens ont violé l'espace aérien pakistanais, survolant des zones où le LeT est réputé actif, ce que New Delhi a démenti ce dimanche


Lundi 15 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par joszik le 15/12/2008 21:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Pakistanais ne savaient pas, qu'ensuite, après avoir soutenu la coalition, qu'en toute logique ,comme les autres(sadam et l'iran), leur tour viendrait.
mais l'Inde ignore encore qu'en sous-mains les alliès préparent le pakistan à répliquer et à détruire les infrastructures industrielles de l'inde, c'est pourtant simple à comprendre, mais tous le monde n'a pas bien compris apparement:

2.Posté par KIKI le 15/12/2008 23:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Irak...Afghanistan...Pakistan... quoi de plus normal de voir ensuite apparaître l'Inde sur la liste? Un pays qui monte. Faut bien que l'Empire lui coupe les ailes à un moment ou à un autre.
D'ailleurs, faut se dépêcher. La Chine attend derrière de se faire démanteler (au passage, décidasse à notre ami Dalaï-Lama pour sa mission politique en cours)

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires