MONDE

Bombay: Derniers assaillants abattus, Fin des combats



Samedi 29 Novembre 2008

Bombay: Derniers assaillants abattus, Fin des combats
Après plus de deux jours de combats acharnés, les derniers assaillants encore retranchés dans l’hôtel Taj Mahal de Bombay ont été abattus ce samedi matin et la police a annoncé la fin des opérations .

Ces attaques extrêmement bien coordonnées sur la capitale économique de l'Inde, le bilan des tués s’élève à 195 et celui des bléssés à 295.

Trois militants islamistes encore retranchés dans l'hôtel Taj Mahal ont été abattus ce matin, a indiqué le chef de la Garde nationale indienne, précisant tout de même :"Nous avançons chambre par chambre pour vérifier que la situation est sûre".

La mort d'au moins 22 étrangers a été jusqu'à présent confirmée par leurs pays respectifs
Vendredi, le département d'Etat américain a porté de deux à cinq le nombre confirmé d'Américains tués, précisant que de nombreux autres sont portés disparus.
Une Thaïlandaise a également trouvé la mort, a annoncé ce samedi le ministère thaïlandais des Affaires étrangères.
Deux Canadiens ont été tués et deux autres blessés, avait annoncé vendredi le ministre canadien des Affaires étrangères, Lawrence Cannon.
Selon un diplomate israélien, cinq otages israéliens ont été tués dans un centre religieux juif orthodoxe, auquel les forces spéciales ont donné l'assaut vendredi. Les otages ont été tués par les terroristes pendant l'intervention des forces de sécurité, selon un responsable indien.
L'assaut a été mené par des commandos indiens masqués, largués sur le toit du bâtiment par un hélicoptère.
Outre les cinq otages israéliens ayant perdu la vie, cinq Américains, deux Français, deux Australiens, deux Canadiens, un Britannique, un Japonais, un Allemand, un Italien, une Singapourienne et une Thaïlandaise (bien Thaïlandaise) ont péri, d'après leurs pays respectifs.

L'Inde a ouvertement accusé le Pakistan, son voisin et rival, d'être derrière ces attaques très bien orchestrées, ce qu’Islamabad a démenti dans les termes les plus forts.
Les responsables occidentaux avaient quand à eux, évoqué la piste du réseau terroriste Al-Qaïda.

Les assaillants avaient stocké à l'avance des armes et des explosifs à l'hôtel Oberoi/Trident, a déclaré un responsable indien à l'AFP.

Les raids ont visé en particulier des étrangers, plus spécifiquement des clients américains et britanniques des deux hôtels, symboles de la richesse de Bombay, ainsi que le centre juif.
Mais les extrémistes, armés de fusils automatiques et de grenades, ont aussi frappé des cibles indiennes, comme la gare centrale de Bombay où ils ont fait 50 morts. Un hôpital recueillant des femmes et des enfants pauvres a également été attaqué.
Neuf assaillants ont été tués au cours des opérations des commandos indiens et un autre arrêté, et 15 hommes des forces de sécurité tués, a déclaré le vice-Premier ministre de l'Etat du Maharashtra, R.R. Patil.
Selon l'agence PTI, citant des sources officielles, trois extrémistes, dont un Pakistanais, appartenant au Lashkar-e-Taiba ont été arrêtés à l'hôtel Taj Mahal.

Au terme de près de 60 heures d’affrontement acharnés, les otages libérés, de même que des policiers ou des soldats, ont raconté leurs expériences, semblables à de véritables films d’horreurs….

"Ce sont des gens impitoyables. Ils ouvraient le feu sur quiconque se trouvait face à eux", a raconté un commando de marine. Il y avait "du sang partout... des corps gisant çà et là".
"Il y avait du sang partout sur le sol et des morceaux de corps", a raconté sur une radio Paul Guest, un Australien qui a réchappé à l'attaque du Taj Mahal.

Ces attaques, qui ont frappé le coeur économique et financier de la 10e puissance économique mondiale, ont été revendiquées au nom d'un groupe islamiste, les Moujahidine du Deccan, du nom du plateau qui couvre le centre et le sud de l'Inde.
L'un des assaillants de l'Oberoi/Trident, interrogé par une télévision, a affirmé que le groupe réclamait la fin des "persécutions" contre les musulmans d'Inde, une forte minorité de 150 millions de personnes, victimes de violences depuis longtemps, dans ce pays de 1,2 milliard d'habitants, hindous en majorité.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Samedi 29 Novembre 2008


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires