Palestine occupée

Blocus de la bande de Gaza : 80% de la population sont en dessous du seuil de pauvreté



Vendredi 31 Octobre 2008

Blocus de la bande de Gaza : 80% de la population sont en dessous du seuil de pauvreté
Plus de seize mois sont passés depuis que le blocus a été imposé sur la bande de Gaza. Avec cet injuste blocus, l’occupation israélienne vise tous les domaines de la vie d’un million et demi de Palestiniens. Elle rend leur vie un enfer insupportable.

Et malgré l’accalmie et ses engagements, l’occupant israélien continue à ne pas laisser les marchandises arriver dans la bande de Gaza. S’est évaporé tout espoir de voir l’économie de la bande de Gaza reprendre son souffle. Les produits de la Bande ne peuvent sortir. Toutes ces interdictions ont mis 80% de la population en dessous du seuil de la pauvreté. Et le chômage s’intensifie aussi de plus en plus. Il a été de l’ordre de 35% de la population en 2006. Il est de 65% actuellement. La grande majorité de la population n’arrive plus à assurer son strict nécessaire. Surtout avec un revenu moyen de 650 dollars par ans : moins de deux dollars par jour.

Le privé

Le domaine économique privé de la bande de Gaza crée 53% des opportunités de travail. Mais l’occupant israélien le vise tout particulièrement.

Depuis le jour où le blocus a été imposé, à la mi-juin 2007, la production de ce domaine a baissé jusqu’à 11% de son niveau d’avant l’Intifada d’Al-Aqsa. L’occupant israélien empêche l’arrivée de produits premiers. Toutes les entreprises n’obtiennent pas plus de 10% de leurs besoins. Ainsi, le coût monte inexorablement. Et lorsqu’il y a production, il n’y a pas d’exportation, toutes les portes étant fermées.

L’industrie

L’exportation de la Bande arrivait à un niveau de plus de 700 camions par mois de produits manufacturés (mobiliers, produits alimentaires, vêtements, produits agricoles…).

Les matières premières n’arrivent pas dans la bande de Gaza. Cela a causé la fermeture de plus de 97% des usines au nombre de 3900. Ainsi, 35500 nouveaux ouvriers s’ajoutent à un nombre déjà important.

On outre, la perte mensuelle du domaine de l’industrie est de 15 millions de dollars. Le nombre d’entreprises s’est réduit de 600 à 30 entreprises seulement.

L’agriculture

La bande de Gaza produit avec ses terrains environ 300 mille tonnes de produits agricoles destinés pour la plupart à l’exportation. Un quart de la population vit de cette production.

Avec son blocus, l’occupant israélien interdit la sortie de cette production. Il empêche également l’entrée de semences, d’engrais et de machines. Toutes ces interdictions ont porté beaucoup de préjudices au domaine de l’agriculture, estimé à 150 mille dollars par jour. Des milliers de tonnes de pommes de terre, par exemple, et d’autres produits se trouvent abîmés, ou dans les meilleurs des cas, vendus à perte. Et dans le domaine de la pêche, trois mille ouvriers ont perdu leur travail. La perte mensuelle est estimée à trois millions de dollars.

La santé

Le domaine de la santé a beaucoup souffert du blocus. Il n’est plus dans la capacité d’offrir les plus simples des services. Les hôpitaux ne peuvent plus assumer leur rôle. Les médicaments sont en train de s’épuiser totalement.

Les citoyens ne trouvent pas se procurer de médicaments et ne peuvent avoir accès au soin dans la bande de Gaza. Ils ne peuvent non plus aller ailleurs pour trouver le soin nécessaire, surtout pour ces centaines de personnes qui souffrent de maladies graves.

Des dizaines de malades ont perdu la vie. Jusqu’à fin octobre, leur nombre a atteint 252 morts.

La construction

Le domaine de la construction a aussi beaucoup souffert du blocus. Le ciment, l’acier et beaucoup de produits sont interdits de pénétrer dans la Bande. Toutes les fabriques sont fermées. 3500 ouvriers se sont retrouvés au chômage.

Tous les projets de construction se sont arrêtés, même ceux de l’ONU. Il en est de même pour les projets privés : universités, hôpitaux et autres.

L’alimentation

Les autorités israéliennes interdisent à la plupart des produits alimentaires d’entrer dans la bande de Gaza. Moins de 15% du besoin de la Bande en nourriture y arrivent seulement. Les prix ont connu une flambée sans précédent. La plupart des citoyens ne peuvent acheter leur besoin en nourriture.

L’électricité et l’eau

Après les évènements de juin 2007, les Israéliens ont restreint la fourniture du carburant nécessaire pour faire marcher la centrale électrique.

Par conséquent, l’électricité a baissé, ainsi que l’eau potable.

Une des conséquences directes de ce manque de carburant, c’est que les camions de la mairie ne peuvent ramasser les ordures.

Blocus de la bande de Gaza : 80% de la population sont en dessous du seuil de pauvreté

Après 24 ans de la tentative de Kahane d'envahir la ville d'Oum Al Fahm Les palestiniens des territoires 48 inquiets d'une manifestation raciste juive à Oum Al Fahm

Les milieux palestiniens dans les territoires occupés en 1948 ont condamné fortement la décision da la haute cour israélienne qui a accepté, hier mercredi 29/10, la demande des extrémistes sionistes de la droite d'organiser une marche dans la ville d'Oum Al-Fahm, au nord de la Palestine.

Cette décision est venue après l'accord de la police de l'occupation de protéger les activistes extrémistes en prétendant qu'ils ont droit pour organiser des manifestations dans la ville d'Oum Al Fahm car cette ville est sous le contrôle de l'occupation.

En commentaire à cette décision, le député arabe au parlement sioniste "Knesset", Jamal Zahalka, a dit que cette décision donne la légitimité au racisme, en prétendant qu'elle est une sorte de liberté d'expression, alors que la plupart des pays au monde considèrent qu'elle représente une action criminelle.

Le porte-parole du mouvement islamique, Zahi Noujeidat a dit qu'il est regrettable qu'une haute cour israélienne participe aux activités de ces extrémistes qui veulent enflammer les situations et créer des conflits dans la ville, en montrant que le gouvernement de l'occupation porte toute la responsabilité de ces pratiques racistes.

De son côté, le député Mohammed Baraka a dit qu'il est impossible de permettre à cette marche d'entrer dans la ville d'Oum Al Fahm et que les palestiniens vont interdire cette marche comme ils ont empêché, avant 24 ans, le fondateur du mouvement terroriste "Kach", Meir Kahane, lorsqu'il a tenté d'envahir la ville.

Blocus de la bande de Gaza : 80% de la population sont en dessous du seuil de pauvreté

Le ministère de la santé : L'occupation et l'autorité d'Abbas sont responsables des souffrances des malades palestiniens

Le ministère de la santé au gouvernement de l'entente palestinienne a porté, de nouveau, l’entière responsabilité sur le cabinet illégal de Fayyad à Ramallah qui continue sa politique injuste contre les malades palestiniens dans la Bande de Gaza en leurs causant plus de souffrances après la détérioration remarquable de leurs états de santé, notamment les enfants et les personnes âgées.

"Le secteur sanitaire est complètement frappé par le manque de médicaments et de produits médicaux, au moment où le cabinet illégal de Fayyad continue de priver les patients de Gaza de leurs droits légaux", a souligné le ministère de la santé au gouvernement de l'entente.

"Plus de 120 sortes de médicaments ont expiré dont ceux du cancer et des maladies chroniques, et que 80 enfants souffrent actuellement de graves maladies", a-t-il ajouté.

"Les souffrances des habitants de Gaza se sont multipliées après les grandes inondations qui ont frappé, ces trois jours, la bande de Gaza, où plus de 60 maisons se sont effondrées complètement", a affirmé le directeur des secours et des urgences au ministère de la santé, Mouawia Hassanine.

Hassanine a appelé toutes les institutions des droits de l'homme, juridiques, locales, régionales et internationales à intervenir immédiatement pour sauver la vie des habitants de Gaza assiégés depuis longtemps par la politique inhumaine de l'occupation et ses alliés, notamment après la situation dégradée à cause des inondations, ainsi que du manque de médicaments et besoins indispensables, en plus des appareils et produits nécessaire concernant l'évacuation des eaux usées.

http://www.palestine-info.cc/fr/ http://www.palestine-info.cc/fr/



Vendredi 31 Octobre 2008


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires