Conflits et guerres actuelles

Blackwater: inculpation, gvt irakien salue la décision


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 15:38 OBAMA VEUT À TOUT PRIX LA GUERRE



Mercredi 10 Décembre 2008

Blackwater: inculpation, gvt irakien salue la décision
Pour la première fois, des employés d’une société militaire privée, Blackwater, sont poursuivis pour des actes commis en Irak. Ils sont accusés d’avoir tiré sur des civils irakiens désarmés le 16 septembre 2007 à Bagdad. Quatorze personnes sont mortes et vingt ont été blessées.

Pour boucler le dossier d’accusation, le ministère américain de la Justice s’est appuyé sur la loi pour la juridiction extraterritoriale militaire (Military Extraterritorial Jurisdiction Act - MEJA). Ce texte permet de soumettre aux cours fédérales le cas de civils ayant commis des crimes et employés à l’étranger par le département de la Défense. Le procureur général adjoint Patrick Rowan estime que cette inculpation « démontre que ceux qui s’engagent dans des attaques non provoquées et illégales contre des civils, que ce soit en temps de paix ou de conflits, doivent rendre compte de leurs actes ». Mais, un amendement au MEJA (datant de 2007) place les contractants civils sous l’autorité du code de justice militaire en cas de « guerre déclarée » et pendant les « opérations d’urgence ». Toutes les interprétations sont possibles.

De son côté, Le gouvernement irakien a salué la procédure en cours aux Etats-Unis, qui vise à établir « des responsabilités criminelles ». « Les assassins doivent payer pour des crimes commis contre des civils innocents », affirme Khalid Ibrahim dont le père, âgé de 78 ans a été tué lors de la fusillade. D’autres victimes rappellent que Blackwater leur avait proposé de l’argent (10 000 dollars) pour oublier l’affaire. Il faut dire qu’en septembre 2007, le drame avait provoqué colère et indignation à Bagdad. La fusillade est devenue le symbole de l’impunité des troupes américaines et de leurs sous-traitants. A l’époque, le Premier ministre Nouri al-Maliki avait réclamé le départ de Blackwater, sans succès puisque le contrat de l’entreprise en Irak a été renouvelé en avril 2008. La justice irakienne avait annoncé en août dernier qu’elle se réservait le droit de poursuivre en justice les six gardes privés de la compagnie américaine. L’enquête irakienne parle en effet de « meurtre avec préméditation ».

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mercredi 10 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par rachi le 10/12/2008 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On verra si la justice américaine ira jusqu'au bout ou si ce sera une parodie de justice comme d'ab...

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires