Diplomatie et relation internationale

Bis repetita, Kouchner évite le mot « guerre » mais la prêche encore plus !


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe


Un discours polyphonique, dans la bouche d'un ministre d'obédience socialiste, au sein d'un gouvernement de droite, ne reflète-t-il pas la polyphonie française, sur l'échiquier international ?


IRIB
Jeudi 4 Octobre 2007

Bis repetita, Kouchner évite le mot « guerre » mais la prêche encore plus !
Le monde n'a pas encore oublié le terrible mot de « guerre », lancé, il y a quelques semaines, par la bouche du premier diplomate français, de l'antenne d'une radio. Le mot a fait le tour du monde, semant de l'émoi là où il passait. Face à cette vague déferlante, le Chef de l'Etat n'a eu d'autre choix que de « recadrer », rapidement, son ministre, qui a imputé à la presse sa faute, l'accusant d'avoir mal interprété ses propos.

Il recule et s'excuse. Les zigzags du patron du Quai d'Orsay n'en finissent pas pour autant. Après l'échec du triangle guerrier, Washington-Londres-Paris, de persuader les 5+1 de durcir les sanctions anti-iraniennes, c'est à l'antenne d'Europe 1 que Bernard Kouchner montre encore ses tendances bellicistes.

Il reparle de la guerre, tout en évitant de prononcer le mot. Une rhétorique d'angoisse et d'horreur lui sert à escamoter le mot qui sonne terriblement aux oreilles. Fidèle à la ligne atlantiste de son Président, il évite le mot, mais en parle toujours.

Il peint un paysage terrible de la région : « un endroit terriblement, terriblement dangereux ». Que voulait-il suggérer par ce doublet de « terriblement » ?
Le nucléaire iranien ne sert-il pas de prétexte au gouvernement Sarkozy, pour redorer son blason, sur les côtes outre-atlantique ?
Ne serait-ce pas remâcher le scénario concocté dans les "think tanks" de la Maison Blanche, pour occuper la place vacante de Tony Blair, auprès du « Big Brother » ?
Mais qu'adviendra-t-il d'une France indépendante sur la scène internationale ?
Autant de questions qui resteront sans réponse, lorsqu'on fait du programme nucléaire, à vocation pacifique, de l'Iran, une menace universelle, alors qu'on oublie que c'est la France qui a doté le régime sioniste de la bombe atomique.

Kouchner et ses points de vue en dents de scie

Le patron sarko-socialiste du Quai d'Orsay se surpasse, ces jours-ci, en propos bizarres, voire, inappropriés. Cette fois-ci, il s'agit de la Russie et de son Président, Vladimir Poutine, qui envisage la primature au Kremlin. Pour Bernard Kouchner, cela est un « procédé original » et il s'en est déclaré inquiet. Rien de bien nouveau dans le comportement de Kouchner, puisqu'il n'y a pas encore très longtemps, il a appelé le monde à contrer en bloc l'Iran, pour, finalement, revenir sur ses propos, lorsque la Communauté mondiale s'est dressée en bloc, devant une telle rhétorique guerrière.


Jeudi 4 Octobre 2007


Commentaires

1.Posté par Pierre le 04/10/2007 15:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si vous observez bien, vous verrez que Kouchner n'a plus toute sa tête.

En 2002 déjà il pataugeait dans l’alzheimer devant tout le monde à la télé. Après l'éjection du socialiste au 2eme tour de la présidentielle, il se lamentait à la télévision disant à peu près : Mais qu'est-ce qu'ils ont contre nous ? On leur avait fait de belles lois ...

Il parlait des lois Guigou, celles qui entravaient la justice.

Kouchner est utilisé parce qu’il a inventé le droit d’ingérence humanitaire. Il en est très fier et avec sa pôvre tête il ne se rend pas compte que cette notion a été détournée en droit de t’atomiser pour te piquer ton pétrole.

Kouchner est un alzheimereux spécial. Quand un journaliste lui pose une question, il se met à dévider un Niagara de paroles, un peu comme Simone Veille, mais, elle ça se comprend, elle est morte plusieurs fois à Auschwitz alors elle se rattrape, et quand il a fini de jacter d’un air menaçant personne, même lui, ne sait de quoi il parlait et quelle était la question.


2.Posté par karine le 05/10/2007 00:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pierre, tu es bien naïf !

le droit d'ingérence humanitaire n' a jamais été détourné; il a été inventé dans le but de servir à ce à quoi il a toujours servi :mettre son nez dans les affaires intérieures des états sous couvert d' aide humanitaire.

Krouchner n' est pas un homme bon qui est utilisé ou qui a mal tourné; il a toujours fait partie des porte-parole du gouvernement invisible (illuminatis ou comité X..., peu importe le nom qu'on lui donne).
vaccinations en Afrique suspectées d' avoir volontairement inoculé le SIDA; soutien au vaccin contre l' hépatite B; soutien au pédophile, "humanitaire" lui aussi, Sougnalet; soutien à Total en Birmanie...j' en passe.

sa femme (Christine Ockrent) fait partie du ECFR, le CFR européen que l'on va nous imposer début novembre.( pour des infos sur le rôle des ces organismes voir l' article en haut de page "qui dirige le monde" ainsi que celui du Réseau Voltaire (colonne de gauche, en bas) "création accélérée d'un conseil européen des relations étrangères".

ce gars là a toujours été extrêmement malfaisant; j' ai lu qu'il faisait partie des bilderberger, avec Sarkozy; mais celà, je ne peux pas en être sûre; c' est à vérifier.

3.Posté par Pierre le 07/10/2007 16:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Karine pour les renseignements.

Ca éclaire d'un jour nouveau sa grosse colère le mardi 2 octobre à l'émission d'el Kabach sur Europ'un quand ce dernier a évoqué le génocide du Rwanda en précisant que Kouchner était la-bas au moment de ces événements dramatiques.

Cette émission était encore un de ces fameux numéro de larrons comme sait les mettre en scène el Kabache avec ses amis pour faire passer de gros mensonges, mais ca a dérappé ce jour la avec le Rwanda.


4.Posté par martine le 07/10/2007 19:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N'oublions pas que Kouchner est signataire du "Projet pour le nouveau siècle américain"., le nouveau "Mein Kampf".

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires