Actualité en ligne

Berezovski fait flèche de tout bois pour éclipser ses propres machinations (ambassadeur russe)



Ria-Novosti
Mercredi 18 Juillet 2007

Berezovski fait flèche de tout bois pour éclipser ses propres machinations (ambassadeur russe)
Boris Berezovski, homme d'affaires russe exilé en Grande-Bretagne, se dit victime d'une tentative de meurtre présumée pour détourner l'attention de ses menées politiques et financières, a affirmé mercredi l'ambassadeur de Russie en Grande-Bretagne, Iouri Fedotov.

"M. Berezovski est connu pour ses machinations politiques et propagandistes. C'est un criminel recherché non seulement par le gouvernement russe, mais aussi par d'autres pays", a souligné le diplomate sur les ondes de BBC-5.

"Pour détourner l'attention de ses manoeuvres de blanchiment et d'escroquerie, il cherche à passer pour un opposant politique et saisit chaque opportunité pour se mettre en valeur", a ajouté M. Fedotov.

"Ni l'ambassade ni Moscou n'ont reçu d'informations officielles de la part de Scotland Yard ou d'autres instances britanniques au sujet des déclarations sur la tentative d'assassinat présumée véhiculées par M. Berezovski", a assuré l'ambassadeur.

M. Fedotov a également fait ressortir le moment choisi pour rendre publique la tentative de meurtre présumée. "On se demande s'il s'agit là d'une tentative de justifier, devant l'opinion publique britannique, les mesures antirusses prises par Londres", a résumé le diplomate.

Mercredi, une porte-parole de Boris Berezovski a confirmé à la presse que l'homme d'affaires avait été alerté par la police, environ trois semaines plus tôt, d'un complot en préparation le visant et lui avait recommandé de quitter le pays. Une semaine plus tard, M. Berezovski avait pu regagner le Royaume-Uni.

Selon des médias britanniques citant des sources policières, les services secrets britanniques MI5 et MI6 ont pu déjouer un complot et neutraliser un ressortissant russe qu'ils avaient surveillé pendant près d'une semaine. Une fois démasqué, le Russe a été expulsé de Grande-Bretagne, son visa a été annulé, et il a été interdit d'entrée sur le sol britannique pour une période de dix ans.

Selon les quotidiens "The Times" et "The Sun", un attentat à l'arme à feu contre Boris Berezovski devait être commis à Londres, dans le prestigieux hôtel Hilton de la rue Park Lane. L'homme chargé d'assassiner l'entrepreneur devait se faire accompagner par un enfant pour détourner les soupçons.

Les autorités britanniques se refusent à tout commentaire. "Nous ne sommes pas disposés à discuter de cette question", a indiqué à RIA Novosti un représentant de Scotland Yard.

Poursuivi par la justice russe pour une série d'infractions, Boris Berezovski, qui a obtenu en 2003 le statut de réfugié politique en Grande-Bretagne, affirme avoir été visé par plusieurs tentatives d'assassinat.


Mercredi 18 Juillet 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires