RELIGIONS ET CROYANCES

Benoît XVI : Combien de raison ?


Dans la même rubrique:
< >

Dans ses faits et dires, les rapports du Pape Benoît XVI avec l'Islam sont passionnement évangélistes. Pour un homme si soucieux de la raison et ses dépendances est-ce raisonnable ?


Cide
Vendredi 27 Août 2010

Benoît XVI : Combien de raison ?
"Le Pape : combien de division ?" aurait répondu Staline à un conseiller,
qui, à la fin de la seconde guerre mondiale, s’inquiétait de la nouvelle
politique de la plus vieille institution politico-religieuse en activité, le
Vatican.

On ne peut, cependant, qu'admettre que les héritiers de Pie XII ont
considérablement contribué à la défaite de ceux de Staline, et ce, certes,
malgré leurs 53 divisions. Raison pour laquelle il ne faut, surtout pas,
sous-estimer la marge de manœuvre de l’Eglise catholique qui, jadis, fut
victorieuse de Bismarck, surtout quand celle-ci se montre particulièrement
offensive. Et l’offensive de l’Eglise apparaît clairement dans les actions
et surtout les paroles  de ce pape allemand, Benoît XVI, qui a servi durant sa
jeunesse au sein de la jeunesse hitlérienne, méritant par cela son surnom de
panzer pape.
En outre du baptême donné officiellement à un musulman converti au
christianisme et de l’intégration de l’aile dure de la communauté
catholique au sein de l’église, les discours sonnent plus alarmants que les
faits.  
Et justement le plus alarmant de ces discours fut donné, le 12 septembre
2006, par le pape Benoît XVI à l’université de Ratisbonne en Allemagne.
Dans ce discours, Benoît XVI a pris une position radicale de l’islam, en
citant les propos qu’aurait tenu l’empereur byzantin Manuel II à un savant
musulman aux environs de 1400 : "Montre-moi donc ce que Mahomet a apporté de
nouveau, et tu y trouveras seulement des choses mauvaises et inhumaines, comme
son mandat de diffuser par l’épée la foi qu’il prêchait". Cet empereur
héritier d’Héraclius, premier combattant de la foi et inventeur du concept
de la guerre sainte, n’avait rien de pacifiste, lui qui a fait appel en
occident pour avoir de l’aide au nom de Dieu, d’ailleurs son appel sera
entendu mais les troupes du roi de la Hongrie n’arriveront pas à bon port.
Benoît XVI, en grand distributeur de rôle, a fait la part belle en
s’attribuant la raison et la conversion de la raison au christianisme et la
violence et la conversion qui en découle à l’Islam.

Cette raison qui, pour lui, ne vient et ne peut venir que de la philosophie
grecque, seulement sans les musulmans, cette philosophie grecque lui ne serait
pas parvenue. En supposant que la science fait partie, si ce n’est, le sommet
de la raison, on ne peut que signaler le traitement que son institution a
réservé à la science et aux scientifiques pendant plusieurs siècles.

Benoît XVI n’est pas au courant, inquiétante amnésie, des croisades
prêchées par ses prédécesseurs Urbain II, Grégoire VIII ou Innocent III ;
les croisades contre les Cathares ; les massacres de la Saint Barthélemy ; les
bûchers de l’Inquisition ; les conversions forcées, les massacres ou les
déportations de Musulmans et de Juifs qui accompagnèrent la reconquista
espagnole ; la conquête du "Nouveau Monde" ; les dragonnades contre les
Huguenots... Sinon, il n’aurait certainement pas parlé de violence.


Si le monde entier a su, et de son vivant, que son prédécesseur, Jean-Paul
II, était un homme d’exception, force est de constater qu’il n’a jamais
cessé de nous confirmer amèrement ce constat. Pour un homme si soucieux de la
raison et ses dépendances est-ce raisonnable ?


Vendredi 27 Août 2010


Commentaires

1.Posté par chems le 05/09/2010 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://news.stcom.net/modules.php?name=News&file=article&sid=2281

2.Posté par rolandr le 12/06/2011 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

contrairement à ce qu'on se complait à faire croire le pape Benoît XVI est un vrai humaniste, les politiques et les médias (Le Point par exemple ...) français ne peuvent pas en dire autant !

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires