Palestine occupée

Barkat, Un Cowboy à Jérusalem



Mercredi 12 Novembre 2008

Barkat, Un Cowboy à Jérusalem
Le candidat laïc, l’homme d’affaires Nir Barkat, 49 ans, a remporté les élections municipales à Jérusalem avec près de 51% des suffrages. Son principal rival, le rabbin ultra-orthodoxe Meir Porush a obtenu 42 % des voix.
Dans son discours de victoire, Barkat a promis d'être le maire de tous les habitants de Jérusalem qu'ils aient ou non voté pour lui. Les élections municipales de mardi, en Israël, concernaient 159 localités.
Pour le moins, le nouveau maire de Jérusalem se présente plutôt bien. Avec son look de quinqua dynamique et moderne, rasé de prêt et le sourire charmeur, Nir Barkat redonne à Jérusalem un visage laïc, après quatre ans de règne d'un maire religieux ultra-orthodoxe.

Cet industriel qui se présente lui même comme « un entrepreneur heureux » a fait fortune dans le Hi-tech et s'est mis à la politique il y a seulement cinq ans. « Jérusalem est menacée de perdre sa majorité juive », explique-t-il et c'est pour cela qu'il a voulu agir et faire plus que de simples actions philanthropiques.

Mais derrière son apparence décontractée, se cache une son idéologie très à droite abondamment irriguée de pensées très radicales. Cet ancien parachutiste qui qualifie la partie arabe de la ville de « Far East » explique avoir quitté, il y a deux ans, le parti Kadima pour « protester contre la campagne agressive d'Ehud Olmert visant à diviser Jérusalem ». Pour lui, la ville doit être la capitale, l’unité juive… Pas question de la divisée.

Pour développer économiquement et démographiquement la ville, en d’autre terme judaïser un peu plus encore la ville, Barkat prévoit d'augmenter considérablement le nombre de touristes mais surtout d'agrandir les colonies près de Jérusalem et même, si il le faut, de construire de nouveaux logements dans la zone dite E1, une zone stratégique qui assure la continuité d'un futur Etat palestinien.

Nir Barkat, devant le Mur des lamentations, mardi 11 novembre 2008
Nir Barkat, devant le Mur des lamentations, mardi 11 novembre 2008

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mercredi 12 Novembre 2008


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires