Diplomatie et relation internationale

Ban Ki-moon et le nucléaire iranien


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe


Rien d'étonnant ! Le nouveau patron de l’ONU, Ban Ki-moon, a choisi la proximité, pour son premier voyage officiel, Washington. Et cela n’a pas encore été une surprise, lorsqu’au lendemain de sa rencontre avec le Président Bush, il s'est déclaré sur la même longueur d’onde, à propos du nucléaire iranien.


Jeudi 18 Janvier 2007

Ban Ki-moon et le nucléaire iranien
« Il incombe à la Communauté internationale d’empêcher l’Iran de développer la technologie nucléaire. », a-t-il lancé, mercredi, lors d’une intervention, au Centre des études stratégiques et internationales de Washington. La politique politicienne a été, cette fois-ci, on ne peut plus claire ! Des prises de position, qui passent à travers des allégations, telles que « Le nucléaire iranien menacerait la sécurité internationale », ou bien « l’enrichissement d’uranium ne serait pas néfaste seulement pour le Moyen-Orient, mais viserait le monde entier », ne sont pas chose nouvelle, mais dans la bouche de celui qui se trouve à la tête de la plus haute instance internationale, dont la mission consiste, avant tout, à garantir la sécurité de tous ses membres, elles prennent une toute autre dimension. Ban Ki-moon ne s’est même pas donné la peine de jeter un oeil sur le rapport du Directeur général de l’Agence internationale de l’Energie atomique, l'AIEA.

Mohammad El-Baradeï, lui, au moins, n'a jamais qualifié de menaçantes les activités nucléaires iraniennes, quoique, sous les pressions américaines, il n’ait pas reconnu leur vocation pacifique. C’est, donc, au travers des lorgnettes de George W. Bush que Ban Ki-moon regarde le dossier nucléaire iranien, ne laissant aucun doute sur son attitude. Dès lors, les Etats-Unis n’ont plus besoin de dépêcher un nouvel Ambassadeur aux Nations-unies, car ils ont, déjà, un Secrétaire général, exclusivement, à leur disposition !

IRIB


Jeudi 18 Janvier 2007

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires