RELIGIONS ET CROYANCES

Bahreïn: la tolérance à la base du dialogue entre civilisations


Dans la même rubrique:
< >


Lundi 28 Janvier 2008

Les représentants de la dynastie du royaume de Bahreïn ont appelé à un dialogue entre civilisations fondé sur le respect mutuel et la tolérance.

"Pour édifier un monde meilleur, nous devons renoncer à la violence. J'estime que la diversité culturelle constitue une source de fierté de l'humanité. Je rejette la théorie du choc des civilisations", a déclaré lundi le président de la conférence internationale "Le Dialogue des civilisations" Cheikh Mohamed Ben Khalifa al-Khalifa lors de l'ouverture du forum dans la capitale bahreïnie Manama.

Selon lui, "trois principes déterminent ce dialogue: le savoir, le respect et la tolérance".

"Notre devoir est de rapprocher les civilisations et d'engager un dialogue entre elles", a rappelé le président du Conseil islamique suprême Cheikh Abdullah ben Khaled al-Khalifa, saluant les participants à la conférence au nom du premier ministre du pays Cheikh Khalifa ben Salman al-Khalifa.

De son côté, le ministre de la Défense du royaume Cheikh Mohamed ben Abdullah al-Khalifa a fait remarquer que compte tenu du niveau actuel des armements, l'humanité "avait besoin d'une révolution spirituelle" pour sauvegarder la vie sur la planète.

"Soucieux de faire face à l'offensive de la civilisation occidentale, les peuples musulmans se sont rassemblés sous le drapeau du fondamentalisme religieux, qui se propage largement depuis quelques temps. Mais cela ne signifie pas que ces deux civilisations sont en guerre. Nous croyons nécessaire de promouvoir le respect mutuel et le dialogue entre les représentants de différents peuples et religions. C'est en cela que consiste notre tâche", a souligné le ministre bahreïni de la Défense.

A son avis, la religion ne doit pas servir à justifier le terrorisme et la violence.

"Allah nous invite à faire preuve de sagesse et de patience dans notre attitude à l'égard d'autrui. Loin de désunir les gens, les religions doivent les unir", s'est dit persuadé Cheikh Mohamed ben Abdullah al-Khalifa.

Le président du forum mondial "Le Dialogue des civilisations", le PGD du groupe Chemins de fer de Russie (RZD) Vladimir Iakounine, a rappelé que depuis la création de cette organisation permanente il y a six ans, le forum proclamait "l'inadmissibilité de l'oppression et du recours à la force dans les questions délicates des relations entre civilisations".

Ce forum a été créé en 2002 à l'initiative de la Fondation "Centre pour la gloire internationale de la Russie" et de la Fondation Saint-André. A l'heure actuelle, c'est une organisation non gouvernementale indépendante et à but non lucratif, immatriculée en Autriche. Outre M. Iakounine, le forum est coprésidé par l'homme d'affaires grec Nicholas Papanicolaou et le futurologue indien Jagdish Kapur.

Chaque année, la session d'automne du Dialogue des civilisations réunit sur l'île grecque de Rhodes des centaines de délégués venus de dizaines de pays du monde. La dernière session, la cinquième, a rassemblée en octobre 2007 plus de 700 personnes de 63 Etats

http://fr.rian.ru http://fr.rian.ru



Lundi 28 Janvier 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires